in

Bondy : Gabriel, 14 ans, roué de coups par la police lors d’une interpellation. Il en gardera de lourdes séquelles

Par une nuit de mai de tous les dangers, à Bondy, dans le 93, Gabriel Djordjevic, un jeune garçon de 14 ans, n’est pas ressorti indemne de sa première confrontation des plus rudes avec la police, et c’est un euphémisme encore bien trop doux…
Profondément meurtri dans sa chair et son âme, l’adolescent, unanimement décrit comme sans histoires, portera longtemps les stigmates, visibles et invisibles, de son interpellation d’une violence extrême, où les coups de pieds ont plu sur lui, visant notamment la tête, au point de tourner au lynchage. Rien ne pouvait justifier ce déchaînement de violences policières à son encontre, pas même le vol du scooter dont il s’était rendu coupable, ce soir funeste du 25 mai, avec l’un de ses amis, ni sa fuite devant l’arrivée des forces de l’ordre.
C’est aux urgences pédiatriques de l’hôpital Jean Verdier que sa mère et son frère, morts d’inquiétude, le retrouveront au lendemain de son arrestation d’une brutalité inouïe, dont ils ignoraient tout. Et pour cause ! Etreinte par l’angoisse à mesure que les heures passaient, la maman de Gabriel Djordjevic, sans nouvelles de son fils pendant une bonne partie de la soirée du 25 mai, reçut un appel du commissariat de Bondy qui mit fin momentanément à sa torture, l’informant de son placement en garde à vue.
Cette maman, rongée par l’anxiété, s’est immédiatement enquise de l’état de santé de son enfant. A chaque fois (elle a contacté le commissariat à deux autres reprises), elle s’est entendue répondre que tout allait bien et que son fils allait même pouvoir l’appeler, alors que la terrible réalité, inavouable, était tout autre : il avait été transporté par les pompiers à l’hôpital.
Aussi est-ce une mère littéralement sous le choc qui s’est précipitée, ce mardi 26 mai, au chevet de son enfant, et qui a senti ses jambes se dérober sous elle en découvrant son visage tuméfié et la gravité des blessures qui lui avaient été infligées la veille. Le rapport médical fait, en effet, froid dans le dos : il mentionne, sans la moindre équivoque, un traumatisme facial et crânien accompagné de vomissements, de trois dents cassées et une « fracture maxillaire gauche étendue au plancher de l’orbite ». Le jeune Gabriel pourrait perdre son œil. Il s’est vu prescrire 14 jours d’ITT (incapacité totale de travail). Il est à noter que le certificat médical, établi le 28 mai sur réquisition d’un officier de police dans le cadre de l’enquête, recommande 30 jours d’ITT.

Photo prise par la famille

« Il y avait trois garçons et une femme. Ils m’ont plaqué au sol, ils ont mis un genou sur ma tête, un genou sur mes épaules, ils m’ont mis les menottes. La femme qui est blonde tenait mes chevilles pendant qu’un agent barbu, assez gros, me donnait des coups de bottes dans la tête », a relaté péniblement l’adolescent sur son lit d’hôpital, en précisant que l’interpellation de son ami s’est déroulée normalement. A sa souffrance physique s’ajoute le profond traumatisme psychologique, que viennent accentuer l’incompréhension totale (pourquoi lui et pourquoi une telle violence ?) et le sentiment d’injustice qui en découle.
« J’aurais préféré qu’ils l’attrapent et le mettent en prison plutôt qu’ils me le massacrent comme ça », s’est désolée sa mère très affectée, quelques heures après avoir porté plainte contre X pour « Violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique sur mineur », dans les locaux de l’IGPN.
De son côté, Me Thomas Maïer, l’avocat de la famille de la victime, a déclaré : « Personne n’a rien contre le fait que la police arrête des gens, c’est évidemment naturel », renchérissant : «  Ce qui me paraît moins naturel, c’est la disproportion entre arrêter et éclater la tête d’un jeune de 14 ans. Mais on a fréquemment des personnes qui ressortent de garde à vue avec la tête au carré ».
C’est en ambulance que le jeune Gabriel Djordjevic, qui a été transféré à l’hôpital Necker pour enfants, au sein du service de chirurgie maxillo-faciale, est ressorti de son placement en garde à vue, énième victime des violences policières en banlieue. Des violences policières dont le vernis de légitimité finit par se craqueler de toutes parts.
 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Nacera
    Où voyez vous que Massabielle cautionne l’agression odieuse de l’adolescent ?
    Elle s’en démarque dès la première phrase……
    Lisez -vous bien les réactions des contributeurs,et surtout les comprenez-vous ?

