in ,

Le blé russe remplacera-t-il bientôt le blé français sur le marché algérien? (fr.sputniknews.com)

Face à une baisse de la récolte française et à la concurrence internationale, l’Algérie, principal importateur de blé tendre français, pourrait relever le seuil de grains punaisés à partir du prochain appel d’offres, en septembre. Selon un représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, cela ouvrera la porte au blé russe.

’Algérie, principale destination des exportations françaises de blé tendre, pourrait permettre au blé de la mer Noire, dont le blé russe, d’entrer sur son marché à l’occasion du prochain appel d’offres prévu fin septembre, rapporte le site Réussir. «Le cahier des charges algérien pourrait se montrer moins exigeant en termes de taux de grains punaisés pour les origines russes, et le relever à 0,5% pour cette origine et ce dès le prochain tender», souligne Thierry de Boussac, représentant du Synacomex (Syndicat national du commerce extérieur des céréales) au sein du conseil spécialisé des céréales, lors de la conférence de presse de FranceAgriMer qui s’est tenue mercredi 16 septembre.

Cependant, ce sont les autorités algériennes qui devront approuver la décision d’augmenter le taux de grains punaisés qui passera de 0,2% à 0,5%. Ainsi, les exportations françaises de blé tendre vers l’Algérie pourraient tomber à 1,5 à 2,5 sur l’ensemble de la campagne 2020/2021, contre 4 à 5 millions habituellement. Parmi les raisons de cette chute, Thierry de Boussac évoque la baisse de la récolte française et la concurrence internationale sur le marché algérien.

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Arabie saoudite : Le ministère de l’Intérieur lève-t-il l’obligation du port du voile ? Vigilance ! (www.20minutes.fr)

Le prince William et son épouse, en visite à la mosquée East London, témoignent leur gratitude à la communauté musulmane