in

Halim, fiché S et assigné à résidence, s’estime victime d’un malentendu

Dans la France de l’état d’urgence, après les attentats du 13 novembre, les personnes fichées S sont assignées à résidence. Y a-t-il des abus ? Alim, estampillé « islamiste radical« , s’estime victime d’un malentendu.


Complément d'enquête. Halim, fiché S et assigné à résidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attentat au Stade de France: Selon la police Salim “a peut-être sauvé la France” (vidéo)

L’effondrement de l’Arabie saoudite est inéluctable