in

Le jeûne d’un groupe de professeurs de Cardiff en signe de solidarité avec leurs étudiants musulmans

Rompre avec ses habitudes alimentaires au cours d’un jeûne exceptionnel d’une journée en signe de solidarité avec les musulmans, mais aussi de gratitude envers leur âme charitable, tel est l’effort que consentent volontiers à faire des enseignants d'université de Cardiff, fortement impressionnés par la mobilisation nocturne de leurs étudiants, en pleine abstinence purificatrice, auprès des sans-abri de la ville.

Avec à leur tête Andrew Bodgin, 33 ans, un professeur émérite de l’Académie anglaise Celtic Park Place, ces jeûneurs de la sphère académique n’auront pas eu besoin de se consulter longtemps pour se mettre à la diète, désireux de rendre hommage à ces jeunes gens pétris de nobles valeurs, dont beaucoup sont issus du Moyen-Orient, à leur remarquable esprit d’entraide, ainsi qu’à leur investissement bénévole et sans compter auprès des plus nécessiteux, mais aussi de resserrer les liens avec eux.

"Nous sommes très touchés par leur formidable implication dans l’opération « nourrir les sans-abri de Cardiff », initiée par la mosquée locale Dar Ul-Isra tout au long du Ramadan, et nous avons souhaité, à notre tour, leur faire part de notre reconnaissance, les soutenir moralement, et établir des contacts privilégiés, dans un climat ambiant pollué par le dénigrement et la diabolisation de l’islam", a expliqué Andrew Bodgin, qui se réjouit de voir les rangs s'étoffer avec des confrères de renom.

Ils s’apprêtent à se serrer la ceinture pour la bonne cause, espérant collecter plus de 800 euros qui tomberont directement dans l’escarcelle de la banque alimentaire mise en place par la communauté musulmane locale, les professeurs de Cardiff veulent ainsi rassurer et se rapprocher de leurs étudiants musulmans, pendant une journée de privation qui n’a pas de prix, même si elle se fera au prix de certains efforts…

"Je me prépare psychologiquement à ne pas savourer mon petit gâteau préféré confectionné par une boulangerie française, et à me passer de mon café du matin. Mais je suis sûr que je parviendrai à gérer toute une journée sans boire, ni manger, l’objectif primant sur mon insatiable gourmandise", a confié non sans malice, mais déjà pleinement investi dans son action, le leader des jeûneurs d’un jour de la cité phare du pays de Galles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une étudiante américaine voilée élue « jeune femme la mieux habillée » de son université

La bravoure des Tunisiens de Sousse saluée par nombre de touristes britanniques