  2. À Cheyenne
    Oui,bien sûr je suis complètement d’accord avec vous,j’ai simplement oublié d’en parler dans ma réaction.
    Manque d’éducation,manque de surveillance,Les parents ont abdiqué toute responsabilité dans le comportement de leurs enfants.Et il y aurait encore tant de choses à dire…..

    • Massabielle,
      ça ne justifie toujours pas le massacre d’un gamin par une police super entraînée(à la violence) et armée.Rien ne justifie le massacre d’un gamin.Nous parlons ici de la violence inouïe d’une police envers un enfant sans défense et non de l’irresponsabilité de ses parents.Dans votre logique,aux parents irresponsables ,on massacre(ou on élimine) leurs enfants…

  3. Peut être que ce stupide roi des cons qui prétend être ancien ensignant doit être un très mauvais pédagogue et un piètre enseignant c’est la raison pour laquelle on l’ a casé dans les banlieues et il est aisé de comprendre pourquoi les jeunes de banlieux ne réussissent pas toujours,certanement à cause d’une politique discriminatoire et raciste et surtout à cause d’une pédagogie inefficiente et délibérément inadaptée.Cette violence bestiale est aussi l’héritage de 4 siècles d’esclavage et de colonisation qui donnent à beaucoup de mes compatriotes une arrogance incontrôlée et un racisme dans les gènes et la flicaille au cerveau dégénéré en est l’incarnation

  4. D accord ce gamin n avait surement rien à faire dehors à 4h du mat et encore moins à essayer de voler un scooter ,MAIS , dans ce cas là les forces de l ordre l arrêtent et le déférent devant un juge .
    Comment des adultes , policiers de surcroit peuvent tabasser un gamin …la justice n est t elle pas là pour rendre une sentence!!!

  5. Avant toute chose,sachez que je n’approuve ni ne cautionne le passage à tabac d’un adolescent par des policiers,je le condamne au contraire fermement.
    Mais remarquez que j’ai bien parlé de policiers et non de la police.
    Il appartient maintenant à la justice de mener enquête et de punir fermement les coupables.
    Mais je pense aussi qu’il appartient à un site comme le vôtre de ne pas jeter sur le feu plus d’huile qu’il n’en faut.
    Vous êtes le premier à condamner fermement l’amalgame entre terrorisme et Islam.
    Il faut se garder donc de faire un amalgame entre les quelques inévitables brutes que compte la police et le corps entier,dont les conditions d’intervention et de travail ne sont pas simples.
    Ou alors,avoir aussi l’honnêteté de faire un article sur ceux des policiers attaqués,brûlés dans leur voiture,voire tués à leur domicile.
    Ils n’ont peut peut-être pas 14 ans comme dit ici une contributrice,Mais que vous ayez 14,30,50 ou 80 ans ,vous avez le droit à la sécurité,qui que vous soyez…Et où que vous soyez….

      • et donc le meilleur moyen est le commentaire de cheyenne, mot pour mot, concernant la mort de George Floyd:
        « La police US, n’ est pas la police Française, eux, ce plus des bavures, c’est du tir a balles réelles, peut être qu’il y a des leçons a en tirer ! »
        Allez qu’on tire sur tout ce qui bouge, qu’on reproduise Sétif, qu’on organise un bâptème-sacrifice dans La Senne … de toute façon c’est ce qu’ils méritent ces sous hommes
        n’est-ce pas cheyenne le lâche aux envies sanguinaires?

