in

Les banlieues sont-elles gilets jaunes?

Les banlieues sont-elles gilets jaunes? Le Média est allé à la rencontre des comités gilets jaunes de la Courneuve et de Montreuil, et du comité Adama, qui avait appelé à la jonction entre les gilets jaunes et les quartiers populaires. Après une semaine d’enquête, Rémi-Kenzo Pagès et Arnold Nguenti font le point et répondent à nos interrogations.

Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. ILyess ne t’excuse pas tu a complètement raison elle oublie d’émettre que beaucoup d’Algériens étaient français Militaires Magistrats et j’en passe .. lors de la 2ème guerre mondiale et oui madame Bellangevine pas la peine de jouer sur des chiffres sur lesquelles aucune nation na encore trouver d’accord! même moi qui suis blanc blond au yx bleu né en France de parents Algériens je ne peu me tenir com gilet jaunes pour multiples raison! et sans autres commentaires je soutiens les gilets jaunes merci au peuple de bien comprendre qu’ on en veux pas des retours de bâtons .

  2. Et maintenant, le site oumma.com relaie Le Média, qui est un vrai fiasco médiatique, associatif et financier. Je le sais parce que j’y ai contribué en tant que socio comme ils nomment leurs participants cotisants, donc Le Média, nom qui prouve un manque d’inspiration affligeant, les socios, pareille, on ne se foule pas la rate et on ne transpire pas trop quand on n’est pas inspiré. Le Média est de gauche, autour de la FI, il pouvait mieux faire avec autant de cotisants et de bénévoles un peu partout, au début on a eu droit à un journal chaque soir, à 20 h, une demi-heure environ et parfois des dossiers plus longs le week-end, rien les jours fériés ni pendant les vaccances d’été, du journalisme à moins que trentecinq heures, de la gauche plus plus plus, très très humaniste et filandreuse, même les anciennes radios libres associatives faisaient mieux avec beaucoup moins d’argent. Et il y a eu un problème financier obscur, avec cette conseillère beurette en communication, la petite amie de Mélenchon, comment se nomme-t-elle maintenant? Impliquée dans les problèmes de la FI, elle est en procès avec Le Média je ne sais plus pourquoi ni si le pro cès est terminé, pas utopiste pour un sou mais près de ses sous, les yeux en face des trous, elle était chez Mélenchon le matin de sa perquisition. Alors on est descendu après l’été à un journal récapitulatif par semaine, paresse gauchiste quoi. Du coup, j’ai oublié de renouveler en janvier, ils ne m’ont même pas relancé, l’exxtrême-gauche n’est ni travailleuse ni vigilante, donc la révolution et le Grand Soir c’est pas pour demain.

    Savoir s’il y a des Musulmans et des gens d’origines diverses dans les manifestations et rassemblements des gilets jaunes, bien sûr qu’il y en a,, pas dès le début, mais c’est venu avec le temps et selon moi, c’est ce qui confère l’endurance du mouvement, dont le centre de gravité je répète est largement à l’extrême-droite. Je m’opposais au début à la participation des Musulmans au mouvement, j’ai changé d’avis depuis que le Sioniste et transhumaniste Luc Ferry en a appelé à faire usage des armes à feu par la police. Alors le mouvement se colore, c’est un fait certain, donc je me demande où en est Eric Zémour, renie-t-il les Gilets Jaunes qui ne sont plus aujourd’hui la France Blanche de Johni? Et son ami Alain Fieckel Kraut, o en est-il, ils ont tous les deux pour ainsi dire inauguré le mouvement le samedi 17 novembre dans l’émission tribune que la radio publique Française France-Culture réserve tous les samedis matin à Alain qui pontifie et tartuffi tout ce que bon lui sembe sans souffrir beaucoup de contradiction, souvenons-nous qu’il en tenait contre le mouvement sympathique Nuit Debout, où en est-il maintenant que les Gilets Jaunes se sont colorés t diversifiés? Jean-Jaques Bourdin il y a peu de temps stigmatisait encore Les Musulmans peu nombeux selon lui parmi les Gilets Jaunes juste au moment où ils se faisaient plus nombreux, peut-être leur reprochera-t-il bientôt l’invasion du mouvement, pour peu qu’il assouvisse sa haine de blanc cassis, il sera satisfait de ses mensonges et contradictions et avec lui cette France de blanc-cassis, mégères et dames patronesses qui tant nous haïssent.

    Alez parmi les Gilets Jaunes s’ils vous agréent parmi eux, mais sans vous exposer, tou à la fois pour les soutenir et pour témoigner et vous informer de ce qui s’y passe, en toute lucidité. Allez aussi au fameux grand déba pour les mêmes raisons, informez-vous et témoignez.

