,

Les Frères musulmans égyptiens sous la coupe du FMI

Les Frères musulmans égyptiens, qui promettaient de régler  les problèmes économiques du  pays en brandissant  la fameuse solution « islamique », en sont réduits à quémander un prêt de 3,6 milliards d’euros au FMI, temple de l’ultra-libéralisme, antithèse de l'économie "islamique".  Le directeur régional de cette institution financière est arrivé au Caire le 8 janvier avec, dans sa besace, un terrible plan d’austérité pour le peuple égyptien, dont plus de 40  % vit dans la pauvreté.

La potion « islamiste » risque d’être amère pour les électeurs qui ont cru aux promesses du président Mohamed Morsi issu des frères musulmans. Nul doute également que le taux d’intérêt pas très « halal » du FMI sera accepté sans sourciller par Morsi et son gouvernement, qui devront effectuer plus que des douas ( invocations) pour échapper à la mainmise  totale du FMI sur ce qui reste de l’économique égyptienne.  La révolution née place Tahrir, au Caire, a été livrée aux places financières internationales  par  Morsi. Quelle désillusion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *