in

Hillel libre, après 107 jours de prison pour avoir refusé de servir dans l’armée d’occupation

Hillel Garmi, 19 ans, qui vient de faire 5 mois de prison en Israël pour avoir refusé de servir dans l’armée d’occupation, a déclaré à sa sortie de prison qu’il ne regrettait rien et que sa peine était légère comparée à celle des Palestiniens, notamment ceux qui subissent le siège à Gaza.
« Nous vivons dans un régime anti-démocratique, donc nous devons lutter ensemble », a déclaré Hillel Garmi.
Ce jeune homme, qui avait expliqué que son refus de servir dans l’armée d’occupation avait été inspiré par l’exemple des organisateurs des Marches du Retour de Gaza, appelle à « s’unir pour l’application des droits humains, et pour la création d’un Etat qui soit celui de tous ses citoyens ».
« Je dédie les 5 mois que j’ai passés en prison aux 5 millions de Palestiniens qui vivent sous occupation et sous blocus, à tous ceux qui subissent la loi du gouvernement israélien mais n’ont pas la possibilité de l’élire », a-t-il également déclaré publiquement.
CAPJPO-EuroPalestine
Publicité
Publicité
Publicité

24 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Rien de nouveau sous le soleil, depuis des décennies dans la plupart démocraties on a le droit d’être « objecteur de conscience », on fait de la prison au lieu de faire son service militaire en période de guerre, sinon un service alternatif en temps de paix. (on l’a vu aux USA, en France depuis 1963 à maintes reprises).
    Par contre dans certains pays totalitaires, je ne sais pas ce qu’il advient des objecteurs de conscience.

  2. Steve oui en Syrie avant cette guerre au Liban en iraq tous ses pays vivaient très bien a ensemble avant tt ses guerres j habite ds les émirats et mes amies et ceux de mes enfants sont chrétien et ont vis très heureux ensemble au Maroc les juifs et les chrétient y vivent très bien aussi mais la télé veut diviser tous sa la preuve en France il ya pas un jour qui passe où l’on parle pas de li islam

  3. @Brigitte r . Bravo ! bien parlé car certains et certaines personnes , n’ont aucune étique. Ils ont infiltré le site pour dire du mal de l’islam et des musulmans , un peut de dignité svp , les intrus infiltré vous n’avait rien à dire d’intéressants ? Donc allez voir ailleurs !!!

      • Les terroristes ne se réclament de rien du tout, ils sont accusé puis meurent assassinés par la police. A aucun moment on n’entend leur voix.
        Les seules preuves que tu as sont des revendications qui viennent toute d’Israel, qui transmet toutes les revendications de daech.
        Normal puisque Daech c’est Israel.

        • En France depuis début 2015, 250 morts du fait de terroristes se réclamant tous de l’islam, religion de « paix et de tolérance ».
          Vous ne lisez pas la presse ? Ah oui, les lobbies sionistes…
          Daech, c’est Israël ? Ben dites-donc, des gens comme vous, ça ose tout.

  4. Pour répondre à Steve,
    L’une de mes meilleures amies est sénégalaise chrétienne alors que je suis française musulmane, elle m’a raconté comment au Sénégal les chrétiens assistent aux fêtes musulmanes et vice versa. En Syrie avant la guerre la plupart des chrétiens et musulmans vivaient en paix les uns avec les autres. Ceux qui se servent des religions pour nous monter les uns contre les autres n’en ont rien à faire de leur religion, ni de celle des autres, ce qui les intéresse avant tout c’est le pouvoir et les richesses. Ceux qui ont une foi réelle en Dieu ne peuvent pas persécuter les autres au seul motif que leur foi est différente. Quand nous aurons compris que la paix est une richesse bien plus importante que les millions ou les milliards accumulés sur des comptes en banques ou dans des propriétés futiles et inutiles, alors la paix pourra grandir.

  5. BRAVO jeune homme !!! Vous etes un exemple pour votre nation !
    Si seulement l’ensemble de vos concitoyens de votre age avait votre intelligence , il n’y aurait certainement plus de problèmes et les 2 communautés pourraient vivre en paix !

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Algérie-Maroc : la guéguerre autour du couscous…

Tunisie : colère des Ivoiriens après le meurtre d’une figure de la communauté