,

Canal plus : un t-shirt siglé « Palestine » embarrassant au point d’être censuré à l’image

Cachez aux abonnés de Canal plus, mais aussi à ses annonceurs, qui pourtant en ont vu d’autres sur la  chaîne dite « subversive », et des vertes et des pas mûres, ce t-shirt siglé « Palestine », un peu trop ostensiblement partisan, et pas pour le bon camp, que le Grand Journal ne saurait filmer !

Tel est l’enseignement édifiant et amer que Nadir Dendoune a tiré de son passage  dans l’émission supervisée par Michel Denisot, alors qu’il était invité lundi pour évoquer son ascension de l’Everest.

Prévenu le jour même pour parler du décès de six Français sur les pentes du Manaslu, le huitième plus haut sommet du monde, Nadir Dendoune perçoit immédiatement des tensions à son arrivée, et ce n’est pas la froideur de l’accueil de Jean-François Copé, également convié à l’émission, qui contribua à le rassurer.

Ayant pris place autour de la table, et se préparant à intervenir dans  la seconde partie de l’émission, quelle ne fut pas sa stupeur de voir se précipiter sur lui, à la coupure pub, deux assistants sous pression afin de lui faire enfiler d’urgence une veste : « deux assistants se ruent à mes côtés paniqués. La première : "Tenez, mettez cette veste". Une fois la veste sur moi, son collègue se rend compte : "Ça ne sert à rien, on verra toujours le t-shirt. En plus, ça ne sera pas raccord avec le début de l’émission". Ils repartent en stress. Jean-Michel Apathie ne comprend pas. Jean-François Copé ressemble à quelqu’un qui vient de sortir d’un enterrement. Le show reprend», décrit Nadir Dendoune dans son article-témoignage publié sur le site du Nouvelobs.

Sans veste pour masquer un t-shirt devenu un signe ostensible honni, au même titre que le voile, Nadir Dendoune constatera ultérieurement, en visionnant l’émission, que l’équipe de réalisation a veillé à le cadrer en plans serrés, et jamais en plans larges.

Bien sûr, le sort de Nadir Dendoune aurait été tout autre s’il avait eu l’idée judicieuse d’arborer un t-shirt « I love Paris », ou New York, et gageons que s’il avait revêtu un polo aux couleurs d’Israël, il aurait même réussi à décrocher un sourire à Jean-François Copé… Ce dernier qui, après le débat sur l'identité nationale, le voile intégral, et ses oeillades au FN, a fait du racisme anti-blancs son nouveau cheval de bataille, aux airs de fougueux destrier reparti en croisade.

A Canal plus, la chaîne de toutes les transgressions, et plus particulièrement sur le plateau du « Grand Journal » où l’excès de caricatures fait encore rire, on ne badine pas avec la tenue correcte exigée, à savoir celle qui sied à la République et aux puissants qui imposent leur diktat en tout et partout.

Le mot de la fin revient au grand témoin et victime de cette vaste hypocrisie médiatique, dont on a jamais fait le tour : "Que se passe-t-il chez Canal Plus ? Pourquoi une telle crainte ? D’où vient cette gêne ? Comment en est-on arrivé là ? Voilà une semaine qu’on nous bassine avec la liberté d’expression et là un petit t-shirt siglé Palestine met le feu à la chaine la plus "subversive" du Paf français. C’est à mourir de rire. J’en ris encore ?", conclut Nadir Dendoune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *