in

Cette musulmane britannique de 11 ans a un quotient intellectuel de 162, supérieur à celui d’Einstein

Avez-vous déjà effectué un test pour évaluer votre quotient intellectuel ? Avec l’accord de ses parents, Tara Sharifi, une jeune  britannique de confession musulmane d’origine iranienne, a décidé  quant à elle de passer ce test supervisé par l’institut Mensa. Le résultat a été pour le moins stupéfiant, obtenant un score  impressionnant de 162, ce qui la classe dans la catégorie des surdouées.

162, est un QI supérieur à celui d’Albert Einstein ou du célèbre physicien théoricien et cosmologiste  Stephen Hawking (mort en 2018), évalué à 160. Le QI moyen d’une personne étant située entre   90-110.

«J’ai été agréablement surprise et n’aurais jamais pensé obtenir un score aussi élevé»  a-t-elle déclaré au journal régional The Bucks Herald.

Ce chiffre spectaculaire de 162 lui a permis d’intégrer le club international Mensa, fondé à Oxford en 1946, qui regroupe des personnes à haut potentiel intellectuel. Ce club élitiste est  présent dans  une centaine de pays et compte 133 000 membres dans le monde.

Publicité

Particulièrement ravie de rejoindre ce club prestigieux, Tara Sharifi qui rêve plus tard d’exercer un métier dans le domaine des mathématiques, espère y effectuer de belles rencontres qui contribueront à son enrichissement intellectuel.

Publicité

70 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ah ben il a pas compris le coco.
    “Pour une étude de QI moyen, soit il s’agit d’une méta étude, soit il s’agit d’une étude terrain. Dans les 2 cas, tout est question de MÉTHODE comme dans tout ce qui se réclame de la science !”

    Les données sont imposées (accès à une base de données et autres) ou non. Dans tous les cas, c’est le départ, c’est le début, le commencement, il n’y a aucun biais méthodologique dans cette première étape duchnock. Dans le cas de données imposées, il n’y a aucune méthode, elles sont là point barre. Soit nous avons suffisamment de données utilisables et on applique la méthode retenue soit nous ne pouvons appliquer aucune méthode par manque de données.

    Et bien avant d’introduire les calculs de stats concernant le QI, on voit bien la complexité de l’affaire. Une population nationale n’est pas uniforme et cela change selon les pays (pyramide des âges, classes sociales etc). On parle de populationS, de groupeS, de classementS de données.
    Dire qu’un pays à un QI moyen de 90 ne veut tout simplement rien dire. Cela n’explique rien. Cela ne sert à rien. Ce n’est même pas un résultat statistique digne d’un scientifique.
    C’est clair, net et précis, les tergiversations ne servent à rien et balancer des mots clés à tout va ne trompe pas un averti.

    D’ailleurs votre QI moyen ne sert comme indicateur d’aucune étude sérieuse digne de ce nom. Même pas pour l’IDH. C’est dire de votre stupidité.

    Vous avez certainement obtenu votre diplôme à l’école 12h-14h, votre doctorat à l’alenversité et tout cela à la clinique Saint Âne d’où vous commentez. Là on est d’accord.

    • Rappelez moi vos diplômes et votre spécialité. Juste pour savoir jusqu’où je dois aller dans la vulgarisation scientifique. Parce que la à l’évidence on n’est pas rendu !

      Pour en revenir à nos moutons. Rushton s’est basé sur des données issues d’autres études. Il s’agit donc d’une meta étude dont les sources relèvent in fine d’études terrain. Et oui il a bien fallu les administrer à un moment les tests de QI. Les données ne poussent pas dans les bases de données. Elles sont produites. Et la méthode qui les produit en l’occurrence ici c’est l’usage de tests. Je sais vous n’êtes pas psychologue ni scientifique mais faites un effort. Quand on fait des recherches en psycho qui mettent en œuvre des tests, on doit standardiser les conditions de passation. Ça relève de la bonne application de la méthode et c’est là dessus qu’on peut être attaqué. Le principe même d’une publication scientifique c’est d’expliciter ses méthodes pour qu’un autre chercheur puisse reproduire votre raisonnement, vos résultats ou les mettre en question. Les données et les résultats sont issus de méthodes pour la enième fois ! Vous ne savez même pas de quoi vous parlez. Ça se voit : vous n’avez pas le langage d’un scientifique. Votre langage c’est le langage courant. C’est bien pour ça qu’on ne vous comprend pas : vous essayez d’appréhender avec du langage courant des concepts scientifiques. Ça donne du charabia quand le langage scientifique est précis.

      Maintenant allez un peu vous instruire et lire ceux qui critiquent les thèses de Rushton. On verra s’ils l’attaquent sur sa base de données ou sur ses méthodes. La prochaine je vous envoie un des articles de Rushton et un de ses critiques. Et vous irez me chercher votre base de données. Arrêtez de lire des articles sur le big data ou l’IA, la science ne s’y réduit pas Rigolo va !

  2. Mais c’est quoi la formation de ce charlot qui prétend donner des leçons aux autres ?! Je me demande s’il a le bac.

    Pour une étude de QI moyen, soit il s’agit d’une méta étude, soit il s’agit d’une étude terrain. Dans les 2 cas, tout est question de MÉTHODE comme dans tout ce qui se réclame de la science !

    Pour une étude de terrain, on a donc des méthodes de collecte des données (en l’occurrence les modalités de passation des tests de QI), de calcul pour aboutir à des résultats. Les résultats ne sont pas les données en l’occurrence ici. Les résultats ce sont les QI par pays. Pour les obtenir, on utilise des méthodes de calcul basées sur les stats (moyenne, variance, écart type, distributions statistiques, …) et les proba pour traiter les données individuelles (les QI de l’échantillon). On peut ainsi réaliser des inférences à l’échelle de la population générale d’un pays. Si les méthodes sont choisies et appliquées correctement on peut donc parfaitement parler de QI moyen par pays. Voilà pourquoi on doit questionner les méthodes quand on veut contester les chiffres. Aucun rapport avec une interprétation racialiste qui peut ou pas se surajouter et s’appuyer aussi sur des méthodes scientifiques !

    Bref l’ignare s’est encore illustré. Inutile de parler avec lui psychanalyse notamment lacanienne qu’il a trouvé le moyen de rapprocher des théories cognitivistes ! C’est bien connu que psychanalyse et TCC relèvent du même paradigme historiquement. Je suis plié en deux ! Aucune connaissance des différentes approches en psychologie.

    Quant aux discussions sur la langue, le langage, l’écriture c’est aussi la brasse coulée avec des mélanges et des approximations.

    En somme il ne maîtrise pas les approches scientifiques, la terminologie et mélange joyeusement les concepts pour développer des raisonnements ad hoc. Avant même de parler de sources universitaires, il ferait mieux de commencer par prendre ou reprendre des leçons sur la logique, les approches hypothético-déductives ou inférentielles. On arriverait alors à éviter le charabia et il saurait utiliser les sources universitaires pour argumenter. Jusqu’ici ça a été le fiasco intégral !

  3. “A condition bien entendu de connaître un minimum de notions de stats et de proba. C’est même d’ailleurs par là qu’il faut commencer pour contester les études de QI à grande échelle, en recherchant les biais méthodologiques. Mais il faut pour ça avoir fait un minimum d’études.”

