in

Clara Sabinne “Mon fils s’est converti à l’islam… même pas peur”

Si l’on osait paraphraser Pascal, dont le vieil adage philosophique a traversé le temps sans prendre une ride « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point », on préciserait que parmi les secrets impénétrables du cœur qui ébranlent les esprits cartésiens du monde environnant, la conversion à l’islam dépasse l’entendement, la déraison triomphant de la raison dans la plupart des cas, sauf sur les hauteurs résidentielles de Liège…

Le cœur d’une mère peut être submergé d’émotion et même terrassé par le choix de vie de l’un de ses enfants, il n’en sera pas moins débordant de cet amour filial indestructible capable de dépasser les préjugés tenaces et de s’élever au-dessus des ténèbres de l’ignorance, à l’instar de Clara Sabinne, une maman comblée de deux grands garçons bien dans leur tête, bien dans leur peau, et cadre supérieure au sein d’une multinationale à qui l’avenir souriait.

Cette quinquagénaire n’imaginait pas un jour témoigner dans un livre pour éclairer le mystère de l’élan du cœur de Simon, son fils aîné, à la lumière de la connaissance de l’islam, de la compréhension de ses enseignements, loin des peurs irrationnelles et sclérosantes qui l’habitaient, comme tant d’autres, et qui l’ont faite chanceler à la manière d’un “tsunami” lorsqu’elle a découvert son islamité, un beau matin, à l’aube.

J’aurais pu, comme beaucoup d’autres parents, rejeter mon fils, mais il n’en était pas question, mon amour pour lui est trop grand. Alors je me suis documentée sur cette religion qui me faisait si peur, sur laquelle j’avais tant de préjugés. Mon entourage me disait que mon fils allait mal tourner. J’ai fait face à tant de remarques blessantes dans ce sens…”, raconte-t-elle.

Et de poursuivre : “Il devint vite évident que je ne connaissais rien de l’islam ni des musulmans. La peur naissait de ma méconnaissance, des amalgames que je faisais entre islam et terrorisme, entre musulmans et non-respect des femmes. Pour dompter ma terreur et respecter le choix de mon fils, je me suis ouverte à un monde que je ne connaissais pas“.

Mon fils s’est converti à l’islam… même pas peur” est une saine lecture, celle de la double métamorphose d’un fils et de sa mère, à mettre entre toutes les mains afin d’ouvrir les yeux sur une réalité plus sereine, dès lors qu’elle est expurgée des fantasmes qui la noircissent à dessein.

  

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. -VOICI, CE QUE NOUS CONSEILLONS,

    -À TOUS CEUX QUI EMBRASSENT L’ISLAM :

    -À TOUT CHRÉTIEN CONVERTI À L’ISLAM,

    -VOUS AVEZ ENTRE LES MAINS LE CORAN,

    -ET LES TRADITIONS DU PROPHÈTE MOHAMED,

    -ET ENTRE AUTRES, VOUS AVEZ VOTRE CERVELLE;

    -SACHEZ QUE PERSONNE NE REPRÉSENTE CETTE RELIGION,

    -L’ISLAM EST UNE RELIGION DE DIEU, UNIVERSELLE,

    -ET :

    -N’EST L’APANAGE DE PERSONNE;

    -NI D’AUCUNE COMMUNAUTÉ PROPRE;

    -NI D’AUCUN ÉTAT;

    -ET LE MOT ISLAM OU LE MOT MUSULMAN,

    -NE VEUX EN AUCUN CAS DIRE ARABE;

    -ET SACHEZ AUSSI QUE TOUT CE QUI VA,

    -À L’ENCONTRE DES VALEURS,

    -DE L’ÊTRE HUMAIN,

    -ANIMAL,

    -ET OU,

    -VÉGÉTAL,

    -CONTRECARREZ LE,

    -SOYEZ DES CONSTELLATIONS DANS LE CIEL DE L’ISLAM;

    -D’ EXCELLENTS AMBASSADEURS DE CETTE RELIGION,

    -UN HONNEUR,

    -ET UN BON EXEMPLE,

    -POUR LE RESTE DE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE.

    http://www.doamuslims.org/wp-content/uploads/2015/04/l_2690630.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte: des étudiantes libèrent leur collègue (vidéo)

Dieudonné tournera en Algérie son prochain DVD ” Le Mur”