in

Les prisons de l’Indiana vont servir des repas halal suite à la victoire judiciaire d’un détenu musulman

Derrière les barreaux de la prison de Boone, dans l’Indiana, où il purge sa peine pour un cambriolage, Gannon Thomas, 27 ans, n’a pas hésité à intenter un procès pour violation de ses droits constitutionnels, face à la fin de non-recevoir qui a été opposée à ses demandes réitérées de repas halal.

Accompagné dans sa démarche judiciaire par l’American Civil Liberties Union (ACLU), ce détenu d’origine libanaise peut se targuer d’avoir eu récemment gain de cause devant le juge qui a tranché en sa faveur.

S’appuyant sur la Religious Freedom Restoration Act, très controversée dans l’Indiana, pour défendre chèrement sa liberté religieuse qu’il a estimé bafouée, Gannon Thomas est aujourd’hui un prisonnier réhabilité dans ses droits, fort de sa victoire sur l’institution pénitentiaire qui a fait date dans les annales fédérales

Devant les médias qui se sont pressés pour recueillir sa réaction à chaud, Mike Nielsen,le Shérif du comté de Boone, s’est fait le promoteur du "plan halal" élaboré, sous la contrainte, pour l’ensemble des détenus musulmans, mais pour une durée temporaire de six semaines seulement. 

Dans son communiqué officiel, il a précisé s’être entouré des compétences d’un nutritionniste afin de concocter des repas riches en protéines et autres éléments nutritifs.

L’avenir dira si le halal, ce cadeau empoisonné de la justice pour un Etat américain aussi conservateur que l'est l'Indiana, s'affichera au menu quotidiennement et de manière pérenne dans les prisons locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Air France dément des incidents liés à des employés radicalisés

Petit florilège des courriers racistes adressés à la Grande Mosquée de Lyon