in

Comment le dictateur Al Sissi rackette les Palestiniens

Sissi, bourreau du peuple égyptien, qui est en même temps gardien du camp de Gaza, profite lâchement de la vulnérabilité des Palestiniens, en les escroquant, en plus de participer à leur enfermement.

Les rares fois où le seul point de passage entre la Bande de Gaza et l’Egypte est ouvert pour les cas urgents de Gazaouis ayant besoin de sortir, notamment pour raisons médicales, le tyran s’en donne à coeur joie pour exercer un racket innommable.

Ainsi, en début de semaine, le terminal a ouvert et les autorités égyptiennes ont imposé une taxe de 500 euros au titre de droit de passage.

Du coup, un bon nombre de Gazaouis rapportent qu’ils ont payé la taxe, se sont même fait tamponner leur passeport, puis se sont vu renvoyer à la case départ : Gaza !

Publicité

Les douaniers égyptiens leur ont dit textuellement :”Désolés, pas possible de passer ; et comme vos passeports ont été tamponnés, nous ne pouvons pas vous rembourser la taxe” !

Voilà les méthodes de Sissi le dictateur sanguinaire, auquel le peuple égyptien crie de plus en plus “Dégage !”

Publicité

EuroPalestine

Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Pour une fois qu’il y a un chef d’Etat qui a des “C……” vous le traitez de dictateur !
    Alors que dire du Fuhrer Erdogan et de tous les chefs d’Etats bidons et corrompus dans les pays arabes, à commencer par Mahmoud Abbas ?

  2. Quand je vois l’image de sissi devant Trump, les yeux en bas, les mains unies et Trump qui lui parle avec l’index droit en avant.
    Ce n’est pas l’attitude d’une prostituée , ni celle d’une femme dans sa première noce.

    Il s’agit tous simplement de l’attitude d’une créature envers son créateur.

    • Les plus gros connards sont ceux qui aveuglément l’on promotionner ministre sans prendre de recule pour étudier son dossier sans prendre exemple exemple sur la Syrie avec l’espion qui fut pendu ! Porteront-ils la malédiction de leur nation jusqu’à la fin du règne de “travesti-assassin” meme s’ils prient nuit et jour !

  3. Il y a un proverbe arabe qui dit “tue l’esclave avant son maître” !
    Al Sissi, esclave d’israël, doit être considéré comme le premier ennemi à qui il faut régler son compte (par son peuple et non par les Palestiniens) avant les israélien.

  4. le même Sissi qu’on a accueilli!
    oui le même à qui on a fourgué les rafales dont l’inde ne voulait plus!
    c’est bien le même la prostituée de Tel Aviv

  5. Ce n’est pas nouveau que les pays arabes se moquent du sort des palestiniens. La situation des réfugiés dans la plupart de ces pays est catastrophique. Ils exploitent le droit au retour qui dissuade les palestiniens de s’installer à l’étranger pour ne leur accorder aucun droit et les laisser pourrir dans des camps délabrés. Il n’y a que la Jordanie de mémoire qui les traite avec équité.

    • Sauf que le Roi Hachémite Hussein de Jordanie a failli en septembre 1970 se faire trucider par les Palestiniens (Arafat en tête). Ce qui a entraîné une guerre fratricide entre les Palestiniens fidèles au Roi et ceux de l’OLP. Défaite de ces derniers qui a donné le mouvement palestinien “Septembre Noir”. Ces derniers ayant perdu se sont réfugiés au Liban et ils ont été la cause de 15 ans de guerre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Arabie Saoudite : un violent incendie détruit une gare à Djeddah

L’évolution de la notion de vérité scientifique : de la vérité spirituelle à la vérité athéiste (4/4)