in

«Les policiers dans leur majorité soutiennent les Gilets jaunes», selon le secrétaire général du syndicat policier VIGI

Selon Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat policier VIGI, interrogé par RT France, les policiers soutiennent et sont «solidaires» avec le mouvement des Gilets jaunes. Il encourage les manifestants à se tenir à l’écart des violences.

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. ADDITIF… Le visage de ce policier me rappelle Giuliano Gemma du Western italien, vous savez, le film “Le Dollar troué”… L’Euro troué, quoi…

  2. J’ai vécu en France en être civilisé de l’âge de 12 ans à l’âge de 33 ans, mon expérience de la police’ française plaide pour la police française, des êtres cultivés, sensibles, aimables, admirables, souples, compatissants, avec du savoir-vivre, bref cette police là sait ce qui se passe, et aidera au salut de La France des racines, la France racée qui se lève contre les aventuriers, les narcissiques, les égoïstes, je crois bien que LE VRAI Charles de Gaulle s’est réveillé, ô combien l’Hexagone était beau de son temps, n’eut été la périphérie appelée Bidonvilles… ETC.

    • Guesnon : D’ un autre coté, ils défendent leur peau, se ramasser des pavés, des boules pétanques, ce n’ est spécialement marrant. Après tout, ce sont des hommes comme vous, vous, vous avez le droit de craquer, mais pas eux; je voudrais vous voir, dans leur situation, comment vous réagiriez ? Je suis gilet jaune, mais je ne laisserais pas un CRS se faire massacrer !

  3. Les policiers ont raison de soutenir les gillets jaunes.
    Regardez les vidéos de Jean Claude Michéa sur les dégâts du capitalisme.

    Jupiter n’est qu’une marionnette des banques, élu par 14% des français.

    Quand au casseurs ils ont été introduits dans les manifestations sous les ordres de Castaner pour décrédibiliser le soulèvement.

    • @NG

      Votre soupçon me rappelle cette vieilles histoire d’appariteurs musclés en 68. Difficile de savoir si ça a jamais existé. Pourtant, j’étais aux premières loges, à l’époque…. Boutin, le temps passe…
      Par contre, voila ce que j’ai constaté jadis.
      – L’intervention des CRS, et l’arrestation des manifestants de la Sorbonne a été ordonnée au moment où tout le monde, dont votre serviteur, s’apprêtait à rentrer chez maman. Il n’y avait ni violences, ni dégradations, juste des bavards (Sauvageot, Geismar, peut-être Cohn Bendit), des pro chinois ridicules, et des curieux, comme moi. Bref, c’était une provocation policière évidente. Car la Sorbonne était considérée comme inviolable.
      – Le Lundi suivant, la répression de la manifestation de protestation a été d’une violence inouïe. Grenades offensives, canons à eau, matraquage, etc.

      Si on veut mettre le souk, pas besoin de casseurs introduits chez les manifestants. C’est la répression qui déclenche la casse….. Et aussi, les violents compulsifs qui profitent de l’occasion pour se défouler. Mais j’ai aussi été violent, à cette époque. Très violent.
      Plus tard, j’ai eu l’occasion de discuter avec des CRS, qui s’étaient trouvés sur les mêmes lieux que moi, et qui m’avaient peut être tapé dessus. Je les ai trouvés plutôt sympas. Ce qui les motivait? La peur. Ils m’ont dit qu’il y avait des faux manifestants pour espionner, aussi, mais pas forcément pour pousser les gauchistes à casser. Les “espions” se fondaient juste dans la masse. Et surtout: Tout dépend des ordres. On laisse faire, ou on intervient, mais c’est la préfecture qui tranche.
      Je crois que rien n’a changé en 50 ans. Est-ce que Macron cherche l’affrontement? Difficile de le dire. De Gaulle, jadis, avait voulu “vider l’abcès”. Mais ça lui a coûté très cher. Quant à Castaner, il est bien trop intelligent pour payer des casseurs. En fait, il est persuadé du fait qu’il faut céder. Et il se demande s’il n’est pas trop tard. Difficile d’en décider. Ca se joue aujourd’hui.
      Bien sûr, à, la place de Macron, je céderais. Mais il est bizarre, ce type. Il va finir par se faire tuer.
      Bref.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La police israélienne recommande l’inculpation de Netanyahu pour corruption

Emmanuel Todd: “Face aux Gilets jaunes, le gouvernement cherche le chaos pour provoquer une rupture”