in

La gauche doit faire le ménage

Nous assistons depuis quelques années à une contamination islamophobe de l’ensemble de la classe politique, y compris de la gauche et de l’extrême gauche, et ceci, après la période d’incubation et de prolifération qui s’est faite dans la droite et l’extrême droite.

Hormis plusieurs campagnes électorales successives, et un certain nombre de prises de position et de débats malsains de la part de personnalités de gauche, le passage à l’acte islamophobe devient une pratique effective, non condamnée et non sanctionnée par les appareils politiques de gauche.

Sur une période très courte, et après le cas d’Ilham Moussaid, la candidate voilée du NPA, nous avons pris connaissance et dénoncé le cas d’une élue Europe Ecologie les Verts à Lyon 9ème qui a humilié et soumis au chantage odieux et illégal une citoyenne de confession musulmane, portant un foulard, le jour de son mariage. Il y a quelques semaines, un autre évènement très inquiétant, révélateur de cette islamophobie rampante au sein de la gauche, a été constaté lors des élections pour les primaires socialistes à Grenoble. Durant ces primaires, une sympathisante de confession musulmane, revêtue d’un foulard, a été agressée, humiliée et renvoyée par des responsables et militants socialistes, parce qu’elle a eu « le malheur » et « l’indécence » de remplacer un assesseur pour la gestion d’un bureau de vote.

Au-delà des démarches judiciaires qui s’imposent dans ces affaires, nous tenons pour responsables non seulement les personnes qui ont commis ces actes, mais également leurs appareils politiques qui ne dénoncent pas, ne sanctionnent pas, et se contentent de faire des petits calculs électoralistes : ils pensent que dénoncer l’islamophobie et les discriminations leur ferait perdre les voix des racistes patentés ou potentiels.

Nous exigeons, pendant cette période électorale pour les présidentielles et les législatives, que la gauche dans son ensemble prenne position, à travers des décisions courageuses conformes aux valeurs et aux principes qu’elle est censée porter et défendre. Nous avons connu une gauche capable de prendre des décisions politiques, malgré leur interdiction par la loi, sur des problèmes de société tels que le mariage homosexuel célébré par un élu vert, lequel a été rejoint, ces derniers jours, par un élu communiste qui a pris la même initiative. Par contre, en ce qui concerne une autre minorité que sont les musulmans de France, nous constatons une alliance, droite et gauche confondues, sur la non application et le non respect du droit, comme ce fut le cas pour la mariée dévoilée de Lyon, le Préfet de Région allant jusqu’à apporter un soutien public et officiel à l’élue islamophobe, et anti-laïque d’Europe Ecologie les Verts.

Face au fléau islamophobe en pleine expansion, et à son exploitation par l’extrême droite, nous refusons que la place de l’islam et des musulmans de France devienne un enjeu électoral à l’image de l’immigration, de l’insécurité et des banlieues, et nous refusons que la gauche participe à ce lynchage d’une catégorie de la population, qui risque de lui faire payer électoralement le prix fort dans un avenir proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte : les Frères musulmans participent à une médiation avec l’armée

La politique de la main tendue entre le Maroc et l’Algérie