in

Hajj 2024 : les pèlerins accomplissent le Rami al-Jamarat ou la « lapidation du diable » à Mina

Selon le rituel ancestral de Rami al-Jamarat, les immenses processions de pèlerins venus en Terre sainte pour accomplir le Hajj ont convergé, sous une chaleur accablante, vers les trois imposants piliers de pierre qui se dressent à Mina, près de La Mecque. Ils s’y sont livrés à la lapidation hautement symbolique du diable.  

Rappelons que ce rituel, qui consiste à lancer des cailloux sur ces trois structures en pierre, symbolise les actions d’Ibrahim lorsqu’il a été confronté à l’épreuve du sacrifice de son propre fils, Isma’il, sur ordre d’Allah.

Selon le Coran, alors qu’Ibrahim s’apprêtait à exécuter ce commandement, le diable lui serait apparu à trois reprises pour tenter de le dissuader. Quand Ibrahim est arrivé à Jamarat al-Aqaba, l’archange Gabriel lui a demandé de jeter sept cailloux sur le diable, ce qui l’a fait fuir.

Publicité
Publicité
Publicité

Par l’acte de “lapidation”, les pèlerins entendent rendre hommage à ce passage. Les pèlerins arrivent à Jamarat et se dirigent ensuite vers Jamarat al-Aqaba, un grand pilier sur lequel ils lancent un total de sept cailloux en répétant “Allah est le plus grand” à chaque lancer. Les pèlerins jettent à leur tour les cailloux sur deux autres piliers, construits sur les lieux où le diable serait apparu. 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les entreprises israéliennes ne participeront pas au salon de l’armement Eurosatory

Législatives : Voter pour Benjamin Sigoura, c’est la promesse d’avoir… des milices armées ! Mais que fait la République ?!