in ,

LDJ : Mélenchon lance un appel à témoignage

Dans le contexte de l’affaire Benalla, Jean-Luc Mélenchon revient sur l’expulsion brutale dont il a été victime, de la part de la LDJ, avec 9 autres membres de la France Insoumise, lors de la marche silencieuse en hommage à Mireille Knoll. Et il lance sur sa page Facebook l’appel à témoignage suivant :

APPEL À TÉMOIGNAGE

“C’était le jour de la marche silencieuse en hommage à Mireille Knoll assassinée la veille dans un crime antisémite. Une blessure inoubliable pour moi : dix parlementaires LFI ceints de leur écharpe tricolore venus à l’appel de l’Assemblée Nationale cosigné par tous les présidents de groupe sont expulsés par une milice, la Ligue de défense juive.

Celle-ci avait prévenu dès la veille sur ses sites et réseaux qu’elle nous empêcherait d’être là. Le CRIF avait jugé bon de dire que nous n’étions pas bienvenus au contraire du fils de la malheureuse victime. Donc aucune surprise n’était possible. Nous avions alerté la préfecture de police et le ministère de l’Intérieur, à plusieurs reprises, pour que notre liberté et sécurité soient garantis.

Pourtant sur place dès que nous sommes sortis du bar où était notre lieu de rendez-vous en face du carré de tête de la marche qui avait changé de place, nous fumes encerclés, insultés, bousculés. Les pires injures sexistes furent adressées à nos collègues Danielle Obono, Clémentine Autain et Caroline Fiat. La seule action de « la sécurité » fut de nous demander de partir.

On sait aujourd’hui que l’homme qui me pressait de partir « au nom de la sécurité » était le commissaire Mizerski dont j’apprends à présent qu’il était chargé de la relation entre l’Elysée et la police. Je ne le savais pas à ce moment-là. Mais le fait est là : un policier en lien direct avec l’Elysée se trouve à mes côtés pour me demander de partir de la marche. Lui ou un autre (je ne me souviens plus) m’avait informé auparavant que quatre agents avaient été assignés à notre protection. Comme il insistait pour que nous partions, je lui dis qu’il était là pour assurer notre sécurité pas pour me dire ce que je devais faire et encore moins pour m’expulser. Le ton était froid des deux côtés compte tenu du contexte. Je lui dis que c’était à lui de faire partir la vingtaine d’énergumènes qui nous encerclait. Quelques instants plus tard nous devions partir sous la montée de la bousculade physique. Première scène incompréhensible.

Puis le service d’ordre de la LDJ obtenait de la police la protection de madame Le Pen et son retour dans la marche. Les vidéos abondent qui la montrent en train de franchir un cordon de police encadrée par les miliciens traversant la chaine de la police qui s’ouvre pour eux. Qui était là ? Vous pouvez regarder ?

Compte tenu du contexte qui apparait avec l’affaire Benalla toute cette scène prend dans mon esprit une tournure plus étrange encore. C’est pourquoi j’appelle à témoignage. Photos et vidéos devraient permettre de savoir qui était là ce jour-là dans les gens qui dirigeaient les « forces de l’ordre » et qui était dans les rangs des assaillants. Des photos de face du rangs des assaillants seraient utiles. Et peut-être davantage ceux qui se trouvaient derrière nous. Notamment la personne qui a essayé de frapper Éric Coquerel sur la tête.

Peut-être pourrais-je mieux comprendre la nature si étrange du moment et des décisions qui permirent de nous expulser de la marche. Qui commandait ? Quelles informations et consignes circulèrent entre la police et l’Élysée du fait de la présence physique à mes côtés de l’homme qui faisait le lien direct avec l’Elysée et dont j’ignorais la fonction.

Je rappelle que toute cette situation et l’assaut de la LDJ furent fermement condamnés à la tribune de l’Assemblée dans une communication solennelle en ouverture de la séance par le président de l’Assemblée en personne.”

Jean-Luc Mélenchon

CAPJPO-EuroPalestine

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Avant tout, deux vieilles dames, Mireille Knoll et Sarah Halimi, ont été assassinées parce qu’elles étaient juives. Comme Ilan Halimi jadis.

    Cela a-t-il donné lieu à un article sur oumma.com ?

      • Bonjour,

        vous avez raison, chaque mort raciste doit être commentée de la même façon que la victime soit juive, musulmane, chrétienne ou athée. Seul Dieu peut juger et nous sommes tous ses enfants. ceux qui pensent en communautaristes sont motivés par la diable !

  2. Je profite de cette occasion pour pointer du doigt et de ma crédulité un fait qui m’apparait glauque dans toute sa dimension. Après la rixe opposant les deux rappeurs qui ont fait la une des journées de télévision, c’est deux malotrus ont fait l’objet d’une comparution immédiat et incarcérés manu militari. En revanche, Benala qui a fait preuve d’une identique “indélicatesse” courre toujours dans la nature.

    • Vous comparez des événements très différents. L’affaire Bénala relève plus de l’abus de pouvoir que d’autre chose, avec, par exemple, le port illégal d’uniforme…. Bref, ridicule, mais pas très grave. En revanche, la mise à sac d’un aéroport est clairement un délit. Je ne sais pas si ça mérite la prison, mais ça a quand même coûté une fortune aux boutiquiers.

    • …. C’est un peu le but.
      Après le NPA, qui avait présenté une femme voilée, LFI s’y met en misant sur, non pas, l’antisémitisme, il ne faut pas exagérer, mais la légitime exaspération suscitée par l’extrême droite sioniste. Il faut en effet savoir que la LDJ est un groupuscule fascisant et extrêmement violent.
      Par ailleurs, l’expulsion de Mélenchon de cette manifestation anti-antisémite n’avait aucun sens. Sauf qu’il est peut être un peu tard pour remettre ça sur le tapis.
      Juste pour mémoire, je vote Mélenchon, mais le personnage commence à me gonfler sévère. Entre ses louanges à Maduro, et ses coups bas visant son dauphin François Ruffin, on se demande parfois si l’homme n’est pas en train de disjoncter. Je note aussi l’incapacité de ce leader mégalo à s’allier avec ses partenaires naturels, à savoir le NPA, le PC, les écolos, et le parti de Hamon. Stratégie de repli, ou dérèglement cognitif? Et pourquoi tacler les journalistes, y compris ceux de Quotidien, dont le public vote pour lui?
      J’appelle ça une stratégie à la Le Pen. Ca consiste à s’installer dans l’opposition dure sans jamais viser le pouvoir (la grande faute du PC, assassiné par Mitterrand).
      D’ailleurs, il est évident que Mélenchon singe Georges Marchais.
      Ca ne m’empêchera pas de re-voter LFI, mais j’ai hâte de voir ce parti dirigé par la nouvelle vague. Roll over Fidel!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droits de l’Homme : Furieux des critiques, MBS expulse l’ambassadeur canadien

La Malaisie, destination préférée des musulmans