    Si ce cuistre savait de quoi il parlait, il saurait qu’en stat et proba, avant de parler de biais méthodologique, on parle de DONNEES. La question première est quelles sont les données sur lesquelles se base une telle étude et leur qualité. En somme qui, quand, comment, où, pourquoi et ceci pour chaque QI relevé. Par exemple, ce type d’étude a déjà fait conclure que la génétique est responsable et les noirs ont un QI inférieur à cause de leur patrimoine génétique. Ouaiiiiis, c’est du haut niveau là n’est-ce pas. Ainsi, dès qu’on enlève le fait sociologique voire psychosociologique, on aboutit à des horreurs instiguées par des idiots racistes puants qui nient l’esclavage raciste sur cette page même.
    Ensuite, une langue s’enrichit en fonction du taux de développement et ceci de manière continuelle. Je répète encore et encore par copier coller de moi-même ci-dessous : “la langue est un facteur mais son coeffiscient ne permet pas de faire une analyse uniquement via celui-ci”. Bien neuneux celui qui sera capable de me démontrer qu’une langue spécifique d’une nation renforce le QI plus que les autres à développement égal car il y a d’autres paramètres : type d’éducation, organisation de la société etc. Et que dire de l’internationalisation des personnes. Bref.

    En tout cas, je vois que ça s’est calmé ici. Ils doivent en faire des recherches mais niet. Ils se sont aperçus qu’ils sont à la ramasse car ils n’ont fait que confirmer ce que je disais.
    1 – Le langage prime sur l’écriture (qui n’est rien d’autre qu’un langage visuel)
    2 – Il faut avoir un QI d’huître (qui change de sexe comme de chemise) pour croire au QI d’une nation, les perles ici sont vraiment collectors
    3 – La sociologie moderne a été initiée par Ibn Khaldoun, à ce titre, il ne fallait pas s’attendre à une lumière pour quelqu’un qui croit que les grecs ont eu la science infuse venue de nulle part (on pourrait peut-être être d’accord en fait le concernant).

    Par ailleurs, mon propos à la base n’était pas de la psychanalyse mais concernait les théories cognitives (voir les différentes mémoires par exemple et leurs processus) qui utilisent également d’autres théories de psychologie pour parler plus généralement.
    Mais en plus de ça, je me retrouve à leur donner des leçons en psychanalyse. Ils sont vraiment nuls. Voir ce qu’on appelle “l’association” en psychologie par exemple.
    Bref, j’ai laissé les mouches voler un instant, maintenant je sors la tapette.

    Alalalala les zathées zlathées bistroqués avec leur arrogance de la démence. Rien à voir avec les véritables athées. Mais qu’attendre d’une personne pour qui les grecs ont la science infuse. Ben une science infuse, pardi!

    Juste un truc pour finir, si vous avez loupé ça, vous avez également loupé la communication et le marketing. Mais bon, quand on croit qu’une thérapie se fait par magie sans aucune parole, ben il ne faut pas s’attendre à un contre-transfert heureux de ma part. Désolé mais il faut absolument vous faire prendre conscience de votre stupidité.

    J’espère que la charge émotionnelle ne sera pas trop grande.
    Affectueusement

  4. Qi moyen d’un pays ? Tout à fait possible comme je l’ai dit. A condition bien entendu de connaître un minimum de notions de stats et de proba. C’est même d’ailleurs par là qu’il faut commencer pour contester les études de QI à grande échelle, en recherchant les biais méthodologiques. Mais il faut pour ça avoir fait un minimum d’études.

    Les stats et les proba sont en effet fort utiles dans la plupart des disciplines académiques à visée scientifique : dans les sciences exactes (je pense par exemple à la mécanique quantique puisqu’on parle aussi de physique des particules ici), dans les sciences humaines (psychologie, sociologie, moderne et pas moyenâgeuse), sciences économiques, …C’est sûr que sans ça, même pas la peine de discuter car on ne se situe même pas au niveau d’une huître mais d’une moule trisomique morte en terme de raisonnement.

    Enfin, quand on est un peu mature, on n’insulte pas les autres parce qu’ils nous ont donné tort. On se tait et on prend des notes.

  5. Karim cite Lacan à contre-sens et Lacan lui répond (pas très gentiment …)

    Dans les commentaires sur les niveaux variables de QI selon les différentes nationalités, Souaréba ( 20 juin 2019 à 9 h 48) évoquait le rôle possible des langues maternelles notamment en Afrique sub-saharienne.
    J’ai fait part (21 juin 2019 à 11 h 03) de ma convergence de point de vue.
    (Sans vouloir sous-estimer l’existence d’autres causes (pauvreté, famille, éducation, génétique etc) je pense que la langue peut – au moins en partie – expliquer les différences de QI entre des nations qui ont un développement économique comparable).

    Karim, régurgiteur d’éléments scientifiques épars mal digérés a répondu sans rire :
    ” Les théories sur le système d’écriture et l’intelligence ont été contre-argumentés par le fameux “le langage c’est la structure” de Lacan repris par Levi-Strauss pour ne citer qu’eux. Indiquant par là que plus que l’écriture c’est l’apprentissage par coeur (intégrer un schéma) aboutissant à une verve analytique …”

    Dans un autre message, à l’appui de son propos farfelu (il mélange ce que Lacan dit de l’Inconscient avec ce qu’il dit du Langage, l’un et l’autre étant également des “Structures”) Karim donne un lien vers une interview télévisée où le psychanalyste Lacan évoque l’inconscient, puis le langage.
    Script de l’interview : http://aejcpp.free.fr/lacan/1966-12-02a.htm

    Manifestement Monsieur Diafoirus n’a pas vu l’émission ou lu le texte, ou alors il n’y a rien compris. Car pour signifier l’importance du langage dans la formation de l’esprit de l’homme (niée par Karim-Diafoirus) Lacan déclare :

    “Il faut être crétinisé […] pour éluder ce fait massif […] que l’homme croît – fait sa croissance – autant immergé dans un bain de langage que dans un milieu dit naturel.”

    • C’est la valse des incompétents ici. On a même le droit à des cours aufeminin.com. J’en ai fait des refoulés et apparemment j’ai le droit à des retours de refoulés. Ils ont été affectés et leur affect n’est pas près de m’oublier de si tôt. Au moins, je leur donne des devoirs à la maison. La thérapie est longue par contre, je risque de passer le relais.
      Ceci dit quand Mistigris m’explique que le boson crée le photon qui crée la lumière, ce qui est sûr c’est que ce n’est pas une lumière. Mais bon, après l’héritage chrétien antique de djeser, il ne faut pas s’attendre à de grands contradicteurs. Il faut dire qu’ils enchaînent les bêtises sévères. Wikipédia, ça attaque dur la cervelle pour les non initiés.

