in

Confinement des seniors: le sociologie Serge Guérin estime qu'”on invente l’apartheid générationnel”

Le sociologie Serge Guérin, invité de BFMTV ce vendredi matin, a estimé qu'”on invente l’apartheid générationnel” en souhaitant un confinement prolongé pour les seniors.

Publicité

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Re-salam, et si on parlait d’un éventuel, d’un probable choc des générations à venir. J’entrevois en France un phénomène de choc des générations, que vous en semble? J’entends dire ici et là que les malades du Covid 19 sont des vieux obèss diabétiques qui pouvaient faire attention à eux, et oui, il faut écouter ce que les gens disent. Ils se négligent et on les soigne, je caricature mais un certain nombre oui. Et on sacrifie les jeunes aux vieux puisque le pays est en semi-coma économique et qu’il redémarrera lentement avec toutes les précautions dont on parle, des normes nouvelles, tout vba aller lentement donc la production en France mettra beaucoup de temps à retrouver son rythme ancien si elle le retrouve. Mais les ruines d’entreprises, de commerces, d’entreprises uni-personelles, la quantité des gens en âge de travailler qui vont perdre leur emploi, je vois mal comment le choc économique qu’on se ramasse déjà et qu’on va encore plus se ramasser ne se traduira pas par un certain choc des générations.
    Alors je pose effrontément une question dérangeante mais j’ignore s’il y a une réponse, je voudrais qu’elle soit répercutée aux auteurs qui interviennent sur ce site, par exemple ceux du CFCM ou Nour-Eddine Boukrouh, et tant d’autres. Ma question est la suivante. En Islam, y a-t-il une limite à ce que les jeunes doivent aux vieux, et y a-t-il une limite parallèlement à ce que les parents doivent aux enfants? En l’espèce aujourd’hui, s’il faut sacrifier tant de substance économique pour sauver la vie de gens âgés pour peu de temps qui plus est, de gens qui gardent des séquelles respiratoires handicapantes et mauvaise oxygénation durable des tissus, des insomniaques,… est-ce que n’est pas abusivement engager les chances de longévité et de vie des jeunes actuels, des enfants qui naissent et ceux qui ne sont pas encore nés? Sauver des vies je comprends, en ce cas il fallait les protocoles Raoult pour en sauver plus, au lieu du principe de précaution mal compris et tueur, mais tout ce sacrifice se traduira forcément par moins de vie en durée et en ualité aux jeunes, donc quels sont les devoirs des gouvernants et les jeunes sont-ils tenus à ces contraintes sans s’interroger su’ l’immensité des sacrifices demandés? Qu’est-ce qui est juste là-dedans? Répondez-moi mais pas avec des leçons de morale à deux balles SVP! Question volontairement provocatrice, parce que sensée!
    Croissant de lune.

  2. Salamou ‘alaïkoum, il y a Patrice qui a tout l’air de s’inquiéter pour lui-même, a-t-il atteint l’âge fatidique? N’ayant pas fait d’enfants en dépit de tout, qui s’occupera de lui Ehpad ou pas ehpad? Ah tout-à-coup quand c’est sa pomme qui est concerné il trouve la prophylactie excessive, enfin il découvre que le risque zéro n’existe pas, que le zéro mort est un slogan. Alors pourquoi n’a-t-il pas compréhension ou compassion des gens du Mali? Non, c’est sa vie à lui qui compte, si son confort est dérangé alors c’est plus la démocratie etc, Emmanuel Macron compte sur lui donc les septuagénaires seront autorisés à sortir, juste qu’on les incite à la prudence citoyenne, ça coûte pas cher. Bon et moi je trouve qu’on devrait leur enlever le droit de votte, 70 ans, votter pourquoi faire? Pour l’avenir du pays ou le maintien de ce qui est, voire pour le passé? La génération post-soixante-huitarde a dit qu’il est interdit d’interdire et jouissons sans entraves mais la voilà confinée à cause du principe de précaution dévoyé par elle-même, c’est bien fait quelque part.
    De toute façon, on se focalise sur les jeunes qui rompent le confinement mais les vieux c’est tous les jours, partout. Tous ceux qui perdent la mémoire, c’est pas encore le cas de notre soixante-huitard mais ça arrive, eh bien, ils oublient l’auto-autorisation, drôle d’invention on s’auto-autorise à telle ou telle chose, ce qui revient à dire qu’on consent à demander autorisation pour mouvements et gestes. Non seulement les vieux sortent sans autorisation mais croyez-vous qu’ils fassent la queue aux magasins ouverts en gardant les distances? Eh bien non, ça s’approche et ça cause, quelque part c’est ça qui est normal, c’est de la vie. C’est de la vie mais entendre gémir et geindre et moraliser ces gens quand ils blâment des jeunes qui rompent le confinement, c’est des jacasseries de blancs-cassis, pisse-vinaigre et mégères Franchouillardes qui comme Patrice ont besoin de blâmer quelqu’un. C’est à ça que sert notamment BFMTV, blâmer les autres, les tenir à distance respectueuse, pour s’auto-magnifier en tant que regrettant de ne plus être chez soit et tout le baratin et à développer et à relire pour la centième fois et s’inspirer des Ter-ri-toi-res per-dus de la ré-pub-li-que.
    Allez Patrice, un peu de patience Vous allez bientôt ressortir à votre gré et autre bonne nouvelle, on annonce le retour de Manuel Valss autant dire que Charli-Hebdo sera sauvé de la faillite quand bien même il ne resterait plus que ça comme torchon, Valss va le subventionner à mort. Et vous allez vous répandre sur, que les Musulmans sont pas bien etc, puisque c’est devenu votre réflexe conditionné de gâteux.
    Croissant de lune.

