in

Les Avengers font campagne contre Donald Trump

Dans le rôle du méchant qui lui était prédestiné, Donald Trump, le champion toutes catégories du populisme américain, devra désormais compter avec une forte adversité qui l’a désigné au grand jour comme la menace qui guette l’Amérique et le reste du monde : les Avengers, la fine fleur des super-héros qui évolue dans l’univers fantastique des studios Marvel, se liguent contre lui dans une vidéo qui appelle, sans jamais le nommer, à lui faire barrage avant qu’il ne soit trop tard.

Ils ont repris forme humaine et misent sur le super-pouvoir de leur notoriété pour contrarier le destin et les desseins du septuagénaire, passé de l’immobilier à la politique de bas étage dans le bruit et la fureur, les acteurs  Robert Downey Jr. (Iron Man), Mark Ruffalo (Hulk), Scarlett Johansson (Black Widow) ou encore Don Cheadle (Iron Patriot/War Machine), rejoints par une douzaine d’autres stars hollywoodiennes, dont Martin Sheen et Julian Moore, exhortent leurs concitoyens à ne pas bouder les isoloirs le 8 novembre prochain.

Incités à s’inscrire sur les listes électorales à l’approche de la présidentielle et à accomplir leur devoir civique pour venir à bout du péril « trumpien » qui plane sur la bannière étoilée, les Américains sont ainsi pressés de choisir le moindre mal entre la peste et le choléra, en d’autres termes plutôt Hillary Clinton que Donald Trump.

Dans la vidéo réalisée par Joss Whedon (le réalisateur d’Avengers) pour l’association Save The Day, ils ont pu entendre Don Cheadle fustiger un "lâche, raciste et agressif, qui pourrait endommager définitivement notre tissu social", Julian Moore insister "Nous pouvons en finir avec ce cauchemar avant qu'il ne commence", et les autres artistes s’alarmer sur la concentration du pouvoir entre les mains d’un personnage qui répète constamment « You’re fired » ( signifiant à la fois  « vous êtes viré », le verdict fréquent de l’émission de télé-réalité dont Trump était le héros, et « mise à feu » quand on évoque les missiles).

Aux côtés des visages connus de célébrités apparaissent ceux d'illustres inconnus, qui font part à leur tour de leur vive inquiétude, se refusant à ce que le pire des scénarios devienne réalité.

L’élite des héros issue du monde imaginaire de Marvel et les héros ordinaires tout droit sortis du monde réel font ainsi cause commune, mais seront-ils suffisamment puissants pour triompher de l'incarnation du mal, Donald Trump ? Rien n’est moins sûr pour l’heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une militante du FN pense “qu’être islamophobe c’est être pro-musulman”

Vidéo rare des coulisses de l’appel à la prière à la Mecque