in

Le Parlement australien accueille sa première députée musulmane

Elle entre par la grande porte dans l’histoire politique de l’Australie, son visage radieux ayant les traits d’un multiculturalisme qui n’a pas attendu que sa représentation nationale lui ressemble pour exister, Mehreen Faruqi franchira bientôt le seuil du Parlement australien en sa qualité de députée, et auréolée de son titre de gloire : elle est la première femme musulmane à siéger dans le prestigieux hémicycle situé à Canberra.

Vingt ans après son arrivée sur la terre légendaire du bush, le chemin parcouru par l’immigrée d’origine pakistanaise, ingénieur de son état, spécialisé dans l’environnement et le changement climatique, est un parcours sans faute qui la propulse aujourd’hui dans le centre névralgique du pouvoir législatif.

Fière de ses origines, de sa foi et de sa culture, mais aussi de ses réalisations professionnelles, Mehreen Faruqi a la fibre militante, notamment en faveur de la cause féminine, et escompte bien pouvoir imprimer sa marque écologique, sous la couleur des Verts, au cœur d’un Parlement qui accueille, outre sa première parlementaire musulmane de la Nouvelle-Galles du Sud, son premier expert de l’environnement.

"Nous avons besoin de plus de diversité au sein du Parlement australien, tant sur le plan du métissage que des cursus personnels, afin de représenter tous les Australiens sans exclusive", a déclaré Mehreen Faruqi, comme un avant goût de sa profession de foi. "Mon élection montre au monde combien nous apprécions le multiculturalisme en Australie", s’est-elle exclamée devant la presse locale.

Pionnière à plus d'un titre, cette dernière a également inauguré une nouvelle ère au sein même de son parti, après avoir été élue par les militants, lors d’un vote interne inédit, parmi sept autres candidates en lice, pour succéder à la députée démissionnaire Cate Faehmann, laquelle se lancera en juin à la conquête du Sénat.

Prenant sa mission politique très à cœur, Mehreen Faruqi a déjà établi sa feuille de route, dont deux actions phares sont au cœur de ses priorités : resserrer les liens entre les Verts et les communautés de migrants, et agir concrètement et au plus près des besoins de ces minorités, dont elle est issue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Conseil musulman de Grande-Bretagne dénonce avec vigueur la criminalité pédophile

Les imams marocains ne sont plus les bienvenus dans la ville de Mellila