      @Mistigris
      Vous dîtes de moi :”il mélange ce que Lacan dit de l’Inconscient avec ce qu’il dit du Langage, l’un et l’autre étant également des “Structures””. Prouvez le, où ai-je dit cela, un copier coller pour démontrer votre incompétence encore une fois.
      Vous dîtes : “je pense que la langue peut – au moins en partie – expliquer les différences de QI entre des nations qui ont un développement économique comparable” Prouvez le. Nous ne sommes pas dans le “je pense donc c’est”. Quant à l’idiotie du “QI d’une nation”, je vous laisse avec votre QI d’huître.
      Quand Lacan dit : “Il faut être crétinisé […] pour éluder ce fait massif […] que l’homme croît – fait sa croissance – autant immergé dans un bain de langage que dans un milieu dit naturel.”
      Merci, je n’ai pas eu besoin de Lacan pour apprendre ça. Cela s’appelle la sociologie qui est au passage une science islamique créé par Ibn khaldoun. Est-ce que c’est parce que Lacan l’a dit que vous avez pensez que c’était une lumière nouvelle apportée dans le monde? Sacrée verve en tout cas le mec. Quel pouvoir n’est-ce pas. Maintenant, expliquez-nous ce qui vous fait conclure qu’une langue spécifique renforce le QI selon Lacan? Je serais curieux de connaître votre raisonnement là-dessus.
      Un conseil, mettez-vous à l’arabe. Au moins vous ne pourrez plus lire sans comprendre :
      “s’apparente souvent à une sténographie : il faut pouvoir lire correctement un texte pour le comprendre, et il faut comprendre un texte pour le lire correctement ; seule une bonne connaissance de la langue permet de déterminer le bon mot en fonction du contexte”
      “l’écriture arabe note plus particulièrement la sémantique d’ensemble, à la manière d’un idéogramme, laissant en grande partie au lecteur le soin de traduire la lecture en langage courant”
      C’est du wikipédia 😉 On se comprendra mieux.

      J’ai toujours apprécié les contradicteurs qui ne font que confirmer ce que je dis tout en se contredisant grâce à leurs sources ou recherches un peu plus sérieuses. Franchement, sur ce point, bon boulot. Vous êtes parfaits. Bravo. Bientôt un prix Nobel … non il ne faut pas trop rêver quand même.

      Bref

      Une tite source (pas trop dure à comprendre vu les niveaux auxquels j’ai à faire ici) : santemagazine.fr/psycho-sexo/psycho/psychotherapie/les-therapies-analytiques-la-parole-a-lhonneur-174422
      “On les appelle thérapies d’inspiration analytique ou thérapies brèves. Elles constituent aujourd’hui les thérapies les plus répandues, au point qu’elles se confondent avec la notion même de psychothérapie.”
      “Ce sont des thérapies par la parole qui permettent de réfléchir, d’élaborer, de se remettre en question dans un échange avec le thérapeute. Ce dernier reformule ce qui est dit pour aider le patient à reconnaître ses sentiments et ses émotions afin de clarifier sa pensée. Le thérapeute se livre aussi à un exercice d’interprétation pour repérer les mécanismes inconscients de son patient, mais sans jamais l’influencer ou lui imposer sa propre lecture.”
      Cela vous va? Ce n’est pas trop dur à comprendre? Je vous passe les mécanismes sous-jacents parce que c’est trèèèèsss long.

      Tchuss guguss

  6. @souareba. Pas pratique. Je ne peux poursuivre le fil des discussions en répondant en dessous de vos commentaires. Ça fonctionne de manière aléatoire. Donc mes commentaires s’empilent en haut. Désolé.

    Votre lien entre psychiatrie, psychanalyse, psychologie et capital me paraît plus que discutable. J’imagine que vous avez lu Foucault, ayant suivi un cursus en philosophie. Il faut faire plus simple à mon avis. Les troubles mentaux sont très réels pour ceux qui en souffrent. Et la notion de « folie » a sans doute existé de tout temps et en tout lieu. Le sens comme la nécessité ou les moyens de la traiter ont sans doute varié en fonction des époques.

    L’étiologie est en revanche considérée incertaine (« multifactorielle » 😉). Voilà pourquoi on nous apprend à ne plus parler de « maladies » mentales. Les théories et les pratiques évoluent même si on n’est pas, loin de la, dans les sciences exactes. Mais c’est également plus généralement le cas de la médecine où les traitements sont souvent symptomatiques.

    La dimension culturelle est admise avec notamment les travaux en ethnopsychiatrie : il y a un rapport entre les normes d’une société et la classification de certains comportements comme trouble ou maladie mentaux. Certains états de transe ayant un sens sacré dans certaines cultures pourraient ainsi être qualifiés de syndrome de conversion hystérique ici. Par ailleurs, certains troubles sont plus prévalents que d’autres en fonction des époques : hystérie au temps de Charcot et de Freud, troubles narcissiques et thymiques chez les adultes, hyperactivité chez les enfants de nos jours. De là à imaginer que les sociétés (et pas seulement occidentales : voir les exemples de l’amok, du wendigo, …) « fabriquent » les troubles mentaux il n’y a qu’un pas. On peut considérer qu’elles les « mettent en forme », les provoquent ou les inventent. Les liens entre psychiatrie et industrie pharmaceutique sont très controversés dans cette perspective. Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain pour autant, en versant dans le plus complotisme le plus débridé 😉

    • Attention !
      Je ne nie pas l’existence de troubles.
      Je dis qu’ils sont devenus plus nombreux avec le développement du Capital et que la réponse qu’il apporte désormais, c’est la consultation chez un de ses trois régulateurs que sont le psychologue, le psychanalyste et le psychiatre.
      Auparavant, vous divorciez et le groupe social en lequel vous évoluiez vous soutenait d’une façon ou d’une autre. De plus en plus, de nos jours, nous sommes seuls car atomisés. Je viens de lire un article sur Libération qui montrait que GE appliquait un management agressif poussant quelques fois des salariés à la délation afin que ces derniers conservent leur poste et se fassent bien voir de leur hiérarchie.. il y a un temps, le salarié était solidaire du salarié : désormais, c’est la méfiance, précisément avec le développement du Capital. Et malgré tout l’attirail de médecins, psychologues et autres comiques, tout au plus est pansée la plaie mais dans le fond rien ne change. Allons donc voir Luchini ou ces salariés : ils vous le diront…
      donc si la psychologie et assimiles ont certes apporté quelques connaissances, dans le fond, leur présence signifie que l’humain est devenu fondamentalement malheureux. Et ma question, ou plutôt : là question que nous devrions nous poser, c’est de savoir pourquoi nous le sommes. Complotisme ici ?

      Non, je n’ai pas lu Foucault comme je ne lis quasiment jamais de romans. Après Bergson, je ne lis plus de philosophies lol
      Le temps moderne est celui de BHL, m’voyez lololol

  7. Suite à quelle question de J-A Miller, Lacan a dit « La structure c’est le langage » ? Voir page 5 de la transcription de l’émission de Jacquot, datée de 1974 et pas de 1973 (http://staferla.free.fr/Lacan/Television.pdf). Consulter la page 10 pour « L’inconscient est structuré comme un langage ». Pour les plus curieux et les plus courageux, le lien de l’émission : https://m.youtube.com/watch?v=7NegXfypevU.

    Rien à voir avec l’écriture et l’intelligence je confirme.

  8. @Souareba. Ce que vous dites sur l’esclavage des noirs par les noirs est tout à votre honneur. C’est en effet à la fois honnête et courageux. Je souscris : l’esclavage a existé de tout temps, partout et on ne peut le racialiser pour le mettre sur le compte de la méchante civilisation occidentale, sauf quand on est simplet ou endoctriné, voir les 2 😉

  9. @souareba. Ce que je pense du QI ? J’ai déjà répondu. En fait j’ai commencé par réagir à Cémwé qui parlait du QI de la France. Le QI est une mesure de performances à des jeux de tests dans différents domaines du raisonnement.

