in

Journal de 20h de France 2 : Voilà de la Boulette

Fait rare dans le journalisme, lundi 19 décembre 2011, le journal télévisé de 20h sur France 2 a réussi l’exploit de faire deux erreurs monumentales en une seule phrase. Commentant la libération du prisonnier Salah Hamouri, David Pujadas a affirmé que le « soldat » franco-palestinien Salah Hamouri rentrait à « Gaza ». Belle boulette journalistique. Sur ce registre, M. Pujadas a fait fort : on peut, en effet, difficilement faire mieux.

D’abord parce que Salah Hamouri n’est évidemment pas un soldat. Ce jeune franco-palestinien a été jugé de manière expéditive par une justice israélienne qui n’a de justice que le nom. Sept années d’une vie passées au placard sur la base d’un dossier vide. Ensuite, parce que Salah Hamouri s’est rendu à Jérusalem-Est, ville dans laquelle il a grandi et non à Gaza, territoire martyr dans lequel quasiment rien ni personne ne peut entrer et sortir.

Il est donc affligeant de constater qu’un journal aussi important, de surcroît du service public, en arrive à enchaîner deux erreurs majeures devant des millions de téléspectateurs. Le minimum de la probité journalistique est naturellement de vérifier ses informations et d’offrir au contribuable une information fiable. Jeudi soir sur France 2 c’était donc tout sauf du journalisme de qualité…

On aurait également aimé que la chaîne puisse apporter des éléments de précision sur cette libération et les circonstances qui l’entourent au lieu d’y consacrer une poignée de secondes. Comme rappeler, par exemple, l’implacable répression israélienne qui en l’espace de deux mois a fait arrêter 470 Palestiniens (selon une ONG palestinienne), chiffre sensiblement analogue au nombre de détenus libérés en octobre dernier dans le cadre de l’échange avec la libération du soldat Gilad Shalit. Ou mentionner ces milliers de prisonniers palestiniens, dont des centaines de femmes et d’enfants, qui croupissent depuis des années dans les geôles israéliennes subissant ainsi les affres du système carcéral de « l’unique démocratie du Moyen-Orient ».

Mais rien de tout cela n’apparaîtra sur le journal de M. Pujadas. Ainsi va la vie au sein du paysage audio-visuel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le prince saoudien Al-Walid investit 300 M$ dans Twitter

L’imam Chaghoumi préface le livre du député anti-voile intégral, André Gérin