in

Election du bureau du CFCM: le RMF dénonce une mascarade et un hold-up

Le Conseil d’Administration du CFCM s’est tenu ce dimanche 19 Janvier 2020, à Paris, pour élire son nouveau Bureau. A cette réunion, une proposition de « Liste de consensus » pour l’élection du Bureau du CFCM devait être faite.

Il convient de rappeler que le RMF est arrivé en 2ème position à l’issue des élections du CFCM et des CRCMs, avec 15 Délégués au CA du CFCM, incluant les membres élus et les membres de droit, au même titre que la GMP.

Selon les statuts du CFCM, les 3 ou 4 Fédérations ayant le plus grand nombre de délégués au CA du CFCM doivent constituer la « Présidence collégiale » du CFCM et faire partie de la « Présidence tournante » du CFCM.

Or, à la réunion du CA du CFCM, les 3 Fédérations (UMF, GMP, CCMTF) ont présenté une « liste de candidats » sans aucune concertation avec l’ensemble des Fédérations, parmi lesquelles se trouve le RMF.

Publicité
Publicité

Cette liste qualifiée prétendument de « consensus » exclut le RMF de la Présidence collégiale et de la Présidence tournante. Pire, cette liste ne prévoit aucune représentation du RMF au sein du futur Bureau du CFCM.

Au cours de cette Réunion du CA du CFCM, le RMF a donc dénoncé avec la plus grande vigueur cette violation délibérée et sans précédent des statuts du CFCM.

Les délégués du RMF se sont alors retirés immédiatement de la réunion du CA, refusant ainsi de prendre part au vote et ne voulant en aucun cas cautionner cette mascarade qui correspond tout simplement à un véritable hold-up.

Il convient de rappeler que le RMF fait partie des Fédérations fondatrices du CFCM. Il n’a cessé d’apporter son soutien moral et financier pour faire du CFCM une véritable instance représentative du culte musulman en France.

Publicité
Publicité

A ce titre, le RMF a assuré la Présidence du CFCM et celle de plusieurs CRCMs, avec des avancées notables et des réalisations reconnues par tous. Aussi, le RMF a toujours milité pour que chaque sensibilité puisse prendre part aux travaux du CFCM, dans le respect de la diversité du culte musulman en France, pour que cette Institution soit la plus représentative auprès des pouvoirs publics et des musulmans de ce pays.

Le RMF ayant pu mobiliser près de 250 mosquées et lieux de culte à l’occasion des dernières élections, l’exclusion délibérée du RMF de la Présidence tournante du CFCM, et son absence du Bureau du CFCM, constituent un acte sans précédent qui nuit gravement à l’unité et au rassemblement que certains prétendent vouloir promouvoir au sein du CFCM.

De tels agissements représentent une régression du CFCM de plus de 15 ans et constituent une faute grave de la part de ceux qui prétendent vouloir réformer le CFCM, dans l’Unité et dans la Fraternité !

Le RMF appelle solennellement les composantes du CFCM à se ressaisir et à réparer au plus vite ce qui a été fait au dernier CA du CFCM. Faute de quoi, le RMF fera valoir ses droits pour rétablir la légalité en faisant respecter les Statuts du CFCM.

Publicité
Publicité

Fait à Paris, le 20 Janvier 2020
Le Bureau du RMF

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Trouver Dieu seulement dans la pratique religieuse ? (2/7)

Coup de colère de Macron contre la police israélienne (vidéo)