    Plus généralement, les tests qui portent sur « l’intelligence », les aptitudes cognitives sont utiles pour détecter les écarts par rapport à une moyenne qui peuvent indiquer des anomalies dans le développement. Anomalies qui peuvent être dans les 2 sens : précocité (ce qu’on appelle enfant surdoué) ou retard, perturbation, dégénérescence. Ils présentent donc un intérêt à des fins de diagnostic en psychologie clinique. Les cas de précocité montrent qu’un QI élevé n’est ni le signe d’une meilleure adaptation en société ni d’un plus grand épanouissement individuel, bien au contraire, souvent.

    Quant aux explications sur l’intelligence, en psychologie, on dit souvent que les phénomènes sont « multifactoriels », liés à la génétique, à l’environnement (initialement les interactions avec les parents), … Ce qui en définitive permet de ne pas trop se mouiller 😉 En neuro, on peut traduire ça par l’interaction cerveau / environnement. L’humain naît prématuré et continue son développement neuronal après la naissance, en fonction de l’environnement dont il dispose. Par ailleurs, le cerveau possède une plasticité et même endommagé les aires cérébrales initialement spécialisées se réorganisent en quelque sorte (on parle de vicariance fonctionnelle). Mais quoiqu’il en soit un humain ne peut se développer sans relation affective …

  10. @djeser. Personne ne comprend rien au charabia de Kalim qui mélange tout pour exprimer une pseudo pensée s’appuyant sur des références détournées, une vision falsifiée de l’histoire, des aller retour permanents entre croyance religieuse et raisonnement « scientifique » pour avoir raison à n’importe quel prix. Rarement vu un esprit aussi tordu.

  11. @souareba. Le QI porte sur la mesure des aptitudes au raisonnement logique dans différents domaines : verbal, spatial, … On utilise plus généralement en psychologie et en neuropsychologie différents tests et échelles dans le cadre de ce qu’on appelle une clinique armée pour détecter des troubles cognitifs (TDAH, Alzheimer, …) : par exemple, le WISC chez les enfants et la WAIS chez les adultes. La psychanalyse freudienne ou lacanienne est une clinique à mains nues où seul le psychisme de l’analyste est censé opéré en interaction avec celui de l’analysant, à travers le transfert et le contre transfert. Vraiment la psychanalyse n’a rien à voir avec la psychométrie dont font parties les tests de QI. Tout simplement parce que la psychanalyse ne s’ancre pas dans un paradigme expérimental avec des observables que l’on pourrait mesurer. La neuropsychanalyse est sans doute une tentative pour donner une assise scientifique à la psychanalyse dans cette perspective. En ce qui me concerne, j’ai commencé des études de psy en parallèle de mes études d’ingénieur. Je les ai finalisées durant mon parcours professionnel avec l’obtention d’un master en psychologie clinique à l’issue de plusieurs stages en psychiatrie enfant, adultes et seniors notamment à la Salpetriere et à Sainte Anne. Je connais très bien le sujet. Et je peux vous garantir que votre interlocuteur essaie de passer encore pour un savant mais raconte n’importe quoi comme à son habitude.

  12. je reposte mon avis qui n était pas passé.
    concernant le titre de l article je dirai ;

    1 pourquoi les juifs ne crient ils pas sur les toits qu Einstein était d origine juive ?

    2 les scientifiques admettent qu Einstein n avait pas un qi extraordinairement élevè, mais possédait d autres critères commun a certains génies humains ; l ouverture d esprit, la curiosité, le cursus, l éthique et la passion !

    ps ; tu as raison mistigris, je ne comprends pas moi non plus le langage que parle kalim….

  13. @ Kalim
    Votre commentaire du 20 juin 2019 à 15 h 32 min
    Vous écrivez :
    “les théories sur le système d’écriture et l’intelligence ont été contre-argumentés par le fameux “le langage c’est la structure” de Lacan repris par Levi-Strauss pour ne citer qu’eux. Indiquant par là que plus que l’écriture c’est l’apprentissage par coeur (intégrer un schéma) aboutissant à une verve analytique …”

    C’est du n’importe quoi, comme les 99% de vos commentaires “scientifiques” (le reste c’est le copié-collé). Je relève 3 âneries :

    1. Lacan a écrit : ” L’ INCONSCIENT est structuré comme un langage.”
    Ce propos du psychanalyste n’a RIEN à voir avec l’écriture ou l’intelligence.

    2. Ce sont les travaux de Claude Lévi-Strauss, qui intégra le structuralisme à l’anthropologie, qui ont amené Lacan à formuler sa comparaison, premier pas vers l’application du structuralisme à la psychanalyse. Pas le contraire.

    3. Quant à l’apprentissage par cœur qui aboutit à la verve analytique …

    • @Mistigris. D’accord avec vous, notamment sur Lacan qui a emprunté au structuralisme, à la linguistique, aux maths, à la philo … pour rendre opaque une pensée limpide, celle de Freud. Il m’a fallu passer par Dor pour y voir clair et comprendre l’intérêt de son approche. Ici aussi on a parfois besoin de décodeur pour lire le charabia que certains déversent pour se faire passer pour savant.

    • “la structure c’est le langage” fut de Lacan.

      Une source totalement au hasard : http://www.histophilo.com/jacques_lacan.php#cite_note-39
      “«La structure, c’est le langage.» disait Lacan dans sa seule intervention pour la télévision, cf. Télévision, réalisation Benoît Jacquot, 1973.” Vous deviez regarder Johnny Halliday à mon avis.

      Et je ne parle pas psychanalyse mais plutôt théories cognitives.
      Désolé pour les raccourcis mais oui je maintiens même mal formulés bien que je peine que vous compreniez. Quand on parle, il y a une certaine capacité en arrière cours mais là encore je doute que vous l’ayez. Généralement, les gens intelligents en ont une certaine conscience.

      Je m’arrête là parce que je ne discute pas trop profondément avec les zigotos au savoir wikipédia. Cela ne sert à rien malheureusement ni pour eux ni pour moi.

      PS: 100% de pions pour l’instant, aller l’espoir fait vivre.

      • @kalim. Comme d’habitude vous dites n’importe quoi et citez une source qui ne contredit même pas Mistigris et qui ne vaut pas mieux que Wikipédia par ailleurs. Commencez à lire « Introduction à la lecture de Lacan, l’Inconscient structuré comme un langage » de Joël Dor. Ensuite vous pourrez peut être la ramener sur Lacan au lieu de lui faire dire n’importe quoi. Son œuvre n’est absolument pas centré sur les théories de l’intelligence. Mistigris a raison.
        Vous n’y connaissez rien aux différentes branches et écoles en psychologie. Mais vous y imaginez pouvoir donner des leçons. J’ai aussi un master en psychologie clinique. Vous êtes vraiment bidon !

        • Au regard des multiples mensonges proférés ici même, pensez-vous encore être crédible. Vous êtes selon vous ingénieur-docteur en mécanique des fluides et vous avez un master en psychologie clinique. Je dirais plutôt que vos fluides sont dérangés et que vous êtes un cas clinique.

          Sacré toupet les nuls!

          Je vous ai déjà demandé de me lâcher la grappe sale mytho.

          Les baffes, un con, ça les aime fort. Une pensée pour Depardieu et ses fameux coups de boule. Allez voir ailleurs si j’y suis.

