in

Lettre ouverte au peuple américain

Qui arrêtera le massacre ? Nous ne pouvons pas croire que vous êtes indifférents au génocide qui a lieu en direct à Gaza, aux souffrances du peuple palestinien, plaie politique ouverte depuis plus de 60 ans. L’intérêt des USA est de démontrer qu’ils sont dignes du statut de leader et non de laisser faire l’injustice, les crimes de guerre et ceux contre l’humanité. Sachez que le sentiment légitime de révolte sourde, face à la répression barbare des palestiniens, démunis s’étend partout dans le monde.

Dénoncer les crimes de guerre est un devoir. L’accusation d’antisémitisme est absurde, car le sionisme n’est pas le judaïsme. C’est parce que nous défendons la fraternité entre les enfants d’Abraham, l’amitié entre les peuples et sommes engagés dans le combat pacifique des idées contre toutes les formes d’exclusions, d’extrémismes et d’intégrismes que nous sommes révoltés et solidaires des palestiniens sauvagement opprimés.

Axe 1: Responsabilité des musulmans

En termes d’autocritique, nous savons que l’on doit d’abord dénoncer l’immobilisme de régimes arabes, voire leur duplicité, et les réactions irrationnelles et chaotiques des radicaux. Il nous faut assumer nos responsabilités, afin que les citoyens Occidentaux en général et américains en particulier découvrent le vrai visage de nos sociétés, de notre civilisation et religion. Les musulmans ne doivent pas oublier ce qui reste à faire pour que le monde arabo-musulman ne prête pas le flanc et tienne sa digne place dans le monde.

Les musulmans, pour gagner le cœur d’Américains qui sont prêts à les écouter, à défendre la justice et améliorer la relation Monde musulman-Occident, prennent conscience qu’ils doivent corriger leur situation, résister raisonnablement et s’ouvrir au monde, sinon l’opinion américaine considérera qu’il n’y a rien de nouveau à l’Est. Les musulmans n’ignorent pas que rien de décisif ne se fera sans qu’eux-mêmes assument leurs devoirs, mais savent que l’influence de la plus grande puissance est telle que rien ne se fera sans elle.

L’ambition impériale des USA reste perceptible, mais ils ne semblent pas décider à transformer leur supériorité en guide équitable pour le monde, ni à user de leur force pour la justice, ni leur puissance en morale universelle. Il est de notre devoir de contribuer à vous aider à sortir des points d’aveuglements, de contrecarrer la désinformation au sujet de la Palestine en particulier et du monde musulman en général. C’est une question politique. Il nous faut travailler ensemble, relever les défis de manière réfléchie, déminer les pièges et les provocations, afin de ne pas nourrir la logique conflictuelle nuisible pour tous.

Certes, quelques régimes arabes et islamiques archaïques ont instrumentalisé la violence aveugle des radicaux et des groupuscules extrémistes  fabriqués prolifèrent; mais les peuples musulmans les rejettent et d’autres pays comme l’Algérie les ont combattu et ne cessent de les contenir, sachant que rien ne peut les justifier.

Axe 2:  Votre responsabilité

Citoyens américains, admettez avec tous les êtres objectifs de ce monde, comme les six prix Nobel de la paix, dont l’américaineJody Williams,que l’on ne peut pas mettre au même niveau, l’oppressé et l’oppresseur, l’agressé et l’agresseur, le colonisé et le colonisateur. Malgré le discours du Caire de votre président en 2009, où il affirmait : « «le cycle de méfiance et de discorde doit s’achever», la haine contre les musulmans s’amplifie. La direction que prend le monde n’est pas la bonne. A quoi sert donc de dénoncer les atteintes des droits de l’homme aux quatre coins de la planète si ces principes sont bafoués dés qu’il s’agit d’Israël, un État hors norme, au-dessus des lois ?

Nous constatons que la culture des citoyens occidentaux au sujet de l’Islam est faible. La plupart des médias et les industries cinématographiques le présentent de manière erronée, comme une religion violente. Pourtant, notre Livre sacré, le Coran, le Prophète et l’histoire démontrent que l’humanisme, la civilisation et le respect du pluralisme sont nos valeurs. Deux milliards de musulmans dans le monde, de toutes races, nationalités et cultures sont dans leur immense majorité des citoyens épris de paix et de progrès.

Cependant, compte tenu de nos insuffisances conjoncturelles, il nous faut réapprendre à donner l’exemple, afin que les qualités de notre Prophète soient visibles en chaque musulman et connues des Américains.
Tout le monde remarque que des courants néfastes intoxiquent vos opinions et enferment l’Islam dans des clichés mensongers. Alors qu’il n’y a pas d’hostilité entre les civilisations, ils cherchent à tout prix à imposer la logique du choc. Ils omettent de prendre en compte les racines communes de nos religions et idéaux.

