in ,

Covid : des billets pour le Hajj ! Les imams canadiens organisent une loterie pour encourager la vaccination

« Souhaitez-vous aller à La Mecque pour accomplir le grand pèlerinage ? ». Sûrs de leur effet, les imams canadiens n’ont pas choisi de poser cette question, à la forte résonance, au hasard…

Guère anodine, cette question s’inscrit dans le cadre de la récente stratégie imaginée par le Conseil suprême islamique du Canada pour, à sa manière, inciter la communauté musulmane à se faire vacciner massivement contre la Covid-19.

Une stratégie certes habile, mais étonnamment ludique venant de hauts dignitaires religieux, puisqu’elle a recours au jeu de hasard par excellence qu’est la loterie. A ce petit détail près que cette loterie, marquée du sceau de Syed Soharwardy, le président de l’organisation islamique phare du pays de l’érable, poursuit une grande et noble visée. Celle, urgente et nécessaire, de la préservation de la santé et de la sécurité publiques.

Publicité
Publicité
Publicité
Syed Soharwardy, président du Conseil suprême islamique du Canada

La réponse à la fameuse question censée susciter le plus grand intérêt, voire même entraîner un « Oui » enthousiaste, ne s’est pas fait attendre ! Elle a dû toutefois en surprendre plus d’un : « Faites-vous vacciner pour avoir une chance de gagner… deux billets de loterie pour le Hajj ! ».

Ainsi, tout Canadien de confession musulmane qui aura reçu ses deux doses vaccinales, entre le 1er août et le 31 octobre 2021, sera admissible d’office à un tirage au sort pour obtenir deux billets de pèlerinage en Terre sainte. De quoi faire revenir à de meilleurs sentiments les plus récalcitrants !

Sans nul doute estampillé Halal par l’aréopage de 25 imams qui l’a unanimement entériné, le gain de cette loterie, unique en son genre, démontre, selon Syed Sohardwardy, le bien-fondé de sa mise en œuvre. Une loterie, pleinement imprégnée de la quintessence des enseignements coraniques, ainsi que l’ont mis en exergue ses 25 concepteurs dans leur communiqué officiel.

Publicité
Publicité
Publicité

Tout en exhortant leurs coreligionnaires à se presser vers les centres de vaccination, ils affirment que « être réfractaire au vaccin contre le coronavirus va à l’encontre même des prescriptions de l’Islam », avant de conclure par ce beau et poignant rappel qui trouvera, à n’en pas douter, un large écho, alors que l’ombre tentaculaire du virus, dangereusement protéiforme, continue de planer sur notre vaste monde :

« Allah nous dit que « Quiconque sauve une vie, c’est comme s’il sauvait la vie de l’humanité tout entière » (sourate 5 – verset 32)

2 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Être spirituel ne se limite pas aux apparences

Un ex-ministre afghan devient livreur en Allemagne