    • Massabielle,aucun justificatif n’est valable pour massacrer un gamin de 14 ans par une police super entraînée et armée.ll suffisait de lui mettre les menottes et de l’emmener au poste.Mais le gamin avait le physique et un nom à connotation Rom.Encore une violence raciste semblable à elle qui a coûté la vie à George Floyd.

      • L’amour des catholiques fervents envers les enfants est de réputation mondiale… Il ne faut donc surtout pas oublier les pauvres curés et autres prêtres abusés par les enfants… C’est la logique des catholiques fervents qui lisent « valeurs actuelles moyen-âgeuses ».

        • @Kalim
          Les catholiques ne sont pas pires que les musulmans. Ils ne sont juste plus capables de censurer l’information au sujet de leurs exactions, faute de soutien militant.En terre d’Islam; accuser un saint homme de viol pédophile est passible de mort. Comme chez nous il y a quelques siècles.
          Mais c’est vrai que ça sent le sapin pour les papistes. Tant mieux.
          Les imams, ayatollahs, et autres rabbins finiront bien par prendre le relais. Ne vous réjouissez donc pas trop vite de la faillite du Vatican. C’est ce qui attend votre religion dans un siècle ou deux.

          • @patrice
            Êtes-vous devin pour savoir ce qui va arriver dans 2 siècles ? Le prophète sws a épousé une jeune fille de 16 ans. Êtes-vous jaloux ? La pédérastie n’est pas islamique à ce que je sache mais bel et bien greco-latine. Les athées adorent les Philippines, on ne rappellera pas pourquoi.

  6. bonjour,
    Je suis une maman…et choquée … on est où là ? Les personnes qui se sont pris à un ptit goss, ce sont des bandes de lâches, comment on peut s’en prendre à un enfant ?
    On est ni en esclavage ni en guerre …. Honte à vous, chépa comment on peut se regarder devant une glace après ça, c’est dégueulasse, c’est la même ignoblité qu’un viol, qu’un meurtre envers un enfant, un enfant, un enfant c’est halucinant mais heureusement il est encore en vie avec de belles séquelles, faudrait à ce stade là que les gardes à vue soit surveillée, filmée de très près bravo la police …

      • Non je n’approuve pas du tout, un mineur n’a rien à faire dehors la nuit….mais, ce n’est pas la question…c’est un autre sujet, là je réagis par rapport au tabassage, enfin, c’est un enfant, quel que soit la bêtise qu’il est fait, ça ne justifie pas ce lynchage enfin, y’a des limites…

        • hayaty : Je ne comprends pas :  » Non je n’approuve pas du tout, un mineur n’a rien à faire dehors la nuit….mais, ce n’est pas la question…c’est un autre sujet  » ??????
          Si justement, ce gamin avait été chez lui, avec ses parents, rien ne se serait passé, et vous vous trouvez que c’est un autre sujet ?
          Le déni, c’est la maladie du siècle !

  7. Tu as raison de le dire le roy de la saga citée qui vit reclus dans l’enfermement d’un racisme larvé. N’oublie pas seulement d’en mentionner les causes, à savoir que cette jeunesse désœuvrée est la conséquence directe d’une politique coloniale qui a vu les sieurs Renan et Ferry vanter les vertus du « blanc » et sa supériorité sur le « bronzé » quand il aura de le civiliser, et qu’il finira par larguer à des lieues des affaires sociales de son pays quand le sale boulo sera terminé, le laissant macéré avec ses congénères dans son univers sordide avec pour seule subsistance, le commerce des stupéfiants. Mais comme la France est la patrie des droits humains et pour éviter que des voies s’élèvent sur l’inhumanité d’un tel procédé, ses instances toléreront qu’il s’adonne au commerce de la drogue pour vivre et survivre dans bien des cas. C’est-y pas le principe du droit humain, le roy des bannis?