  14. la seule question intéressante que pourrait se poser cette heureuse gagnante de la grande “roue chromosomique” me parait être la suivante :
    En quoi puis je utiliser ces heureuses dispositions,pour participer efficacement au bonheur de mes semblables, et du mien par voie de conséquence.
    Pour le reste,on s’en fout un peu
    bref
    cordialement

  15. @souareba. Exact ça dépend de ce que l’on fait des résultats de ce type d’études. On retrouve un classement analogue des pays dans le PISA 2015.

  16. Il faut vraiment avoir un QI d’huître pour croire pouvoir définir le QI des populations mondiales. Cela pue le racisme. Même pas besoin d’approfondir ce genre de pseudo-études faites par des pseudo-scientifiques dont les résultats sont trafiqués. Dans les fake news, les fake études les accompagnent toujours.

    Bravo pour la petiote. Asbouna yallah wa ni3ma lwakil

    • ça peut être du racisme comme ne pas l’être
      a priori, le QI le plus bas se trouve en Afrique subsaharienne et je ne suis pas étonné
      de même, le QI le plus élevé se trouve en Asie

      j’ai supposé que c’était notamment du à la langue.
      si vous allez en Afrique subsaharienne, il n’y a presque pas de système d’écriture propre. soit on y écrivait arabe soit (du fait de la colonisation) le français ou l’anglais. il n’y a que de toutes petites exceptions mais souvent les langues là-bas s’y parlent et ne s’écrivent pas tellement. quand l’on veut exprimer des concepts pointus, l’arabe (un temps) mais désormais le français ou l’anglais est nécessaire. la chose est commune à l’Afrique car la langue de l’enseignement supérieur est souvent le français, même au Maghreb.
      par contre, le mandarin, avec ses idéogrammes, modifie clairement l’organisation du cerveau.

      bref, certains feront des conclusions racistes à partir de cela. mais on n’y est pas obligés car peu importe d’où l’on vient, il me paraît que si le cerveau est formaté de telle façon, cela se ressentira !

      ce n’est qu’une supposition, je n’ai jamais dit que c’était la vérité.
      de toute façon, je n’ai jamais cru que le QI était mesure adéquate de l’intelligence. à mon sens, n’est intelligent que l’individu qui connaît Dieu, non celui capable d’envoyer des satellites en orbite autour de la Terre.

      • Oui je connais “la version soft” mais je ne raisonne jamais comme ça personnellement. Un ami chinois avait été rebuté une fois par ma remarque idiote et pavlovienne : vous êtes bosseurs. Il m’a répondu, va en Chine au lieu de répéter les idioties stéréotypés car nous sommes au contraire très fainéants. Et c’est vrai qu’il l’était (autant que moi du moins). Pour moi, les noirs ont été arabes depuis au moins les sumériens, ce qui est prouvé et religieusement depuis les fils d’Adam si Adam n’était pas noir car on ne sait pas vu qu’on s’en fout. Je pense personnellement qu’il portait en lui (avec Êve) l’humanité, je le verrais donc comme un métisse par excellence regroupant majestueusement tous les attraits de l’humanité mais Seul Allah swt sait.

        Concernant l’Afrique subsaharienne, je me suis pas mal intéressé à son histoire et ses majestueux empires et son problème n’est absolument pas le manque d’écriture mais le manque de stabilité et de développement horriblement entretenus depuis que les portugais avaient encerclé l’Afrique pour faire leurs commerces de l’horreur. Mis en défaite navale par la Perse entre autres, chaque empire “occidental” ayant repris le relais fut une calamité pour nos frères africains.

        Le système d’écriture asiatique est très divers et les théories sur le système d’écriture et l’intelligence ont été contre-argumentés par le fameux “le langage c’est la structure” de Lacan repris par Levi-Strauss pour ne citer qu’eux. Indiquant par là que plus que l’écriture c’est l’apprentissage par coeur (intégrer un schéma) aboutissant à une verve analytique et capable d’auto-analyser le langage (et donc son écriture, peu importe laquelle).
        Si l’écriture est un facteur, un vecteur, un langage visuel, son coeffiscient n’est pas décisif sinon qu’il peut entre autres orienter la perception et à ceci près que ce n’est pas le seul facteur capable de le faire. Ce n’est absolument pas, comme voudrait le faire croire nos pouilleux de racialistes, un problème culturel car en réalité le langage dépasse l’écriture (qui est un langage visuel) et c’est la capacité d’apprentissage et de raisonnement qui sont à mesurer en fonction de son formatage environnemental. Et justement, le surdoué est capable de s’adapter à bien plus d’environnements que la normal. Qu’il soit chinois ou africain n’a donc aucune importance pour l’intelligence adaptative et performative surdouée. C’est pour cela qu’un test de QI ne peut pas être uniformisé, qu’il est souvent lui-même pas intelligent et qu’il doit s’adapter au contexte voire même à la personne sans quoi il sera biaisé. Mesurer quelque chose dans des environnements différends impliquent une méthodologie (pas toujours mais souvent) différente.

        Allah swt nous dit bien de respecter et de ne pas sous-estimer ceux qui ont des difficultés à correctement s’exprimer. Ainsi, l’intelligence ne peut pas toujours s’exprimer à nous par l’écriture ou le langage d’où la difficulté voire l’impossibilité de la définir et donc de la mesurer correctement. Ce que les découvertes les plus récentes confirment car on ne peut pas limiter l’intelligence selon notre propre perception de celle-ci fut-elle mesurée scientifiquement.

        • L’humanité est plus intriquée qu’on ne le croirait. Dans ma famille (large), j’en connais pas mal aux yeux bridés, par exemple. Donc oui, si Adam est notre père à tous, il faut qu’il ait au moins en puissance tous ces attributs.

          Par contre, sur l’Afrique noire, je ne suis pas d’accord. Là-bas a longtemps régné un système de production fondé sur l’esclavage. Par suite, quand vous disposez d’une main d’oeuvre servile et gratuite, quel intérêt à développer comme en Europe des technologies qui précisément vous dispensent d’entretenir une main d’oeuvre servile ? Donc à supposer même que les Portugais aient commis ce que vous leur imputez, ils n’ont pu le faire que parce qu’il leur était permis de le faire en tant que les civilisations d’alors et de là-bas étaient dans un système de production qui les rendait nécessairement à terme vulnérables. Regardez ce qui se passe de nos jours : pendant longtemps, nous avions besoin de comptables ; bientôt, c’en sera fini puisque les progrès de la robotique sont tels qu’ils seront superflus. Voyez les caisses automatiques, et tant d’autres !

          J’essaierai de me renseigner quant aux références que vous me donnez. Mais de ce que j’ai vu, et au vu de la langue particulière que m’ont apprise mes parents, je vois bien que l’arabe est plus apte à signifier des concepts, raison pour laquelle les lettrés musulmans de la région avaient comme lingua franca l’arabe qu’ils employaient lorsqu’ils se prêtaient à la philosophie, à la pensée profonde. Or plus une langue a un horizon étriqué et moins l’intelligence peut se développer. La langue d’un peuple est sa psychologie ! Ne dit-on pas des Allemands qu’ils sont rigoureux, logiques, efficaces ? Leur langue le démontre, tant elle est fondée sur le latin. Quant aux Français, c’est assez différent : le français est élégant et Paris est la plus belle ville du monde. L’hébreu est une langue assez « dure » et la vie en Israël, pour les Français expatriés, est reconnue comme dure, difficile : ils qualifient volontiers l’Israélien comme dur (d’ailleurs, les fauteurs de bordel là-bas sont souvent de petits Français lol).

