in

Jérusalem : la population palestinienne en danger, la France doit agir d’urgence

Depuis plusieurs semaines l’armée israélienne, les colons, les bandes fascistes et racistes des suprémacistes israéliens, multiplient les agressions à l’encontre des Palestiniens de Jérusalem : interdiction d’accès à la vieille ville de Jérusalem et aux lieux saints en ce mois de ramadan, provocations et agressions permanentes de la part des colons, appels au meurtre… Dans le même temps, des dizaines d’habitants palestiniens du quartier de Sheikh Jarrah sont menacés d’une expulsion imminente de leurs maisons, plusieurs familles du quartier de Silwan ont vu leurs maisons détruites, alors que des centaines d’autres menaces de destruction de maisons pèsent sur les familles palestiniennes de Jérusalem.

Vendredi 7 mai, l’armée israélienne a pénétré sur l’Esplanade de mosquées alors que 70 000 fidèles étaient rassemblées provoquant des mouvements de panique. Le Croissant rouge a annoncé que 178 personnes ont été blessée dont 88 ont dû être hospitalisées, la plupart blessés à la tête par les balles métalliques enrobées de caoutchouc. L’armée d’occupation n’a pas hésité à pénétrer dans une clinique du Croissant rouge et à tirer des gaz lacrymogènes dans les salles de soins.
Dans le même temps l’armée continuait à occuper la porte de Damas, interdisant son accès à la population palestinienne, et le quartier de Sheikh Jarrah était envahi, bouclé par l’armée et livré aux bandes de colons, faisant là aussi plusieurs blessés. De nombreux Palestiniens ont été arrêtés dont certains expulsés de la ville pour deux ou trois semaines sans aucune forme de procès.

Jérusalem est sous occupation militaire depuis 54 ans, son annexion par Israël est condamnée par toutes les instances internationales, et c’est un plan de colonisation, de dépossession et de nettoyage ethnique qui est à l’œuvre.

Publicité
Publicité
Publicité

La gravité et l’urgence de la situation appellent une réaction immédiate et sans ambiguïté de la communauté internationale et particulièrement du président de la République française.

Les responsabilités doivent être clairement établies : c’est la sécurité des Palestiniens qui n’est pas assurée, ce sont les Palestiniens qui sont victimes des violations quotidiennes des droits humains, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Tous ces faits sont établis, avérés ; personne ne peut prétendre ne pas savoir.
Les États ont l’obligation d’empêcher ces crimes ; il faut en finir avec l’impunité d’Israël.
Ce sont les victimes qu’il faut protéger ; les criminels doivent être dénoncés.

Publicité
Publicité
Publicité

L’AFPS s’est adressée aux autorités françaises à tous les niveaux. La France doit cesser de renvoyer dos à dos l’oppresseur et l’opprimé, elle doit, enfin, s’exprimer de manière claire et nette et poser des actes sanctionnant les crimes de l’occupant. En tant que membre permanent, elle doit en urgence demander la convocation du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Le Bureau national de l’AFPS, 8 mai 2021

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Nous ne pouvons pas nous occuper des problèmes des Palestiniens. Nous avons déjà les nôtres.
    Délinquance, meurtres, dégradations diverses, etc.
    Il faut d’abord reconquérir notre pays avant de pleurer sur le sort des Palestiniens qui n’ont rien fait pour que ça s’arrange.
    Remarquez, si ça s’arrangeait, le Hamas se retrouverait au chômage. Car ces groupes de terroristes fachistes ne vivent que de la misère de ceux qu’ils prétendent défendre. Ils n’ont pas intérêt à ce que ça s’arrange.
    Dans cent ans, on en sera toujours au même point.
    Les musulmans doivent se débarrasser de ceux qui parlent en leur nom et profitent d’eux.

  2. Je crois que cette fois, la nouveauté est qu’en plus de la police et de l’armée, des bandes de voyous, c’est ainsi qu’ils se nomment, les voyous des collines, perturbent le pèlerinage, agressent les pèlerins avec la complicité odieuse de la police et la criminelle impunité, ainsi ils provoquent nécessairement des réactions, donc création artificielle de prétextes dont cette armée est coutumière. Autre fait à signaler c’est que dans l’actuel cabinet Sioniste, des voix s’élèvent pour suggérer eh bien, que les Arabes Israïliens le sont pour l’instant, que leur statut de citoyen ne tient plus qu’à un fil.

    Mieux, le complottiste ou réaliste que je suis y vois la prescription par l’exemple de l’entité Sionistes aux prétendues démocraties de cette fameuse guerre civile dont on parle opportunément en France, sa banalisation, l’habituation aux troubles civils et peut-être après tout au fameux coup d’état puisque plus personne parmi les grands gouvernants Occidentaux ne se soucie plus vraiment de démocratie.

    Et ça se passe dans le silence assourdissant de gouvernants Arabes, voire pis, la tentative de coup d’état en Jordanie est associée au fait que le petit roi, défaitiste pourtant n’a pas daigné valider le projet d’un grand déplacement de population déjà dans les tuyaux.

    Plaise à Allah raccourcir les épreuves, plaise à Allah relever les Musulmans et tous les gens épris de justice, aujourd’hui moqués, raillés, qui sait accusés et bientôt physiquement persécutés.

    Qu’Allah hâte partout le triomphe de la justice.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Londres: l’appel à la prière retentit depuis le Tower Bridge

Patrick Buisson, ancien conseiller de Sarkozy: « J’ai plus de respect pour une femme voilée que pour une lolita en string de 13 ans »