    • « cette jeunesse désœuvrée est la conséquence directe d’une politique coloniale » ?
      J’ai toujours été enseignant en « quartier sensible ». Si cette jeunesse désoeuvrée voulait s’en sortir, elle pourrait travailler à l’école. Mais pour cela, il faudrait qu’elle soit moins agitée. Enseigner dans les « quartiers » est la terreur des enseignants.

      • Leroy cohen
        Arrête de tinventer une vie, tu n’es qu’un vulgaire sayan qui roule pour le sionistan assassin d’enfants.
        Sache que tous les juifs terroristes qui ont du sang d’enfants sur les mains le payeront très prochainement..

      • Leroy enseignant? alors là je comprends l’agitation des jeunes qui, les pauvres, n’ont droit qu’à la racaille raciste chez les pseudo-enseignants.
        Ces Leroy sont sensés apporter quoi? quand il y a un Ahmed qui perce, on lui dit qu’il vaut mieux s’orienter vers le professionnel car le général est une perte de temps pour lui et que c’est compliqué…
        C’est l’état qui est la terreur de ces enfants tant qu’on les voit comme des sauvages à domestiquer et non comme des humains qui ont une dignité comme vous et moi.

      • Soit ok mais tu éludes pourtant ta propre question: pourquoi sont-ils agités? A cause des parents qui le sont tout autant. Soit , mais pourquoi étaient-ils eux aussi agités? A cause des leurs qui l’étaient déjà avant? Soit mais pourquoi l’étaient-ils? etc etc etc…parce qu’un grognard de napoléon, un poivrot sanguinaire, débarqua un jour de brumaire ou était-ce celui de thermidor, dans le fin fond d’un bled lambda et décida qu’il fut chez lui; Il massacra toutes les personnes qui s’y trouvaient pour ce faire et pour finir, ils mit tous les villageois qui vivaient à proximité dans une grotte et les y enfuma pour pouvoir jouir d’une retraite bien méritée. C’est qu’il en a zigouillé des âmes le brave soldat, il fallait le compenser pour service rendu à la Nation. L’armée la même anobli, t’as qu’à voir le roy du tord boyau.
        Dis le roy des mots croisés, y’a de quoi devenir dingo , tu crois pas?

    • Rachid Zani : Évoluez un peu, y en a marre, que des que vous avez un pet de travers, après avoir suçoté, une merguez frelatée, vous accusiez le colonialisme, ça ne passe plus, ça fait vraiment ringard, lol

      • On sent que tu as les boules et la réponse que tu viens de donner, me ravit, car je sais désormais, que c’est la vérité qui a fait son boulo quand elle t’a clouée au pilori.
        Tous les scientifiques, médecins , chercheurs, sociologues, anthropologues, tous les lntellectuels, tous les religieux et de toutes obédiences te le diront, c’est à partir de l’histoire, d’une histoire et qui remonte parfois en des temps ancestraux, que se forge un caractère, une force, une nature, une distorsion cognitive, une faiblesse etc… et à partir d’éléments qui se sont enracinés durablement au plus profond de la psyché.
        50 ans qu’est-ce que c’est au regard d’une humanité millénaire?
        La psychanalyse ça te parle? Demande à sigmund, ou va sur gogole tu trouveras surement des infos à cet effet.

  8. N’oublions pas toutes les embuscades dont sont victimes pompiers et policiers. Oumma.com n’en parle jamais. Nos banlieues sont devenues des zones de non-droit, livrées aux dealeurs et aux voleurs. Je ne me souviens pas avoir traîné dehors le soir comme ce jeune et avoir volé un scooter, à 14 ans !

    • Vous avez raison Leroy, les banlieues sont devenues des zones de non Droit, Les policiers et les représentants de l’Etat ne rspectant pas le Droit, il s’agit effectivement de zones des non Droits ou les habitants ne font qu’emboiter le pas à la puissance publique.

