in

Les algériens contraints d’acheter leur visa pour se rendre à la Mecque

Comme des millions de musulmans, les algériens rêvent de se rendre à la Mecque. Du fait des places limités, ce départ vers la Ville Sainte passe par un tirage au sort. Chaque année, 120 000 algériens ont le privilège d’ effectuer leur pèlerinage ou la Omra (le petit pèlerinage).

Cinquième pilier de l’Islam, Le pèlerinage à la Mecque n’échappe aux trafics d’individus d’ obnubilés par le gain facile. Le commerce parallèle se développe. Ainsi un visa spécial Hadj se vend à plus de 50 000 dinars, soit deux fois le SMIC algérien. Les trafiquants sont souvent des personnes qui ont leurs entrées à l’Ambassade d’Arabie Saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Libye : l’heure d’un bilan critique

Antoine Sfeir n’a plus peur des islamistes