in

Le jeu vidéo « Tekken Tag » retire le nom d’Allah incrusté dans le décor

La réalité se charge déjà suffisamment de nous abreuver d’images offensantes sur l’islam sans que la virtualité florissante du jeu vidéo n'ait besoin d'en rajouter, en envoyant de bien étranges stimuli visuels à ses millions d’inconditionnels, reflets subliminaux de l’air vicié du temps.

Insérée astucieusement, presque imperceptible, afin qu’elle se fonde dans un univers où la violence se veut ludique, la calligraphie d’Allah vient se nicher là où ne l’attendait pas, et surtout dans des décors où elle n’aurait jamais dû figurer sauf à vouloir lui faire injure, ni vu ni connu…

Les concepteurs de "Call of Duty : Modern Warfare 2" et maintenant du jeu de combat "Tekken Tag Tournament 2" ont manifestement eu le même éclair de génie, le premier ayant osé graver « Allah est beau et il aime la beauté » sur la bordure d’un cadre placé au-dessus des toilettes d’une salle de bain, quand le deuxième n’a rien trouvé de mieux que d'incruster le nom d’Allah en arabe sur la dalle d’un sol piétiné allègrement lors d’une longue scène de combat.

Deux jeux vidéo phares qui battent des records de vente à l'échelle planétaire, deux univers virtuels, à mille lieues du monde des bisounours, qui se sont autorisés à glisser subrepticement La référence sacrée de l’islam, à des fins dont la bienveillance ne saute pas aux yeux, pas même en filigrane…

Les deux producteurs, non contents d'avoir franchi la même ligne jaune, se sont donné le mot en criant à l’erreur, chacun ayant aussitôt retiré l'inscription qui fâche. Ce mea culpa a certes apaisé les esprits, mais n'a pas dissipé pour autant la suspicion quant à la malveillance qui a animé cette soi-disant maladresse artistique, au coup de crayon terriblement malencontreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annecy : un homme braque son fusil sur les fidèles à la sortie de la fête de l’Aïd

Les chrétiens évangélistes en Algérie