in

Bosnie-Herzégovine : La douleur des veuves de Srebrenica

Bosnie-Herzégovine : 25 ans après le génocide de Srebrenica, lors duquel près de 8.000 hommes et adolescents musulmans bosniaques ont été massacrés, la douleur des proches des victimes restent bien vive.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. La non réaction du monde soit disant civilisé ( quand on regarde leur histoire je leur en mettrait moins des droits de l’homme ) en un mot leur passivité c est que la victime n ‘était pas chretienne.Je chercher pas midi a quatorze heure vous ne trouverez pas d’autre raison.Tout le monde Sait que Mitterrand soutenait a l’epoque les Serbes. LA crainte de voir un État musulman au sein de l’Europe a légitimer tout les massacres.Ne soyons pas dupes.

      • Votre version est un peu caricaturale ça a commencé comme beaucoup de guerres civiles par l’arrêt d’un processus électoral et la nomination de 4 militaires à la tête de l’état ( avec l’aval de la France ) Les islamistes avaient gagné les élections et donc ils ont pris le maquis et s’en est suivi la terrible querre civile qui a suivi avec des exactions dans les 2 camps
        La vraie question c’est de savoir QUI EST LEGITIME le résultats d’une élection ou la peur d’voir un régime autoritaire ? Cette question risque de se poser pour la France quand le front national ( ou rassemblement ) gagnera les élections !!!

      • Quand on parle du coq,on passe à l’âne pour parasiter un sujet qui dérange.
        Le génocide des serbes à Srebrenica,l’enclave musulmane au cœur de l’Europe n’a aucun rapport avec la guerre civile en Algérie qui a fait suite à l’arrêt du processus électoral sur ordre express de la France pour qui la victoire des islamistes aux élections(les seules élections démocratiques de l’histoire de Algérie) ne devait absolument pas être acceptée ni avoir lieu.Le seul point commun entre Serbrenica et l’Algérie est l’islamophobie pathologique et haineuse d’un occident en phase de décadence.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Donald Trump porte un masque pour la première fois en public

La grammaire universelle des cœurs