in

L’ancienne synagogue de Philadelphie renaît en tant que mosquée

Depuis 1947, les murs de l’édifice situé dans le West Oak Lane, au nord-ouest de Philadelphie, ont  longtemps résonné des prières juives, puis chrétiennes, et dans la continuité de ce beau passage de flambeau interreligieux, ce sont des invocations musulmanes qui vont désormais leur donner un  nouveau souffle spirituel.

Edifiée en tant que synagogue, avant de devenir église, le phare de la foi qui verra le jour en lieu et place de l’ancienne paroisse renaîtra en tant que mosquée, et même comme la plus importante mosquée de la grande région de Philadelphie. Acquis, le mois dernier, pour la coquette somme de 1 millions de dollars, le bâtiment qui abritait en dernier une église désaffectée a changé de propriétaire pour passer dans le giron de l’association musulmane Masjidullah, et ce pour la plus grande joie de Nafeesa Malik, son trésorier adjoint et directeur d’école.

Alors que Philadelphie ne comptait aucune famille musulmane il y a plus de cinquante ans, la réalité sociale de 2013 présente un visage plus métissé, sous les traits de 30 000 musulmans qui y ont élu domicile – un chiffre qui double si l’on intègre la population des banlieues -, et 50 mosquées y ont fleuri dans le même laps de temps en se fondant parfaitement dans le paysage urbain.

Du côté du Rabbin Adam Wolhberg comme du côté du conseil d’administration de l’église, l’heure est  à la satisfaction sincère de savoir que leur ancien lieu de culte respectif ne perdra pas son âme : “Je suis très heureux qu’une autre communauté de foi ait pris possession des lieux“, a déclaré le rabbin à la presse locale. Quant aux habitants du quartier, des nord-américains de souche pour la plupart, chacun se prépare à accueillir chaleureusement ces nouveaux voisins musulmans, sans aucune ombre au tableau, ni peur au ventre…

Michael Shabbaz, un réserviste de l’armée à la retraite, a dévoilé en primeur la vocation pédagogique de la future grande institution islamique de Pennsylvanie : “Nous aspirons à  devenir un centre d’enseignement de premier plan, qui permettra d’élever le niveau de l’éducation des musulmans de Philadelphie”, a indiqué ce dernier avec enthousiasme.

Outre sa vaste zone de prière qui pourra recevoir jusqu’à 1500 fidèles, la mosquée de Masjidullah, qui comprend 14 salles de classe, une salle de cérémonie et banquet, une salle de sport, une aire de jeux, et un immeuble de bureaux séparés, prévoit d’ouvrir une garderie, une école du dimanche, l’objectif suprême étant de créer, en 2014, une école islamique accessible aux musulmans et non-musulmans.

La nouvelle structure permettra à la mosquée Masjidullah de s’imposer comme la grande mosquée de la région, oeuvrant à la fois à l’unité de la communauté musulmane et au rapprochement avec d’autres groupes confessionnels et communautaires“, a précisé l’Imam Muhamad Abdul-Aleem, véritable apôtre du dialogue interreligieux depuis les années 1970, qui officiera au sein de la mosquée dont le rayonnement dans l’état de Pennsylvanie promet d’être inégalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Islamophobie : pourquoi ce silence?

“Arezki, nous sommes avec toi”, témoignez nombreux votre solidarité sur Facebook