in

Geert Wilders n’échappera pas à un procès à Amsterdam

C’est dans l’enceinte du tribunal d’Amsterdam que le député d’extrême-droite, Geert Wilders, pourra donner toute l’étendue de sa rhétorique populiste pour tenter de se blanchir de l’accusation « d’incitation à la haine et à la discrimination envers les musulmans ».

Islamophobe de tous les excès, qui a mis en scène sa haine ravageuse dans un film électrochoc « Fitna », Geert Wilders escomptait sur son immunité parlementaire pour se soustraire à la justice de son pays.

Or, le tribunal d’Amsterdam en a décidé autrement, s’estimant parfaitement compétent pour juger les propos et les actes racistes d’un élu à l’ascension publique inquiétante.

Adversaire de la première heure de la grande vision européenne, les prochains effets de manche du redoutable semeur de troubles néerlandais auront pour décor un prétoire, qui, l’espère-t-on, saura faire un exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La tranquille impudence du CRIF

Odieux appel islamophobe d’Elisabeth Badinter