in

La police du Qatar roule en Porsche

Signe extérieur de richesse dans un eldorado qui est une mine d’or, la rutilance de Porsche Panamera et Cayenne rouges équipe une police de nantis, qui ne rechigne pas à exposer au grand jour sa flamboyante flotte de voitures estimée à 100 000 dollars pièce. Une bagatelle pour cet Etat miraculeusement doté, qui n’a guère de petits que sa superficie et le nombre de ses habitants.

Qatar oblige – Doha possède 20% du capital de Porsche – les patrouilles de police se transforment en écuries de luxe pour assurer la protection du territoire, et surveiller, non sans les impressionner, le million et demi d'expatriés asiatiques et occidentaux dont l’huile de coude fait tourner les rouages de l’économie.

L’opulence n’est pas taboue à Doha, elle s’exhibe dans une ostentation aussi naturelle que le sont les richesses de son sous-sol, et c’est sous les objectifs des caméras que des gardiens de la paix très privilégiés ont défilé, le jour de la Fête nationale le 18 décembre, au volant de leurs bolides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte : Les salafistes chassés à coups de canne d’un salon de beauté

Viande hachée ou viande cachée ?