in

Lettre de Salah Hamouri

Salah Hamuri, a French-Palestinian who was convicted of plotting to assassinate a Jewish religious leader and had been due to complete his seven-year sentence in March, flashes the victory sign outside his home in Dahyat al-Barid near the West Bank city of Ramallah on December 19, 2011 a day after he was released from Israeli jail. Israel freed 550 on December 19 Palestinian prisoners, completing the second phase of a deal which saw Israeli soldier Gilad Shalit freed in October, Israeli and Palestinian officials said. AFP PHOTO/AHMAD GHARABLI (Photo credit should read AHMAD GHARABLI/AFP/Getty Images)

Salah Hamouri a fait parvenir par ses avocats une lettre que sa femme Elsa Lefort a lue, dimanche 17 septembre 2017, sur la grande scène de la Fête de l’Humanité.
« Chers amis, chers camarades,
Je vous écris aujourd’hui depuis la section 24, cellule 2403 de la prison du Neguev. J’aurais tant aimé être parmi vous – comme chaque année depuis 2012 – pour célébrer une autre année de liberté, à la fête de l’Humanité. Ce rendez-vous populaire, festif et militant a toujours été pour moi l’occasion d’échanger, de parler de notre lutte en Palestine et d’avancer ensemble afin de réaliser notre rêve de liberté et d’indépendance.
Naturellement, j’ai tout d’abord une pensée émue pour ma famille, pour ma femme et notre fils que je n’ai pas pu voir depuis trop longtemps. Nous devrions pouvoir vivre ensemble, à Jérusalem comme nous le souhaitons. Mais L’occupant israélien les utilise comme des moyens de pression sur moi. Notre famille est prise en otage de la politique israélienne qui veut, de toute évidence, vider la Palestine de ses citoyens.
Chers camarades, je me trouve aujourd’hui dans cette prison avec 1600 autres prisonniers politiques palestiniens dont certains sont enfermés depuis de trop nombreuses années. Mais par ce message nous, les prisonniers invisibles de la colonisation, avons la chance immense de pouvoir nous exprimer sur la grande scène de la fête de l’Humanité. L’Humanité qui a toujours été aux côtés des peuples du monde en lutte contre l’occupation et l’oppression ! Nous, prisonniers palestiniens, nous clamons de toutes nos forces : sachez que les prisons israéliennes ne seront jamais le lieu où se briseront nos convictions et notre volonté, bien au contraire ! Chaque nouvelle arrestation est une preuve de plus qui nous conforte dans cette idée que notre liberté et notre indépendance ne seront acquises que par la lutte.
Je me retrouve une nouvelle fois derrière les barreaux, et je vous demande une fois de plus, chers amis, chers camarades, d’unir nos forces pour démontrer à toutes les puissances coloniales et impérialistes que notre lutte continue. Soyez-en sûrs : nous ne lâcherons rien, et comme d’autres peuples, nous irons jusqu’au bout de notre chemin qui sera comme ailleurs un succès car il est impossible de mettre les droits des peuples en prison, de mettre leur liberté en prison, de mettre leurs idées en prison ! Vive la Palestine qui sera libre par nous et avec vous, solidaires de France et du monde ! »
Association France Palestine Solidarité

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Abu Dhabi présente des manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition

Sophie Ansel: « Le but des militaires est de nettoyer la Birmanie des Rohingyas »