in

Les larmes de Ségolène Royal

La candidate socialiste de 2007, et grande perdante du 1er tour de la primaire PS, avec à peine 7% des voix, a quitté ce dimanche soir son QG les yeux humides, reconnaissant “beaucoup de déception pour tous ceux qui [l’ont] soutenue”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tunisie : le parti Ennahdha condamne fermement l’attaque des locaux de Nessma TV

L’alcool coule à flots en Algérie