in

La ronde des opposants à l’AIPAC

De prime abord, on pourrait croire à du grand folklore à la vue de cette ronde aux sonorités judaïsantes traditionnelles, au beau milieu de la gare de Washington DC, en mai 2011.

Mais en écoutant plus attentivement les paroles remaniées de cette danse entraînante bien moins improvisée qu’il n’y paraît, on réalise qu’il s’agit d’un acte politique fort s’opposant au meeting du puissant groupe de pression américain, fervent défenseur de l’idéologie sioniste et de la droite israélienne, l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), dont les intrications pèsent de tout leur poids dans le conflit israélo-palestinien.

Quand les empêcheurs de coloniser et d’exterminer en rond la Palestine, qu’ils soient juifs américains ou d’ailleurs, se donnent la main en cadence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Au Maroc, en 2011, mieux vaut militer pour Israël que pour la démocratie ou la Palestine

Scandale des quotas  : une vindicte populaire erronée