          En tout cas, il n’y a rien de raciste à dire que le QI en ces régions est sûrement le moins élevé si l’on se fonde sur la culture, la langue et non sur des caractéristiques raciales qu’il faudrait en plus déterminer. Dans la sourate 18, Dieu dit : [89] Puis il suivit une autre voie, [90] jusqu’à ce qu’il eût atteint le point le plus extrême de l’Orient. Là, il vit que le soleil se levait sur une peuplade à laquelle Nous n’avions donné aucun abri pour s’en protéger. [91] Et il en fut ainsi. Nous embrassions de Notre science tous les moyens dont il disposait.
          [92] Puis il suivit un autre itinéraire, [93] jusqu’à ce qu’il eût atteint une gorge formée par deux chaînes de montagnes, en deçà de laquelle il découvrit une peuplade qui comprenait à peine le langage humain.
          Bref, pas à se plaindre ni à se gargariser pour ceux ayant eu un développement différent. Tout provient de Dieu.

          • Les africains subsahariens commerçaient jusqu’en Chine par bâteau et avaient un commerce international bien avant l’Europe. Les portugais étant les premiers à les en empêcher par la supériorité de leur flotte. C’est de là qu’à commencé la lente dégradation de leur condition et leur incapacité à se développer. Désolé, mais vous semblez mal connaître le sujet.

            L’industrie a remodelé l’esclavage mais ne l’a pas fait disparaître. Vous oubliez un peu vite les industries délocalisées où femmes et enfants travaillent pour une misère autant qu’il ne faut pas oublier la misère des peuples en toute époque sur lesquelles les capitalistes et industriels sont devenus maîtres.

            Par ailleurs, la langue est déterminée par d’autres facteurs liés au caractère et à la vision d’un peuple, d’une contrée puisque bien qu’ayant une langue commune de base, cela a donné une multitude de langues.
            Vous semblez confondre, jeu de pouvoir et de domination avec une soi-disant supériorité culturelle. C’est DIEU qui donne le pouvoir à qui Il veut. Cela n’a pas de rapport avec la langue.
            Je ne sais plus quel philosophe musulman avait dit : la culture des vainqueurs paraît toujours supérieure par rapport à celle des vaincus. (alors qu’il n’en est rien, il parlait en temps que vainqueur pour le respect des vaincus)
            La différence entre les allemands et les français tient à l’organisation politique : les ingénieurs font de la politique en Allemagne et sont puissants. En France, c’est la démagogie des avocats et juristes qui règnent. Les ingénieurs-docteurs formant la base du fonctionnariat aux ordres. Un français est généraliste et se spécialise tardivement, un allemand est spécialiste très tôt. Il suffit de comparer les deux systèmes éducatifs pour comprendre la différence. Le sionistan a une organisation militariste sévère et différente des kibbouts idéalisés des premières décennies. Ces deux époques vous feraient dire autre chose de la langue hébraïque.

            Je le répète autrement, la langue est un facteur mais son coeffiscient ne permet pas de faire une analyse uniquement via celui-ci. C’est une erreur que les chauvins aiment répéter pour se faire mousser. Un beau discours ne fera aucun effet face à un scientifique qui ne s’attardera que sur les faits et le décortiquera en détail.

            Le peuple sans langue aurait donc un QI de zéro et serait à la ramasse alors que pourtant, il pourrait exceller dans divers domaines. Ainsi, je le répète, la langue et la culture ne présagent pas du QI. Il faudrait redescendre de cette planète pseudo-intellectuelle où nous ne sommes même pas capables d’organiser un monde en paix alors que c’est possible.
            Je vous prends, je vous mets en pleine forêt dans les mêmes conditions que les peuples arborigènes. Seriez-vous capable de survivre? Pas sûr que votre QI de 90 ou 160 du “civilisé” que vous êtes vous serve à quelque chose car il serait peut-être réduit à quasiment zéro alors que le peuple sans langue que vous avez rappelé aurait certainement une moyenne de 120 dans ce contexte précis. Le savoir et la connaissance sont relatifs.

            Quand Allah swt a appris à nommer toute chose à Adam, ne pensez-vous pas qu’Il l’eut fait par la langue du coeur qui est instantanée. Ainsi, s’ils ne maîtrisent aucune langue humaine, cela signifie-t-il pour autant qu’ils ne maîtrisent aucune langue et qu’ils n’ont pas de culture.

            Comprenons-nous bien que mes commentaires se placent sous le sujet du QI et que l’intelligence ne prend pas d’apparât et ne peut pas se mesurer scientifiquement de manière efficace par un test homogène. Voir les autistes et leurs dons parfois extraordinaires via le développement insoupçonné d’autres capacités intellectuelles.
            Ainsi, on dit qu’ils seraient 7000 sur 7 milliards, ce qui est aussi prétencieux que de dire que nous avons sondé l’intelligence de tout l’humanité. Les tenants de la théorie du QI sont eux-mêmes pas intelligents du tout puisqu’on ne peut pas uniformiser l’intelligence humaine et donc la mesurer avec un test homogène. La connaissance de l’intelligence démontre justement les spécificités et la largesse d’une intelligence. A ce titre, tous les décelés “surdoués” ne réussissent pas autant qu’on aurait pu s’y attendre sinon à intégrer un corps professionnel.
            Dans mon expérience propre, un surdoué ami a fini kiné parmi les kinés quand une galérienne avec un bts a fini docteur es science avec une innovation à la clé. Nous oublions aussi que l’intelligence évolue au cours d’une vie.

          • @souareba. Les faits effectivement ne sont pas racistes. Ce sont les hommes qui les manipulent à des fins d’oppression qui le sont. On vous parle de la traite des noirs par les occidentaux. Mais on oublie celle conduite par les arabo musulmans qui ont aussi émasculé des noirs dès l’enfance pour en faire des eunuques si bien qu’ils n’ont pas eu de descendance. N’Diaye parle ainsi de génocide voilé.
            Vous parlez de la langue et de la culture. Je suis d’accord. Mais plus encore l’éducation donnée par les parents joue un rôle fondamental dans le développement des enfants. Mes grands parents étaient pauvres. Mes parents ont rompu le cercle du déterminisme social. Ma mère comme mon père étaient sensibles à l’injustice qui les as conduit à questionner leur environnement et à pratiquer la tolérance. Ils n’ont pas fait d’études. Ils n’étaient pas croyants. Mais ils m’ont transmis leurs interrogations, leurs valeurs, leur pugnacité, leur courage, leur ouverture aux autres. J’ai vu mes parents travailler dur. Ils ont été un exemple et un aiguillon. Ils voyaient les études comme un moyen d’avoir le choix. L’école de la République, la France ont fait le reste. Non seulement j’ai pu accéder à la science, à la culture française mais je les ai aimées. Bref la culture et la langue développent l’intelligence mais aussi la morale. Et les parents en sont les premiers vecteurs à travers l’éducation qu’ils donnent.

