in

Les tabloïds britanniques pris en flagrant délit de mensonges au sujet des musulmans

Tronqués, falsifiés, dénaturés, les récits sur les musulmans dont la presse britannique fait ses choux gras rivalisent de malhonnêteté et de sensationnalisme, au grand dam de Miqdaad Versi, le secrétaire général adjoint du Conseil musulman de Grande-Bretagne. Depuis plusieurs mois, ce dernier traque en effet sans relâche les histoires à dormir debout, toutes plus fallacieuses et effrayantes les unes que les autres, qui piétinent non seulement la vérité mais aussi la plus élémentaire déontologie journalistique.

A l’affût d'une odieuse manipulation médiatique qui n’en finit pas de prendre des libertés avec la véracité des faits, sur l’autel de la rentabilité, Miqdaad Versi, cet inlassable chasseur de mensonges éhontés qui font régulièrement les titres choc, voire racoleurs, du Sun, du Daily Express, du Daily Mail, du Mail Online ou encore du Sunday Times, pour ne citer que ceux-làrécolte aujourd’hui les fruits de sa vigilance de tous les instants.

En l’espace de deux mois, il aura obtenu de la direction de ces tabloïds pas moins de 20 corrections et retraits d’articles d’épouvante, hautement spécieux et délétères, tandis que plus d’une cinquantaine de plaintes sont actuellement examinées par Ipso ((Independent Press Standards Organisation), l’organisation de régulation de la presse britannique, grâce à son action de veille permanente.

Ce flot d’articles, cruellement dénués d’éthique et de rigueur, qui déferle sans discontinuer en faisant frémir dans les chaumières, a pour effet de provoquer une « hostilité croissante envers les musulmans », comme l’a déploré Miqdaad Versi dans un entretien à The Independent.

« Cela a des conséquences désastreuses dont on sous-estime encore trop la nuisance que cela représente pour la cohésion sociale. Je tire la sonnette d’alarme, car il faut savoir que les ultras du nationalisme et tous les militants de l’extrême-droite sont très friands de ces histoires fausses et terrifiantes. Ils les partagent très largement, contribuant ainsi à la montée de la haine anti-musulmans », a-t-il dénoncé, en évoquant, pour appuyer ses dires, les conclusions gravement erronées, pour ne pas dire les énormités d’un sondage publié par The Sunday Times, selon lesquelles « les enclaves de l’islam considèrent le Royaume-Uni comme étant à 75% musulman ».

Plus c’est gros, plus ça passe, et c’est sans vérifier l’authenticité, ni la rationalité de ces résultats que The Sun, le Daily Express et le Mail on Sunday se sont empressés d’en faire leurs manchettes, en plus tétanisant, cela va sans dire.

« Le journalisme joue un rôle central dans notre démocratie, et il est fort regrettable que le travail irréprochable de certains journalistes soit discrédité par des confrères et des journaux bien moins scrupuleux, qui se comportent comme de vulgaires colporteurs de fausses rumeurs et de calomnies sur les musulmans », s’est indigné Miqdaad Versi, avant de mettre en garde les tabloïds britanniques : il les a plus que jamais à l’œil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenir l’entente nationale palestinienne

La criminelle de guerre Tzipi Livni fuit la justice belge !