,

Des imams turcs appellent à interdire le nouveau jeu virtuel “Pokémon Go”

Alors que la chasse virtuelle au Pokémon est ouverte et fait fureur à l’échelle planétaire, mettant le Net en effervescence depuis le 7 juillet dernier, tandis que les propriétaires de smartphone qui y sont accros sont constamment aux aguets, où qu’ils se trouvent, la Turquie semble échapper à cet engouement phénoménal pour l’appli gratuite "Pokémon Go".

Contrastant avec la fièvre qui s’empare des joueurs disséminés à la surface du globe et fait vibrer comme rarement les portables, l’association officielle des imams turcs Dinayet-Sen appelle, pour sa part, à interdire le jeu développé par le studio Niantic en collaboration avec The Pokémon Company, filiale de Nintendo.

Aux yeux de son haut dignitaire religieux Mehmet Bayraktutar, cette traque addictive menée, en tout lieu et à tout moment, contre 250 Pokémon sauvages, est une « insulte à l’islam » et souille « la valeur des lieux où les gens prient ». Pour étayer ses récriminations, celui-ci s’est insurgé, dans un entretien au journal Haterturk, contre le fait que des Pokémon se soient nichés virtuellement dans des mosquées : "Je condamne cela. Je veux que cela soit interdit en Turquie", s’est emporté Mehmet Bayraktutar, en soupçonnant même que le jeu puisse relever d’un complot occidental.

De son côté, le ministre de la Santé ne voit pas non plus d’un bon œil l’invasion fracassante de ces Pokémon à abattre sur le territoire national, mais pour des raisons plus médicales et de sécurité publique. Mettant en garde les chasseurs invétérés contre les risques d’insolation, mais aussi d’accident au volant ou dans la rue, son ministère a recommandé la plus grande prudence et la modération sur sa page Facebook : « Nous déconseillons la recherche de Pokémon entre 11h et 16h quand le soleil est au plus haut. Nous vous conseillons aussi de garder l’œil sur la rue et pas sur l'écran de votre téléphone portable, surtout quand vous traversez ».                              

Outre le vent de folie qui entoure leur lancement, les nouvelles créatures virtuelles des smartphones feraient-elles perdre la notion du réel, du temps, mais aussi le nord ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Après la tuerie de Nice, il faut s’opposer à la récupération indécente par Israël et ses soutiens

Magnifique : un exemplaire original du Coran datant du troisième Calife Othmân (vidéo)