          • Je reconnais ne pouvoir rien affirmer de certain sur le QI bien que j’aie quelques idées, c’est pour cela que je supposai.
            Mais je vois que vous et Mistigris considérez ces bandits de psychanalystes et que vous n’êtes pas d’accord entre vous.

            Rappelons-nous que le QI n’est qu’une conséquence du Capital qui croit quantifier le Tout à son profit, de même qu’il s’imagine capable de déterminer les mouvements lunaires ! Rien que cela suffit à le rejeter.

          • @Souaréba
            En effet, ce sont des bandits et je vous passe les querelles de chapelle. Lacan a surtout contredit Freud quand d’autres vous diront que c’était pour mieux y revenir et blablabla. Je ne les considère pas du tout sauf dans leurs théories qui servent aux théories cognitives (très proches des sciences dites techniques) voire culturalistes (pour m’en protéger). La psychologie est une sorte de philosophie qui essaye d’adopter les méthodes empiriques et scientifiques pour mieux comprendre et théoriser le fonctionnement humain. Il y a des choses intéressantes mais toujours à prendre avec des pincettes bien évidemment. Nous sommes obligés de reconnaître que le contrôle des masses utilise des critères mis en lumière par la psychologie. C’est son utilisation qui est dommageable.

            “Rappelons-nous que le QI n’est qu’une conséquence du Capital qui croit quantifier le Tout à son profit, de même qu’il s’imagine capable de déterminer les mouvements lunaires ! Rien que cela suffit à le rejeter.”
            Pour le QI et sur le principe, je suis d’accord. Il ne s’agit pas de le rejeter en bloc (c’est un piège) mais d’équilibrer sa compréhension et le remettre à sa juste place afin qu’il ne prenne pas d’importance démesurée et absconse voire inutile, dangereuse et idiote. En fait, il ne doit pas prendre d’importance du tout car c’est un outil, un moyen (parmi d’autres et pas forcément essentiel) qui est utilisé dans tout un processus de découverte de l’individu concerné.

            Bref

          • Zarathoustra

            J’ai remarqué une dangereuse tendance de nos temps modernes consistant à racialiser l’esclavage qui serait nécessairement un crime commis par de méchants « Blancs » (on parle moins des « Arabes ») contre de pauvres et victimes éternelles « Noirs ».
            Déjà il y a eu de l’esclavage presque partout, et presque de tout temps depuis la création de l’Argent. Dans l’empire romain, des Gaulois étaient esclaves. Si Spartacus est d’Afrique noire, qu’on me le prouve ! Et je ne parle même pas du racisme en Afrique même envers certaines tribus considérées comme esclaves de même qu’on a quelques fois un préjugé abominable envers les « Slaves ».
            Je crois que cette volonté de racialiser une chose qui ne l’est normalement point conduit à un communautarisme : Black Lives Matter, le CRAN, etc.
            Ce qui s’est passé, c’est seulement un conflit de dominant à dominé, rien de plus. Des dominants noirs ont vendu des dominés noirs et se moquaient bien de la couleur. Ma famille avait aussi une part dans ces pratiques, jusqu’à la colonisation. J’en connais quelque chose lol.
            Quant au traitement des esclaves, il découle naturellement du fait qu’étant considérés en tant que meubles, on en fait ce qu’on veut. Toutefois, vous avez là une indication de la mentalité de ceux s’étant à des actes cruels.

            Quant à la France, il est vrai qu’on y a davantage d’opportunités qu’ailleurs puisque républicaine et meritocratique au moins sur le papier. Car il faut reconnaître une certaine reproduction d’élites.
            Aussi, si on a certains provenant d’Afrique de l’Ouest (tant berbères que noirs) qui échouent en France, c’est surtout parce que l’éducation là-bas s’y fait par la famille élargie quand en France nous n’avons pas cette possibilité. Donc comme vous le dites, les parents ont un grand rôle à jouer !

          • Kalim

            il faut que je me renseigne davantage sur ces trucs-là : psychologie, psychiatrie et psychanalyse.
            mais j’ai le pressentiment que ces trois ont un même dessein, un unique dessein, à savoir rameuter le troupeau des humains en déshérence sur le chemin du Capital par diverses voies procédant du Faux (par de faux discours, des prétendus médicaments…). est-ce un hasard si ces trois sont apparus précisément lors de l’essor du Capital ?
            mais Freud me paraît être un dangereux financier plutôt qu’un soignant. une consultation chez un psycha, c’est pas donné ! il paraît que Luchini en voit un depuis plus de trente ans lol.

      • @ Souaréba
        D’accord avec vous pour le lien entre langue et intelligence. Les langues complexes activent une stimulation constante du cerveau. L’étude d’une 2e langue est bénéfique. Autrefois en France l’enseignement du latin ou du grec n’avait pas d’autre but, permettre le développement des facultés cognitives et faciliter la conceptualisation. À noter que l’étude d’un langage informatique produit le même résultat. Les maths également.
        À mon avis, l’étude d’une langue complexe (même et surtout la langue maternelle) et d’une façon générale le type d’enseignement peuvent expliquer au moins en partie les différences de performance entre pays.

        • précisément.
          c’est d’ailleurs ce qui explique (en partie) que les pauvres le demeurent : puisque l’Université exige un certain niveau de langue (avec toutes ses nuances, ne serait-ce qu’entre le passé simple ou l’imparfait qui sonnent pareil à l’oreille) qu’ils n’ont pas du fait de leurs origines culturelles et de l’éducation qu’ils eurent (il est démontré que les pauvres regardent davantage la télévision que les riches alors que le vocabulaire employé à la télévision est restreint), il faut qu’ils soient cantonnés à certaines tâches subalternes et qu’ils aient de plus la justification sociale de leur état, à savoir leur “intelligence” faiblarde qui ne leur permet de décrocher tel ou tel diplôme.

          il est très dommage que l’école publique se mette à renoncer davantage au latin et au grec. au moins, il y a l’allemand, mais ce n’est pas pareil. en tout cas, toute langue flexionnelle est déjà intéressante. on a aussi l’arabe qui peut jouer ce rôle (mais il faut être dépassionné hein).

          • Là encore je vous rejoins mais partiellement car si effectivement la maîtrise d’une langue est un facteur d’intégration, d’autres facteurs entrent en compte : le réseau social, le commerce, la motivation, l’opiniâtreté, l’intelligence, la chance provoquée etc.
            Maîtriser une langue ne vous fait pas forcément “réussir”. Un réseau est parfois plus puissant et un commerçant aura l’argent nécessaire etc.
            Beaucoup de patrons d’industries n’ont même pas le bac voire à peine bac+2 et s’expriment moyennement encore de nos jours.

          • « (…)c’est d’ailleurs ce qui explique (en partie)(…) »

            On est bien d’accord : il est d’autres déterminants !

          • @ Souaréba
            Vous venez d’écrire à mon avis une chose essentielle concernant le QI : le rôle négatif que joue la pauvreté. Le pauvreté est un enfermement qui permet rarement aux enfants l’accès à ce qui pourrait contribuer à l’éveil et au développement des facultés cognitives.

          • Oui, c’est très vrai…
            En France, on a l’école publique gratuite donc c’est pas si mal, bien qu’elle se détériore fort. Quand j’étais plus jeune, je pense que l’exigence était supérieure.

