in

Les géants du streaming veulent renouveler l’industrie musicale arabe

Les géants du streaming veulent renouveler l’industrie musicale arabe. Une industrie qui a pris un certain retard à l’ère du numérique payant.

Avec une jeunesse ultra-connectée, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord : seraient-ils les nouveaux Eldorados des plateformes de diffusion musicale « en streaming » ? C’est le numéro mondial Spotify qui ne cache pas cette ambition de vouloir s’imposer sur cette zone géographique difficile, en permanence soumise à des crises politiques et économiques. Alors Spotify : un Viking à la conquête de l’industrie musicale du monde arabe ? Entreprise tech européenne, le géant suédois s’est lancée il y a douze ans à l’assaut d’un marché détérioré par le piratage, et le téléchargement illégal de la musique en ligne. Aujourd’hui Spotify est présent dans 92 pays, compte près de 300 millions d’utilisateurs, dont 138 millions payants. L’entreprise affiche un catalogue de 60 millions de titres, de quoi pavoiser sans complexe, face à des concurrents nord-américains comme Amazon Music, Apple Music, YouTube Music.

Claudius Boller, directeur exécutif de Spotify au Moyen-Orient et en Afrique ne cache pas sont enthousiasme auprès de l’AFP : « aujourd’hui, la musique et les artistes arabes sont présentés dans le monde entier et découverts grâce à Spotify » et il met en avant à titre d’exemple l’acteur et rappeur égyptien Mohamed Ramadan, qui dépasse le million d’auditeurs sur Spotify. Une performance saluée dans un tweet en octobre dernier : « toutes nos félicitations! Mohamed Ramadan est le premier Égyptien à toucher plus d’un million d’auditeurs sur Spotify. »

Lire la suite sur  Mouvement Info 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le pouvoir algérien, un bateau sans capitaine

Comment concilier islam et modernité?