in ,

Le drapeau des Emirats arabes unis remis au Prince héritier d’Abu Dhabi, après avoir flotté dans l’espace

Les Emirats arabes unis ne se contentent pas de contempler le ciel constellé d’étoiles… Ils s’affairent activement pour parvenir, un jour prochain, à les tutoyer, en portant haut leurs couleurs dans une autre dimension fascinante, dont l’exploration est l’un de leurs objectifs suprêmes.

Grand instigateur de l’épopée spatiale émiratie, le Vice-président des EAU, Cheikh Mohammed bin Rashid Al-Maktoum, dévoilait dès 2014 une politique volontariste mettant résolument le cap vers l’infiniment grand. Partir à la conquête de l’Univers et graver son empreinte sur le sol de Mars à l’horizon 2021, tels étaient les deux projets d’envergure qui exaltaient le souverain de Dubaï. Un défi de taille qui n’avait rien d’une gageure à ses yeux.

Publicité

Cinq ans plus tard, et comme un avant-goût de cette fabuleuse odyssée inter-planétaire, l’étendard national des EAU a flotté dans l’espace en décembre dernier, au cours d’une première historique : le vol d’essai du SpaceShipTwo, baptisé VSS Unity, l’appareil du Virgin Galactic, réalisé au-delà de la frontière de l’espace telle que définie par l’armée américaine et salué par la NASA, qui a fait crier victoire au milliardaire britannique Richard Branson, son organisateur et mécène.

« C’est une victoire majeure ! », s’est enthousiasmé Sir Branson, le célèbre fondateur du groupe Virgin anobli par la Reine.

Ce véritable pionnier du tourisme spatial, qui a des étoiles plein les yeux à la perspective d’en faire l’une des principales industries du XXIème siècle, a eu le plaisir de remettre au Cheikh Hamdan bin Mohammed, le prince héritier d’Abu Dhabi, la capitale des émirats de l’or noir, le drapeau émirati qui s’est envolé loin de la terre, à bord d’un vaisseau unique au monde.

Publicité

« Ce cadeau est un hommage au rôle joué par les Émirats arabes unis dans la grande aventure spatiale, à leur vision et à leur approche des sciences spatiales », a déclaré Richard Branson. Nul doute que cet étendard, à la forte charge symbolique, incitera le prince héritier d’Abu Dhabi à redoubler d’efforts pour qu’il soit un jour planté sur Mars, la planète rouge guère accueillante qui fait rêver les EAU.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Fabienne Doucet

Publicité

Sur Google et Apple : une application pour empêcher les femmes saoudiennes de voyager

Etats-Unis : des sans-abri logés à l’hôtel grâce à une association musulmane, lors d’un week-end polaire