in

La protestation contre le bain de sang à Gaza réprimée à Tel Aviv

En Israël aussi, la clameur de protestation monte, retentissante, contre le bain de sang à Gaza, les appels à la « fin de l’occupation » se mêlant aux cris de « arrêtez de tuer des enfants » et au tonnerre de refus de revêtir l’uniforme de criminels de guerre de la part d’objecteurs de conscience qui se font les plus virulents dénonciateurs de la barbarie au pouvoir.

Samedi, à Tel Aviv, les indignés israéliens, taxés d’être à la solde des Arabes et traités de « terroristes » par la fine fleur du sionisme qui les réduirait volontiers au silence derrière les miradors de l’enfer concentrationnaire, ont subi la répression policière, leur barrant la route vers le centre ville. 17 d’entre eux ont été interpellés, alors que leurs camarades bravaient les forces de l’ordre en transformant leur rassemblement en un défilé aux couleurs de la résistance à la folie guerrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les appels au génocide des Gazaouis du vice-président du parlement israélien

Un député britannique donne un cours d’histoire à un auditeur pro-israélien (vidéo)