    • Heu … ça n’a pas grand sens ce que vous dites. Les vieux en ehpad sont en bout de course et donc y terminent leur vie. Ce n’est pas une maison de repos. L’espérance de vie y est donc de 3 à 4 ans. Ça ne veut pas dire bien sûr qu’on rêve d’y finir. Enfin comme le disait Cheyenne d’une autre manière, la vie c’est 100% de mortalité. Autant ne pas naître à ce compte là.

    • Ah Patrice, c’est pour ça que vous avez peur d’y aller à l’ehpad, pourtant ça s’approche, faut prendre une décision, même de là-bas, remarquez, vous pourrez encore poster sur oumma mais faudra demander aux filles du personnel, ça doit être limité comme les heures de visite quand il y en aura. Faut en disbuter sérieusement avec votre médecin traitant, ils sont là pour ça, avec la psychologue aussi, vous savez pour vous aider à prendre des décisions douloureuses, c’est dans votre intérêt que je dis ça.
      Au fait, je me demande s’il n’y a pas des maisons médicalisées au Maghreb où on fait du tourisme de longue durée, peut-être ça coûte moins cher, comme vous n’avez pas d’enfants, vous pourriez y aller pour peu que vous mettiez en berne vos topiques Charliesques à la noix. Mais n’y amenez pas le cirus, de grâce hein! Mon com plus haut sur le choc des générations est en pensant à vous, d’ailleurs j’aimerais qu’Oumma y consacre carément des articles suivis de longs débats, comme je sais plus depuis le temps que j’ai demandé un débat sur l’hommossexualité et choses semblables, et je vois que l’article de Souaréba sur le grand remplacement ne veut pas se publier, dommage, c’eut été un bel exercice du principe de libre expression, il y a des gens qui censurent grave.
      Oh moi, j’en ai marre du con-finement, vivement la réouverture des sallons de coiffure, j’ai les cheveux trop longs. Ma femme veut me les couper comme ça avec une tondeuse mais moi je veux aller au sallon, la tondeuse trop peu pour moi. J’aime bien quand la coiffeuse me champouine d’abord à l’eau chaude, elle me fait deux fois le champoing, après un bon rinçage et enveloppé de serviettes, elle me fait asseoir sur le fauteuil réglable et en avant, et ça cause, ça cause. Et à la fin, le sèche-cheveu, j’adore ça, juste un peu de gel peignant ou un coup de laque. Mon royaume pour une belle coupe, après quand je sors je suis fier comme Arthaban, beau comme un ministre. Le confinement en plus que c’est le Ramadhan, je trouve le temps encore plus long. A peine un peu de travail qui me reste mais très réduit, bon, elle était belle la vie d’avant, la reverrons-nous un jour?
      Croissant de lune.

  3. Il faut que ça cesse. La population doit s’occuper et défendre ses aîné(e)s contre ces irresponsables parfois criminels.
    Qu’ont-ils fait pour qu’on les confie à ses gens là? n’ont-ils pas construit? élevé? s’il y a aujourd’hui c’est parce qu’ils étaient là hier. Et continuent à donner encore comme l’a souligné le sociologue.
    Une société qui n’honore pas ses aîné(e)s et ne prend pas soin d’eux et d’elles et ne les respecte pas est finie, indigne et sans avenir.

  4. On a déjà dit des multitudes de fois que les gens “vivent trop longtemps” à notre époque, et ils coûtent trop cher à l’Etat; et donc il fallait trouver un moyen pour les tuer en douceur !
    Les planificateurs de cette théorie malthusienne à l’envers, oublient qu”ils vont passer eux-mêmes dans cette catégorie un jour ou l’autre.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La guerre civile continue en Libye, malgré la crainte du coronavirus

Coronavirus en Afrique : Le choix se pose entre mourir de faim et mourir du coronavirus