in

Le hidjab new look s’arrache au Liban

Fashionable, la gent féminine se l’arrache, les boutiques qui le vendent fleurissent un peu partout, mais quel est donc cet accessoire dernier cri qui fait fureur au pays du Cèdre ?

Le hidjab, voile des peurs sclérosantes en Europe, voile désuet et très connoté dans le Liban du culte des apparences, c’est bien lui qui fait un retour en force très remarqué dans les vitrines à Beyrouth, séduisant une clientèle de plus en plus large et rajeunie.

Reflet d’un changement des mentalités, le hidjab new look a su humer l’air du temps pour satisfaire la coquetterie de la femme libanaise de tous âges, désireuse de rester à la mode tout en ne reniant rien de ses convictions musulmanes.

Seyantes, élégantes, colorées, les nouvelles collections sont très tendance et ont tout pour plaire. Les magasins prospèrent, les chiffres d’affaires s’envolent, les sites web dédiés aux jeunes femmes musulmanes foisonnent sur la Toile, de nouvelles vocations de stylistes émergent, un vrai petit miracle économique qui s’offre même le luxe de surclasser la mode occidentale !

Les magasins M.A.M, flairant le bon filon, n’ont pas hésité à recourir à deux égéries de premier plan pour incarner la marque sur des posters publicitaires, revêtues de l’indispensable parure : les stars libanaises chrétiennes Katia Harb et Lamita Frangieh.

En provenance des pays du Golfe et de Turquie, les derniers modèles dont raffolent les jeunes filles libanaises sont importés pour la plupart. Hier, passé de mode au Liban, le hidjab est aujourd’hui dans le vent, et son industrie sans frontières conjugue une richesse de compétences et de talents issus de tous les horizons, Turquie, Chine, Inde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La dernière lettre d’El Kadhafi, rédigé 3 jours avant sa mort

Massacre programmé de la famille Kadhafi : ils font peur, ils en savent trop