in

Le premier musulman ukrainien à avoir mémorisé le Saint Coran est une femme

Convertie à l’islam il y a dix-sept ans, Vera Verinak, 35 ans, a fait bien plus que se plonger dans la lecture, riche d’enseignements, du Saint Coran, elle a, avec patience et rigueur, appris par coeur chaque verset, après avoir aboli la barrière linguistique, réussissant un exploit sans précédent qui l’a faite entrer de plain-pied dans les annales de la religion musulmane en Ukraine.

Se passionnant pour l’apprentissage de la langue arabe à mesure qu’elle approfondissait ses connaissances, s’appliquant à traduire avec une infinie précision toutes les sourates pour faciliter leur compréhension et mémorisation, la jeune femme a non seulement franchi avec succès l’obstacle de la langue, mais elle a également surmonté les contraintes de temps, à force de volonté et de persévérance.

"J’ai commencé par me familiariser avec la langue arabe,  et tout naturellement, j’ai souhaité traduire les versets pour mieux les appréhender et les retenir", a expliqué à Al-Jazeera celle qui se prénomme désormais Imane. "Cela m’a pris beaucoup de temps, et il fallait que je concilie cette démarche avec mes études universitaires et ma vie de famille, d’épouse et de mère. Mais rien n’aurait pu me faire renoncer", a-t-elle poursuivi avec une ferveur intacte, en confiant humblement qu’elle ne pensait pas être à la hauteur du défi de taille qui s'est progressivement imposé à elle.

"Après avoir appris l'arabe, le Centre culturel islamique de Kiev m’a concocté un programme spécial pour m’aider à mémoriser le Coran, et c’est ce que je suis parvenue à faire en neuf mois seulement", a-t-elle relaté. Son rêve réalisé et sa proximité avec le Très-Haut renforcée, c’est une musulmane ukrainienne comblée au-delà de ses espérances qui s’est engagée, avec passion et dévouement, dans une voie qui semblait toute tracée : la transmission de son savoir et la propagation du vrai message de l’islam, débarrassé des scories de la désinformation, auprès des non-musulmans. Une vocation, mais aussi et surtout un devoir qu’elle se devait d’accomplir de la plus belle manière qui soit.

Marchant sur ses traces, sa mère, ses quatre sœurs et son frère ont, à leur tour, répondu à l’appel irrépressible de l’islam, Imane Verinak représentant une précieuse source d’inspiration à la fois pour les siens et pour la jeunesse non-musulmane d’Ukraine, auprès de qui son charisme, ses enseignements, et son extraordinaire capacité de mémorisation ont un fort impact, à l’image de Jana, une jeune femme fraîchement convertie, qui se souvient avec émotion de la rencontre qui a changé le cours de sa vie pour le meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Musée du Bardo: une vidéo amateur a filmé l’attentat

Des personnalités musulmanes américaines déclarent la guerre à la propagande de l’Etat Islamique