Axe 3: Politique et diplomatique

Depuis des décennies, les USA votent contre toute résolution de l’ONU relative au droit du peuple palestinien à l’autodétermination, voire à la protection internationale. La puissance médiatique des lobbys nuisibles à l’Islam est telle qu’elle arrive à vous faire croire qu’Israël est « une démocratie et qu’elle ne fait que se défendre », alors que c’est un système colonial qui pratique le racisme, l’apartheid et la répression.  Dans l’impunité Israël occupe la terre palestinienne, tue, emprisonne et torture, au détriment de la dignité humaine et de la sécurité mondiale.

La question palestinienne est politique.Le peuple palestinien a été spolié de sa terre, dépossédé de tous ses droits, vit un blocus qui crée une situation d’extrême pauvreté et du désespoir. Il subit quotidiennement les humiliations, le plus souvent en résistant pacifiquement. Tous les processus de négociations sont vidés de leur substance par la puissance occupante et les accords reniés. Comment peux ton imaginer vivre en paix avec ses voisins si l’égalité des droits est bafouée ?

L’initiative de paix arabe, émise en 2002 à l’unanimité qui stipule la reconnaissance de l’Etat d’Israël tel que prévu en 1947, normalisation contre la restitution des terres occupées par la force en 1967, est rejetée avec arrogance. Les souffrances infligées au peuple Palestinien et les crimes commis en violation du droit international interpellent les consciences universelles, y compris des Juifs impartiaux. La politique coloniale est nuisible aux israéliens et à la paix mondiale, pas seulement aux palestiniens.

L’alignement des USA sur la politique inhumaine d’Israël est contraire à vos valeurs et intérêts. La mauvaise conscience de l’Occident, depuis la Deuxième Guerre mondiale, ne cesse de le rendre complice face à l’injustice. Ressentir une responsabilité devant l’horreur nazie est une chose, s’en décharger au détriment d’un autre peuple est une tragédie.

Axe 4: Valeurs convergentes

Les USA ne peuvent que revenir à ses valeurs fortes et que nous partageons. Nous savons que l’esprit des fondateurs des USA n’a rien à voir avec la xénophobie. Sachez que La Déclaration d’indépendance des USA est un texte qu’un musulman peut faire sien, car elle rappelle la valeur de la liberté et en particulier la liberté de conscience.

Nous n’ignorons pas que pour les Pères fondateurs de la Constitution américaine, la liberté de conscience est l’essence même de leur doctrine.
 Pour George Washington, premier président des USA, l’Amérique devait accueillir «les opprimés et les persécutés de toutes les nations et toutes les religions», chrétiens, juifs et musulmans. La terre d’Islam, durant des siècles, a été une terre de refuge pour les opprimés, les persécutés, à commencer par les juifs.

John Adams, le deuxième président des USA, a affirmé que le Prophète de l’Islam est l’une des plus grandes personnalités de l’humanité soucieuse de coexistence. Thomas Jefferson, troisième président, a appris l’arabe et déclarait qu’il lisait le Coran. Les Pères fondateurs ont puisé aux sources des valeurs des civilisations, dont l’islam, lorsqu’ils ont adopté le système politique des USA, avec leur génie propre. Benjamin Franklin, savant, corédacteur et signataire de la Déclaration d’indépendance et partant l’un des pères fondateurs des USA, a étudié l’Islam et les grands textes de la culture islamique.

En 1763, Franklin prit comme exemple le Prophète compte tenu de son comportement hautement humanitaire, notamment envers les prisonniers. En effet, cette année-là des Américains, qui se disaient chrétiens, avaient massacré des Amérindiens innocents. Ces Occidentaux affirma Franklin, étaient plus sauvages que les autochtones, en précisant que les Amérindiens auraient été respectés dans leur dignité humaine dans un pays musulman, car, a-t-il précisé, l’Islam montre de l’humanité envers les prisonniers.

Benjamin Franklin a aussi affirmé son admiration pour Saladin, le sultan au XIIe siècle qui a libéré Jérusalem en faisant preuve de miséricorde. Aujourd’hui à l’heure où le racisme antimusulman prend de l’ampleur, à cause de calculs politiciens étroits comme diversion aux impasses politiques et des réactions aveugles de ceux qui usurpent le nom de l’Islam, la vision des Pères Fondateurs des USA mérite d’être soulignée.

Axe 5: Devenir commun

Citoyens américains, sachez que les musulmans ne ressentent aucune haine contre l’Amérique et quiconque d’autre. Au contraire, ils aspirent à l’amitié et savent que dans notre village planétaire le devenir est commun. Ils ont simplement le droit d’être en «colère» face à la politique génocidaire en Palestine.

Face à la tragédie palestinienne, les musulmans sont convaincus que les paroles ne suffisent pas, ce sont les actes qui font la différence. Les Américains, attachés à la démocratie, universelle, dans l’intérêt général, dans l’intérêt des USA et pour la paix dans le monde,devraient imposer l’arrêt de l’agression, l’évacuation des territoires occupés et la création de l’État de Palestine, au côté d’Israël. L’Amérique que les musulmans respectent est celle que les Pères fondateurs avaient initié pour viser l’universel juste et non l’arbitraire. L’avenir du monde se joue en Palestine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gaza: La mosquée du camp de réfugiés de Shati totalement détruite

Dominique de Villepin condamne “le massacre perpétré à Gaza” par Israël