in

Il tuait des gens comme ça, pour rien.” Ces deux femmes belges racontent leur vie sous Daesh

Dans le nord de la Syrie les civils et partisans de Daesh ont été répartis dans trois camps, après la reprise de la région par les Kurdes. Parmi eux, deux femmes ont raconté à BFMTV à quoi ressemblait leur quotidien sous Daesh.

Publicité
Publicité
Publicité

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @leroy , Arrête de faire semblent de pas comprendre ! Tu néglige des faits dans t’es posts , Et tu le fait pertinemment , je comprend pas pourquoi tu t’excite comme ça contre l’islam , si t’as un problème avec l’islam vas voire ailleurs !!!

  2. Donc en Islam on peut epouser un tueur de sang froid sans probleme,ces femmes sont parties en Syrie en connaissance de cause que leur future mari est un assassin de personnes qui ne pensent comme comme lui et que le Coran est responsable de cet etat de fait.

      • N’en profitez pas pour diaboliser les musulmans. n’importe qui peut devenir assassin. Ca me fait penser à une chanson de Bob Geldof ” I don’t like Mondays “tirée d’un fait divers:

        I Don’t Like Mondays faisait référence à Brenda Ann Spencer, une jeune fille de seize ans qui, avec le .22 Long Rifle offert par son père pour Noël, ouvrit le feu fin janvier 1979 dans la cour d’une école primaire à San Diego en Californie. Elle blessa huit enfants, un officier de police et tua deux adultes. Lors de son arrestation, elle justifia son acte en disant : « Je n’aime pas les lundis » (I don’t like mondays). Ce fait divers et surtout l’absence de motivations poussant l’ado à tuer ont inspiré les paroles de la chanson devenue no 1 des charts britanniques, dont le refrain était1 :

        « Tell me why?
        I don’t like Mondays.
        I want to shoot
        The whole day down. »

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Geldof

        • Yasmina : Ce n’est pas pour diaboliser le musulmans, mais il faut reconnaitre, que dans l’ islam, il y a a boire, et a manger. L’ islam a a beaucoup de facettes, et pas toujours reluisantes, le réel problème, c’est que personne chez les musulmans, ne condamne, ou juste du bout des lèvres, les dérives, parce qu’ un musulman doit assistance a un autre musulman. Maintenant, je suis tout a fait d’ accords avec vous, quand vous dites que des criminels, il y en a partout, a une petite différence, c’est que d’une manière générale, se sont des gens isolés, qui agissent seuls , donc relativement facile a mettre hors d’état de nuire, alors qu’avec l’ islam politique, se sont des réseaux très structurés, a plusieurs ramifications, qu’il est difficile, voir impossible a juguler, ce qui en fait la dangerosité.

          • Cheyenne: vous devriez d’abords définir les concepts. Islam et musulmans ce n’est pas pareil. islam est une religion, qui comme toute religion réponds à l’angoisse de l’ existence, par rapport à la mort et par rapport à l’injustice içi-bas. Il y a des interdits à respecter ( ou à ne pas respecter) suivant le degré de conscience de chaqu’un.

            quand vous dites que “c’est que personne chez les musulmans, ne condamne, ou juste du bout des lèvres, les dérives, parce qu’ un musulman doit assistance a un autre musulman” Je ne suis pas d’accord car Dieu nous recommande de témoigner pour le Vrai et la justice même si contre nos propres parents s’il sont fautifs. Bon, s’il ya des conduites contraires à l’éthique du Coran, je n y peux rien…
            Quand à critique au sujet de” l’islam politique” faudrait demander à vos gouvernements d’arrêter de demander à l’Arabie Saoudite de financer le développement du wahabisme avec l’argent du petrole . MBS dans une de des interview a dit que c’est la CIA et le M16 qui ont demandé à l’Arabie de financer ls mosquées, les chaines satellitaires et la propagation du wahabismes dans le but d’encourager l’intégrisme le plus réactionnaire pour contrer l’Union Soviétique. Et ça continue… Les archives au sujet de l’Afghanistan sont déclassifiées. Où on découvre comment la Grande-Bretagne et les États-Unis ont trahi le peuple afghan.Londres et Washington se sont opposées à un véritable accord de paix en Afghanistan après le retrait soviétique, il y a 30 ans.

            Il y a trente ans aujourd’hui, le dernier soldat soviétique traversait le fleuve Oxus, quittant l’Afghanistan pour rejoindre l’Union soviétique. Une guerre qui dura près de dix ans contre l’extrémisme islamiste qui s’implantait aux frontières de l’URSS était terminée. Mais pas les souffrances du peuple afghan, dont les chances d’une vie pacifique ont été ruinées par les politiques trompeuses de l’Occident.

          • Cheyenne: si vous voulez en savoir plus, consultez le blog le sakerfrancophone.fr où vous trouverez des articles d’historiens traduits en français, sur la trahissons des Afghans, un autre sur le rôle des Britanniques lors de la Révolution iranienne et le retrait du soutien au Shah d’iran, toujours d’après les archives britanniques déclassifiés récemment. Vous verrez, il n y a aucun honneur, que des attitudes méprisables ( les propres termes d’un ministre de Margaret Thatcher à l’époque ) …

            bonne lecture et bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Maroc : une cérémonie de henné au programme du couple princier britannique

Maroc: le gouvernement veut généraliser l’enseignement du français pour les matières scientifiques dès le secondaire