in

Coronavirus : le nombre de cas augmente en Afrique, qui doit “se préparer au pire” selon l’OMS

L’Afrique doit “se préparer au pire” : c’est l’avertissement adressé par l’Organisation mondiale de la santé ce mercredi. Une trentaine de pays du continent recensent désormais des cas de contamination au coronavirus, avec une forte augmentation ces derniers jours dans certains pays en particulier.Quels sont les pays les plus touchés ? Sont-ils prêts à faire face à l’épidémie ? Doivent-ils prendre des mesures plus restrictives ? Les chiffres sont-ils sous-estimés ?

La hausse du nombre de contaminations s’accélère .Au 15 février, selon les chiffres de l’OMS, un seul cas était recensé en Egypte. C’était l’unique cas recensé sur le continent africain. Quinze jours plus tard, l’Algérie, le Nigéria et l’Egypte sont désormais touchés avec 1 cas chacun.Au 17 mars 2020, toujours selon les chiffres de l’OMS, le virus s’est finalement répandu dans une majorité du continent africain, y compris en Afrique de l’ouest, qui a déjà été durement touchée par Ebola.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. En faite c’était pour revenir au Chaféites , les pratiquants n’ont pas du tout l’air de correspondrent à ce qu’est le Chaféisme. on retient la Meque, l’Egypte, Médine, Bagdad. Le Coran et les hadiths ou encore la charia. Des origines Islamiques peut etre moins assidus que comme à la Meque, mais sur et certain vrais Arabe peau beur. Dans ce cas, plus juif ou plus latin mais pas comme il est actuellement. Alé un vrais Arabe un chouya plus autour.

  2. L’Afrique n’aura d’autre choix que de se soumettre à une discipline drastique , à un confinement stricte et à une solidarité interne de grande envergure.Une contamination de masse serait catastrophique pour tous les états du continent vu la faiblesse de leur système de santé.Dans la situation actuelle,le confinement absolu le temps qu’il faudra et la jeunesse de la population africaine pouvant mieux résister à l’agression du virus sont les deux élément,avec la grâce Dieu,qui préserveront l’Afrique des scénarios chinois et européen.

    • A priori non : si le virus “s’installe”, il est probable qu’il se développe des souches différentes ultérieurement, comme pour la grippe saisonnière dont les virus changent en permanence. L’espoir est de disposer d’un vaccin à terme, dont il faudra prévoir chaque année une “réactualisation” avec plus ou moins de chance de prévoir juste.

    • Si vous contractez le virus et que vous n’en mourriez pas, vous seriez immunisé.

      Ceci dit, il faut certes prendre les précautions qu’il faut, mais en fait, la date du décès de chacun est déjà bien fixée.

        • Si ce n’est pas votre heure, vous ne mourrez pas,
          Si vous êtes malade, vous souffrez et c’est la maladie qu’il faut combattre pour arrêter la souffrance.
          Vie et souffrance ne font pas bon ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Coronavirus: Organisation des cérémonies funéraires demeure possible sous conditions

Coronavirus: et s’il n’est pas vaincu ?