in

La ministre flamande des Médias favorable à la présence d’une journaliste voilée à la TV

Comment jeter un pavé dans la mare politique flamande, et faire des remous dans le temple législatif, l’équivalent de notre Palais Bourbon, dont il y a fort à parier qu'en pareille circonstance sa prestigieuse coupole aurait été ensevelie sous un raz-de-marée d’indignations ?

Rien de plus simple, il suffit, à l’instar d’Ingrid Lieten, ministre des Médias, d’oser suggérer l’impensable : à savoir, la possibilité de mettre à l’antenne de la télévision publique, la VRT, une présentatrice voilée dans un proche avenir.

A cette perspective cauchemardesque, la réprobation virulente est montée de tous les rangs du Parlement, les clivages se dissipant au profit d’un unanimisme outré, qui a tiré à boulets rouges sur une ministre à marginaliser d’urgence.

Utopiste ou visionnaire, toujours est-il qu’Ingrid Lieten fait figure, pour l’heure, de trublion politique qui bouscule un peu trop les schémas de pensée traditionnels flamands, la VRT réagissant promptement en se retranchant derrière les statuts rédactionnels de la chaîne, pétris de neutralité et d'objectivité.

De son côté, le gouvernement n’a pas manqué de désavouer sa ministre et sa volonté d’ouvrir une brèche en faveur d’un autre modèle féminin, qu’il s’est empressé de colmater. Pour toute réponse, c’est une fin de non recevoir cinglante qui lui a été opposée par une de ses collègues, lors des questions au Parlement : "Une journaliste d’information avec un foulard, cela n’est pas autorisé et cela n’arrivera pas", a lancé Mme Van den Bossche, au nom du gouvernement.

Le talent et la rigueur journalistique peuvent rayonner sous tous les voiles, mais pas sur un écran noir, d’une telle intensité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Niqab et voile augmentent le risque pour les femmes d’avoir une carence en vitamine D

Israël: l’impossible critique?