in

Israël va-t-il gouverner avec les frères musulmans ?

Il y a ainsi des semaines où l’actualité internationale peut paraitre cynique, où les faits sont surprenants, où l’Homme se révèle plein de ressources.

On votait mardi dernier en Israël. Quatrième élection législative en deux ans dans un système politique qui ressemble à la seconde République tunisienne, et où gouverner impose alliances et coalitions.

Cette fois-ci le résultat des urnes contraint Benjamin Netanyahou, Premier ministre sortant, à un numéro d’équilibriste qui aurait de quoi faire sourire sans le dramatique de la situation. L’équation est en substance la suivante.

Publicité
Publicité
Publicité

Le Likoud de droite, avec ses apparentés et alliés obtient 52 sièges.

Yesh Atid du centriste Yair Lapid et ses acolytes obtiennent 57 sièges.

La majorité est à 61 sièges.

Publicité
Publicité
Publicité

Deux micro-partis vont donc arbitrer, deux micro-partis avec chacun à leur tête des radicaux. Le premier est Naftali Bennet tenant de la droite radicale et le second est Mansour Abbas, islamiste conservateur, issu de la confrérie internationale des frères musulmans. Netanyahou a besoin de ses deux-là pour gouverner.  Netanyahou négocie avec ces deux-là.

Et c’est ainsi que le ministre des colonies, membre du Likoud déclarait mercredi « qu’ils devaient considérer des options qui sont présentement indésirables, mais qui valent peut-être mieux qu’une cinquième élection ».

La droite de Benjamin Netanyahou sur le point de faire alliance en Israël avec l’islamisme conservateur des frères musulmans pour gouverner, ce n’est plus un logiciel politique qu’il faut mettre à jour, c’est tout le système d’exploitation qu’il convient de remplacer.

Business News

Publicité
Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Vous êtes asservis ? Pourquoi quand vous parler des musulmans vous dites islamiste es ce que le prophète sws en est un ? Vous saviez très bien sue c péjoratif est que il désigne tous les musulmans même le prophete sws نصيحة لله اتقوه الله

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Qatar : un stade de sang ?

Bilal Hammouti, 12 ans, invente un masque anti-Covid intelligent