    Croissant de lune.

  3. Les “immigrés” chercheront toujours à s’identifier à un mouvement populaire car il participe de leur intégration. Mais le mouvement des gilets jaunes n’est pas seulement populaire mais aussi populiste et même parfois anarcho-communiste. Les immigrés ne gagneront rien à s’afficher dans un mouvement qui n’est pas structuré et reconnu politiquement. Le populaire et le prolétaire n’ont jamais produit quelquechose de pacifiste et ouvert au changement.

  4. Petite réponse à Ilyess :14/18, 71000 morts dans les troupes des francais des colonies,16000 hommes des troupes coloniales,1,31 million de morts dans les troupes métropolitaines françaises. En 39/45 sur 170000 pieds noirs engagés 140000 tues soit 8 pour cent des pertes,sur 253000 soldats d Afrique du Nord et d Afrique noire 12000 tues et 40000 blessés soit un taux de mortalité à 5 pour cent.Les historiens s accordent donc pour dire qu il est abusif de soutenir que l Afrique a servi de chair à canon aux francais planqués à l arrière. Lors du défilé de la victoire en 18 il est également mentionné que les troupes coloniales furent ovationnées.Le fameux soldat africain sur les boîtes de Banania de l époque ne fut en aucun cas la marque d un signe de racisme mais bien d admiration et de reconnaissance.Je rappelle aussi à Ilyes que de nombreux ministres ou hommes et femmes de premier plan en France de nos jours sont d origine immigrée…..On va donc commencer par arrêter de se plaindre pour tout.La véritable culture commence par la recherche de certaines vérités et l abandon de certaines idées reçues.

  5. Si j’en crois mon expérience, il y a dans les manifs pas mal de “descendants d’immigrés”, mais qui viennent surtout en petits groupes non « communautaires », soit des lycéens, soit des ouvriers de petites usines de province ou de banlieue. Si je regarde aussi dans les carrefours de la région parisienne, les Gilets jaunes sont klaxonnés positivement par les chauffeurs d’origine immigrée et beaucoup de banlieusards « immigrés” ou “post-immigration” apportent de la nourriture aux gilets jaunes mais ne restent pas avec eux pour animer les carrefour s…Partage de rôle ? Pourquoi pas ? Effectivement, car si les « immigrés » étaient massivement présents dans les manifestations, les gros médias auraient tôt fait de hurler à l’islamisation, la racaillisation, la communautarisation, etc. Donc il faut éviter le piège des diabolisations. Comme, depuis le début du mouvement, nous assistons à une sorte de « guérilla » imprévisible et de mobilisations en tourniquet, toutes les options sont ouvertes pour l’avenir, vagues de grèves générales, nouvelles formes de blocages, résistances passives, mobilisations des banlieues en banlieue, …la patience et l’endurance sont les principales caractéristiques du mouvement Gilet jaune qui démontre une grande inventivité populaire. Alors on peut supposer qu’il a encore des réserves et des forces qu’il n’a pas encore mises de l’avant et qu’il pourrait utiliser de façon imprévue lors d’un nouveau rebondissement. Méfiez vous de l’eau qui dort ! L’essentiel est que 80% des citoyens et résidents de France qui savent que leur avenir est ici, dans ce pays et pas dans les paradis fiscaux, ne croient plus dans le régime dominant qui ne s’appuie plus que sur un peu plus de 10% d’engagés l’appuyant activement. Trop peu pour durer longtemps. L’histoire se réveille. Il y a là des signes pour ceux qui réfléchissent …

  6. Pff…
    Je sais pas si je dois rire…??!!!
    Johnny Hallyday est mort ,on nous a dit ou sont les Maghrébins ???
    Et je pose la question il était ou Jonny pour payer les impôts ????
    Même mort il voulait pas rester en France
    D’ailleurs il est enterrée à saint barthelemy
    Heureusement que les banlieues n’ont pas rejoint les gilets jaunes, on serai là à parler d islam, prière de rue, identité nationale…
    Malgré sa on leur attribue toute la casse, dégradation des champs Elysées
    Mais personne demande après nous pour le travail, des postes de ministres, etc…
    L’histoire se répète, pendant la guerre les africains sur le front chaire à canon bien devant, par contre le défilé avec Charles de Gaulle les tirailleurs bien derrière qu’on les voit pas sur la photo….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Hakim El Karoui présente officiellement l’Association Musulmane pour l’Islam de France (AMIF)

La fascination de Napoléon pour le Prophète Muhammad