in

Les cours d’autodéfense très demandés par les Américaines voilées depuis l’élection de Trump

Hijab Grab Defense: Front

Learn to defend yourself against a bigot grabbing your hijab!In this post-election hate-crime spike, self defense is more important than ever. Practice this move until it becomes muscle memory and teach your body to react before thinking.Huge thanks to Misho Ceko and Patrick Gatbunton of Chicago MMA!www.deafplanetsoul.org/self-defense-sign-upThis video is public: please share widely, especially with our sisters in the "redder" states.

Publié par Zee Abdulla sur mardi 15 novembre 2016

Un extrait des cours d’autodéfense dispensés par Zaineb Abdulla et Misho Ceko

En hausse constante depuis 2015, les actes islamophobes ont atteint un pic vertigineux Outre-Atlantique dans les jours qui ont suivi la victoire du populiste Trump, les réseaux sociaux bourdonnant de récits d’agressions commises contre des citoyennes américaines voilées avec une haine post-électorale décuplée.

Au lendemain d’une élection qui a laissé groggy plus d’un musulman, le téléphone de Zaineb Abdulla, 24 ans, la jeune vice-présidente d’une association dédiée aux sourds et malentendants, n’a pas arrêté de sonner à Chicago, son lieu de résidence, pour lui signaler une recrudescence alarmante d’incidents violents liés à « l’arrachage de hijab » en plein jour, aux quatre coins de la vaste Amérique.

Très sensibilisée à ces attaques ciblées pour avoir elle-même subi leur extrême brutalité et infinie lâcheté, la jeune femme voilée qui s’est fait un nom grâce à ses cours d’autodéfense destinés aux êtres les plus vulnérables, qu’ils soient fragilisés par un handicap auditif ou par un hijab qui en fait des victimes expiatoires désignées, a croulé sous les sollicitations de ses coreligionnaires en détresse. Toutes lui ont demandé avec insistance de mettre en place une formation spécifique pour se défendre contre des assaillants qui se sentent légitimés à passer à l’acte, en recourant au même mode opératoire.

Interviewée par le Washington Post, Zaineb Abdulla a indiqué s’être entourée des compétences d’un maître en la matière, Misho Ceko, spécialiste des arts martiaux mixtes, afin d’enseigner aux femmes musulmanes différentes parades pour s’extraire des griffes d’agresseurs déchaînés et éviter d’être étranglées lors d’assauts visant à les dévoiler de force.

« Ces cours de self-défense nous redonnent confiance. Ils aident les femmes à se rendre compte que si quelqu’un les agresse, elles ont non seulement le droit de se défendre mais aussi la capacité de le faire », a-t-elle déclaré, en se réjouissant du franc succès viral rencontré par ses cours filmés et diffusés sur Facebook, notamment celui qui montre comment réagir face au désormais très répandu « arrachage de voile » dans l’espace public.

« Devant cette escalade de crimes haineux suite à l’élection de Trump, connaître les bases de la légitime défense revêt une importance cruciale pour les femmes musulmanes », souligne Zaineb Abdulla, laquelle, après avoir eu un réveil douloureux mercredi 9 novembre, à la vue d’un Donald Trump triomphant, s’est levée du bon pied une semaine plus tard, en découvrant le formidable buzz suscité par ses vidéos en ligne dont l’une d’elles a enregistré 3,5 millions de vues et plus de 57 000 partages.

Sa notoriété grandissante dépasse largement les frontières de l’Etat de l’Illinois pour s’étendre au-delà même de la première puissance mondiale, jusqu’au Royaume-Uni, au Maroc et au Nigeria, où ses cours d’autodéfense font de nombreux émules et l’objet de demandes accrues et pressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarkozy «karchérisé» à jamais pour le bien de la France

La première journaliste voilée au Canada