,

Le mystère du passeport de Mohamed Merah

Les autorités algériennes ont refusé l’inhumation de Mohamed Merah à Souaghi, près de Médéa, comme le demandait sa mère, officiellement pour des « raisons de sécurité ». Interrogé jeudi dernier sur cette décision, sur BFM-TV, Nicolas Sarkozy à répondu : « Il était français, qu’il soit enterré et qu’on ne fasse pas de polémique avec ça».

Sarkozy a beau faire et beau dire pour détourner l’attention des relations entre la DCRI et Mohamed Merah, l’affaire n’en est pas terminée pour autant.

Avec la publication par le quotidien algérien Liberté (1) d’une enquête sur les passeports de « l’apprenti djihadiste », les interrogations reprennent. Le journaliste Salim Koudil a découvert que le seul passeport valable détenu par Mohamed Merah était algérien, délivré par le consulat de Toulouse en juillet 2005, et renouvelé au même endroit le 20 mars 2010.

Le passeport français de Mohamed Merah, délivré en 1998 à Toulouse – lorsqu’il avait 9 ans -, avait expiré en avril 2008, et n’avait pas été renouvelé. Merah serait donc allé en Israël, Syrie, Jordanie, Irak, Afghanistan, Pakistan… etc… avec un passeport algérien, sous la houlette de la DCRI…

L’Algérie qui voulait rester à l’écart de cette  affaire «  franco-française » se retrouve en plein dedans. De nouvelles questions se posent, auxquelles il faudra bien répondre, des deux côtés de la Méditerranée :

– Les services secrets algériens étaient-ils au courant des déplacements de Mohamed Merah, notamment de son séjour dans les camps islamistes au Pakistan ?

– Comment Mohamed Merah a-t-il pu entrer en Israël avec un passeport algérien, alors que les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques ?

Au-delà de ces interrogations légitimes, se posent aussi celles des relations des services secrets des pays concernés entre eux et avec le Defense Counterintelligence and Human Intelligence Center, une des agences étatsuniennes de renseignement qui a interrogé et détenu Mohamed Merah en Afghanistan.

KalimaDZ a raison de titrer : l’affaire Merah ne fait que commencer (2).

Notes

 (1) Mohamed Merah n’avait pas de passeport français, par Salim Koudil (Liberté – 29/3/12)

http://www.liberte-algerie.com/actualite/mohamed-merah-n-avait-pas-de-passeport-francais-dernieres-infos-175085

 (2) L’affaire Merah ne fait que commencer ! (KalimaDZ -29/3/12)

http://lanationdz.com/2012/03/29/laffaire-merah-ne-fait-que-commencer/

France Irak Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vente aux enchères consacrée à des objets de torture de l’Algérie coloniale annulée

L’Union des Français juifs appelle à l’interdiction de l’UOIF