in

Grande-Bretagne : la mosquée de Norwich vandalisée, un acte islamophobe sans précédent qui suscite un vif émoi

Depuis les attentats qui ont endeuillé la France, il ne se passe pas une semaine sans qu’une agression islamophobe ne sème l’effroi dans les différentes communautés musulmanes européennes, rendant le climat toujours plus anxiogène dans des sociétés où les passerelles du vivre-ensemble sont mises à rude épreuve, comme c’est le cas à Norwich où la mosquée Ihsan, parfaitement intégrée dans le paysage local, a été la cible de vandales aux premières lueurs de l’aube, samedi 7 janvier.

Rompant brutalement avec les décennies harmonieuses vécues au sein de cette localité du comté de Norlfolk, où il a toujours fait bon vivre pour les musulmans, cette attaque vengeresse, en brisant 11 grands panneaux de verre du lieu de culte, a mis en morceaux la douce quiétude du terroir, suscitant un immense émoi parmi les fidèles et une grande partie de leurs concitoyens. Dans tous les esprits, le lien de cause à effet avec la tragédie française a été très vite établi par des administrés majoritairement consternés.

Rashid, qui se trouvait à l’intérieur de la mosquée au moment des faits, se souvient de la frayeur qui l’a soudainement envahi, lorsqu’il a entendu les fenêtres vitrées être fracassées pendant d’interminables minutes, peinant à croire que l'impensable était en train de se produire : un acte raciste, motivé par la haine aveugle, qui entrait violemment dans les annales municipales. 

"Ce sentiment de peur dans un lieu de paix et de recueillement est terrible à vivre", a confié ce témoin encore sous le choc, ajoutant : "Avec ce qui se passe dans le monde, et dernièrement en France, je ne serais pas surpris d’apprendre que cette attaque délibérée contre nous répond à une soif de vengeance."

Si la plupart des messages postés sur les réseaux sociaux ont fermement condamné cette dégradation odieuse d’un lieu de culte en ces termes : "Ce sont des voyous qui ont fait ça, c’est honteux !", ou encore "Vous êtes de la racaille, et vous ne pouvez pas blâmer toute une communauté pour les agissements de quelques-uns", voire cette manifestation de soutien "J’ai beaucoup d’amis à la mosquées Ihsan, j’y suis allé plusieurs fois avec plaisir, c’est une communauté des plus chaleureuses et pacifiques", les inévitables commentaires orduriers ont surgi, altérant l’indignation collective de leur dissonance détestable, dont celui d’un extrémiste de droite qui a cliqué rageusement: "Les musulmans décapitent, nous brisons les fenêtres !!!".

Pour l’heure, les profanateurs de la mosquée de Norwich sont passés à travers les mailles du filet de la police, ce qui n’a pas entamé la confiance que la communauté musulmane place dans les forces de l’ordre et leur volonté de mettre hors d’état de nuire les criminels. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aïcha Msakni montre la chambre de ses enfants qui ont été enlevés par les services sociaux (vidéo)

BHL a trouvé une blonde pour faire le “printemps” en Algérie