in

Comment le dictateur Al Sissi rackette les Palestiniens

Sissi, bourreau du peuple égyptien, qui est en même temps gardien du camp de Gaza, profite lâchement de la vulnérabilité des Palestiniens, en les escroquant, en plus de participer à leur enfermement.
Les rares fois où le seul point de passage entre la Bande de Gaza et l’Egypte est ouvert pour les cas urgents de Gazaouis ayant besoin de sortir, notamment pour raisons médicales, le tyran s’en donne à coeur joie pour exercer un racket innommable.
Ainsi, en début de semaine, le terminal a ouvert et les autorités égyptiennes ont imposé une taxe de 500 euros au titre de droit de passage.
Du coup, un bon nombre de Gazaouis rapportent qu’ils ont payé la taxe, se sont même fait tamponner leur passeport, puis se sont vu renvoyer à la case départ : Gaza !
Les douaniers égyptiens leur ont dit textuellement : »Désolés, pas possible de passer ; et comme vos passeports ont été tamponnés, nous ne pouvons pas vous rembourser la taxe » !
Voilà les méthodes de Sissi le dictateur sanguinaire, auquel le peuple égyptien crie de plus en plus « Dégage ! »



EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Arabie Saoudite : un violent incendie détruit une gare à Djeddah

L’évolution de la notion de vérité scientifique : de la vérité spirituelle à la vérité athéiste (4/4)