        • Je vais donc vous expliquer : Quand la Police se conduit comme des caïds qu’ils font respecter la loi en en enfraignant la loi, quand ils n’hésitent pas à utiliser des propos racistes et vexant envers la population, L’Etat garant de la loi devient hors la loi et c’est à ce moment la que l’Etat s’arrête de fonctionner.
          Par ailleurs si on prend un département comme la Seine Saint Denis, il y a moins d’hôpitaux et de médecins par habitants, des écoles pour lesquels les enseignants sont recrutés n’importe comment ou les remplacements ne sont pas assurés, contrairement à Paris ou à Levallois, il y a rupture d’égalité et l’Etat de Droit disparait au profit du Non Droit.
          Je pourrais multiplier les exemples…
          Le non Droit et causé par une atteinte à la constitution qui prévoit l’égalité de traitement de tous les citoyens sans aucune distinction, quand ce principe n’est plus appliqué, le Non Droit s’installe par défaillance de l’Etat.
          Je pense avoir été suffisamment clair.

          • Vous avez failli me faire pleurer. Il y a longtemps que l’Etat et la police sont indésirables dans ces zones de non-droit, devenues des territoires étrangers.
            Si les gens qui s’y trouvent veulent s’en sortir, ils ont plus d’efforts à faire parce qu’ils partent de très bas et personne ne les fera à leur place. Ca a toujours été comme ça.
            Il faudrait au moins reprendre le contrôle de ces zones aux mains des trafiquants, qui d’ailleurs s’entretuent chaque semaine entre bandes rivales.
            Cela veut dire plus de monde en prison, alors que la moitié des pensionnaires sont déjà issus de la « diversité » ! Construisons de nouvelles prisons ? Quel état arabe tolèrerait un tel séparatisme croissant de la part d’une société parallèle ?

          • Saidb: Je ne suis pas d’ accords, les habitants de ces quartiers, sont demandeurs, a leurs grandes majorités, de voir le droit républicain, rétablis , ils en ont marre, d’ être sous la coupe de quelques familles mafieuses, et ils savent très bien, que les violences policières, sont bien meurtrières, que les règlements de compte, a la kalach, alors arretez vos élucubrations, de débiles mentaux !

          • cheyenne et leroy
            Leroy, si les gens doivent faire plus, ce qu’une majorité fait en acceptant les travaux les plus compliqués, les moins bien payés, ils doivent le faire dans des conditions d’égalité en matière d’accès aux bonnes écoles, aux bons soins, à une justice impartiale. Ils ne vous ont pas attendu pour faire leur part, encore une fois dans leur majorité.
            Vous trouverez toujours des brebis galeuses que vous porterez en exemple, vous et vos semblables en occultant la vérité de la majorité.
            Quant aux pays arabes on en a rien à faire de ce qu’ils acceptent ou pas, nous sommes français et nous nous intéressons au Droits humains d’abord en France.
            Après que ça vous fasse pleurer des larmes de crocodile ou pas, je n’en ai rien à faire, l’intérêt de ces commentaires ce ne sont pas les petits pics, c’est de faire avant la réflexion.
            Cheyenne, oui dans leur grande majorité les habitants des quartiers sont demandeurs du rétablissement du Droit Républicain mais pas de remplacer des caïds par d’autres caïds sinon il n’y a plus de distinction entre Droit/ justice et la Loi du plus fort. Par ailleurs, le Droit ne se résume pas à la question sécuritaire, les habitants veulent de la justice, des services publics fondamentaux qui fonctionnent, de la non discrimination…
            Pour finir, la Police est de mon point de vue nécessaire, au maintien de l’ordre, le problème c’est qu’elle est en train de prendre une mauvaise pente (ou de refuser de sortir de vieilles habitudes sur certains territoires) en se soustrayant de plus en plus aux droits, en créant des situations d’injustice, en humiliant les citoyens et ça s’est dangereux, que ce soit dans les quartiers ou lors de manifestations de gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le meurtre barbare de la jeune Romina Ashrafi par son père bouleverse l’Iran

Etats-Unis : nombreuses manifestations pour dénoncer les violences policières.