  17. Bonne chance à ce génie en herbe musulmane
    Des surdouées , y en a tout plein sur terre . La plupart ne sont même pas dépistés et finissent en echec.
    C’est une grande chance pour elle d’entrer dans cette école prestigieuse . j’espère qu’elle pourra se réaiiser et s’y épanouir. Etre un modèle a suivre pour tous les musulmans.
    Bravo la petite et félicitations aux parents . Ils peuvent être fiers.

  18. Le QI est un indicateur, mais qu’un indicateur. Ce qui importe, ensuite, c’est le domaine d’application et l’usage qu’on en fait. Dans cette zone de QI, ce sont des gens très intelligents, mais toute manière, une classification serait subjective et sans grande valeur. On apprendra qu’Uma Thurman a un QI de 183 et Quentin Tarentino de 160, ce qui fait de “Pulp Fiction” un des films à plus haut QI !

    • @Didier. Sachant déjà qu’il faut s’entendre sur la définition de l’intelligence, avant même de parler de sa mesure. On entend ainsi aussi parler d’intelligence émotionnelle.

  19. Autant pour moi :

    Israël : 95

    Brunei, Turquie : 89

    Irak, Jordanie, EAU : 87

    Je rassure tout le monde. Ça évolue dans le temps. Pour la France, la Belgique et le Maghreb, ça reste relativement stable sur 10 ans en revanche …

  20. Toujours une très mauvaise idée de parler du QI moyen des peuples. Mais bon allons y (issu de Rushton, 2012) :

    Singapour : 107
    Chine : 106

    Belgique : 99
    France : 98

    États Unis : 97,5

    Israël : 97

    Brunei, Turquie : 87

    Irak, Jordanie, EAU : 86

    Tunisie : 85

    Maroc, Algérie : 84

    Égypte : 83

    Qatar : 80,1

    Arabie saoudite : 80

    Bref chacun pourra y trouver des raisons de s’inquiéter ou de se réjouir …

    • Rien de plus intelligent que balou. Puis peur, apprécié un peu vos chefs régionaux plutot que de tenter de les taillés via des statistiques pour classes spécialisé en plus de ça.

  21. et si il y avait plusieurs dieux depuis qu’on a la conviction qu’il y aurait plusieurs univers !!!
    et si il y avait un dieu dans chaque galaxie habitée les aliens ont-ils eux aussi leur dieu ?
    Tout ça m’interpelle
    evidemment la gamine elle a un solide Q.I.

  22. ما شاء الله لا قوة الا بالله
    De quoi f… des complexes aux français (moyenne nationale 99) et aux … belges beaucoup plus futés finalement, (moyenne nationale 100) 😉

    Pas la peine de m’agresser c’est en partie factuel c’est vrai, mais évidemment que ça ne veut rien dire en soi.

    • pourquoi agresser?? vous manquez de confiance en vous jeune homme! un peu de courage ma foi!

      Et effectivement, elle est plus intelligente que la moyenne des français, mais surtout, elle est beaucoup beaucoup plus intelligente que d’autres populations plus au sud!

      L’avantage, c’est qu’elle pourra faire quelque chose de sa vie en angleterre, pas sûr que le monde musulmans lui offrira autant d’opportunités?!

      • @Joe,
        Je n’agresse personne dommage que vous le preniez ainsi vous et zarachose –J’ai pourtant ajouté le dernier paragraphe rien que pour éviter que ceux qui ne goûtent pas l’autodérision soient rassurés mais ça ne vous a pas suffi à tous les deux manifestement j’ose espérer que maintenant que vous avez souligné que vous restiez en moyenne malgré tout…« meilleurs » que d’autres c’est enfin le cas…- et c’est donc vous deux qui manquez de confiance pas bibi.
        Les français sont un grand peuple je l’ai déjà souligné à plusieurs reprises ce n’est donc pas un classement pareil qui risque d’y changer quoi que ce soit dans un sens ou dans l’autre, en revanche certains français tendance affront national et apparentés ont effectivement besoin d’être rappelés de temps à autre à un peu d’humilité et l’humour voire l’ironie peuvent être d’excellents électrochocs et après tout tant que je respecte la loi et la charte du site, je dis ce que je veux personne n’est obligé de me lire.
        PS : Rien que pour gâcher le plaisir de zarabidule, un autre intervenant de ce site pourrait témoigner parce qu’il en a eu la preuve sous les yeux qu’en l’occurrence je n’ai pas du tout à me plaindre… moi et j’en rends grâce à mon seigneur alors votre « démonstration » façon pan sur le bec, ben c’est un flop, un de plus.
        La prochaine fois peut-être…

        • @Cémwé. Vous êtes vaniteux comme d’autres ici. Il n’y a pas de quoi à mon avis. Déjà votre raisonnement qui consiste à partir du QI d’un individu pour en arriver à parler de l’intelligence d’un peuple est absurde. C’est juste du dénigrement. C’est raccord avec d’autres de vos posts.
          Quant à moi, je liste des pays et leur QI et laisse à chacun le soin de conclure … ou pas. Visiblement ça ne vous plait pas. Vous manquez d’humour ? Comme l’un de vos coreligionnaires qui trouve ça raciste. Moi je trouve ça hilarant car c’est vous qui avez initié la liste …

  23. C’est facile d’avoir un QI plus élevé qu’einstein qui n’en avait pas !Un type qui rate 3 fois son bac se retrouve a trier des brevets ressort avec une théorie de la relativité mdr

    • Ah eukkkkay ça change tout euneffet
      Ils sont quoi 4, 5000 à être comme cet enfant sur les … 8 milliards de bipèdes. Je ne sais pas si vous percutez –m’étonnerait d’ailleurs-, mais c’est ça que vous êtes en train de tourner en ridicule sous prétexte d’un titre pas très heureux … C’est bien de rire, sauf que vous n’êtes pas dans le même lot non, vous n’êtes même pas dans les 7 premiers milliards, moi j’aurais plutôt envie de chialer sur mon sort mais je vous accorde volontiers que je ne suis pas vous, alors que ça ne vous empêche surtout pas de mdriser à volonté hein.
      Gaffe quand même, les israélites ont un excellent proverbe, « ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit.»

    • @Souaréba DIABY GASSAMA
      Visiblement tu n’as pas choisi ce moyen pour exposer la tienne.
      Il semble que l’humour ne soit pas non plus ton meilleur support.
      Très cher moufti il est des moments ou fermer son clapet est un signe d’intelligence.

      • “(…) il est des moments ou fermer son clapet est un signe d’intelligence.”

        ah c’est donc pour cette raison que vous m’écrivez… mince, alors !
        😉

    • Tu veu dire coi par là. T’es plus malin? je te sent mal débuter ton truc jarno, c’est l’Islam le problem? Regarde comme il faut c’est moi qui te l dit.

        • Vous avez tout à fait cité mus et cela vous était effectivement adressé. C’est ce que vous en faites et ce que vous véhiculez le problème, ce ne sont pas les musulmans ou l’islam.

      • laisse mus, les mus ne sont bons à évoquer qu’en mauvais termes.
        Peut être qu’Oumma devrait laisser sa spécificité musulmane et parler de boudhistes, juifs, chrétiens …mais surtout pas de musulmans 😉
        Salam d’un mus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Pour un calendrier musulman basé sur le calcul astronomique : justification et avantages (2ème partie)

Ali Banat, le jeune millionnaire musulman qui a fait le bien autour de lui avant de mourir du cancer