in

Le formidable élan de solidarité des Australiens envers la communauté musulmane après le drame de Sydney

Condamné sans réserve par les leaders des grandes organisations musulmanes en Australie, horrifiés, comme l’ensemble de leurs concitoyens, par la prise d’otages meurtrière qui a endeuillé hier Sydney, tous déniant à son défunt auteur d’origine iranienne, Man Haron Monis, un islamiste notoire et déviant, accusé de plusieurs agressions sexuelles, qui avait fait de ce lointain îlot de prospérité sa terre d’adoption en 1996, le droit de s’être réclamé de l’islam pour commettre l’innommable, ce crime odieux survient dans un contexte ambiant assombri par une islamophobie décomplexée et violente.

Alors que la peur des représailles hantait les esprits à l’annonce du dénouement tragique du siège du café Lindt, des Australiens, épris de tolérance et d’humanisme, ont réagi promptement et formidablement, désamorçant les polémiques passionnelles et les récupérations bassement politiciennes, à travers un hastag de soutien à la communauté musulmane au succès grandissant : #IllRideWithYou (J’irai avec vous).

C’est un incident qui s’est produit hier matin dans un train de banlieue, pendant que tout le pays retenait son souffle devant le drame qui se jouait en plein cœur de Sydney, qui est à l’origine de cet extraordinaire élan de solidarité sur les réseaux sociaux. En effet, Rachael Jacobs, une passagère, sensible à la détresse d’une musulmane voilée assise à côté d’elle qui, sentant le poids des regards sur sa personne, était en train de retirer son hijab discrètement et la mort dans l’âme, l’a stoppée net, en lui disant : "Je vais vous accompagner. Ne faites pas ça."

Rachael Jacobs a tenu parole, et avant de relater les faits sur Tweeter, elle a escorté cette inconnue en hijab jusque vers la sortie de la gare, tandis que cette dernière, bouleversée par tant de gentillesse, l’a serrée longuement dans ses bras en signe de son infinie reconnaissance.  

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le hashtag #IllRideWithYou fasse irruption sur la Toile, des âmes charitables, fraternelles, pleines d’empathie et de discernement envers leurs compatriotes musulmans ne tardant pas à faire bloc derrière eux, d’autant plus que ce lundi noir fut ponctué par toute une série d’intimidations, frisant l’agression physique, de musulmanes voilées dans les transports en commun.

Immense et émue, la gratitude des Australiens de confession musulmane, de toutes origines et conditions, a mis du baume sur les tourments de l’âme, les mots de remerciements affluant, à l’instar de Mariam Veiszadeh qui a écrit : "Aux dames avec qui j’ai partagé un taxi avec cet après-midi – Mica et Dixie, je vous remercie du fond du cœur. x #illridewithyou ", ou encore de Ozge Sevindik : "J’avais peur de retourner au travail demain, mais voyant la vague de soutien, mon état d’esprit a changé. #illridewithyou Merci. Rendez-vous dans le train!", mais aussi de Angger Prawitasari : "Merci pour la protection de nos sœurs #illridewithyou", et enfin de Liam James : "Je suis musulman et je réside à Sydney, ce hastag #illridewithyou m'a rendu si heureux que je suis en larmes."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vidéo de la saoudienne déguisée en homme

Yassine: le muezzin âgé de 12 ans qui a remporté le concours de l’Adhan junior (appel à la prière)