in

Au Maroc, des manifestations contre la hausse des prix et la corruption

A l’origine de la colère, la baisse du pouvoir d’achat sur fond de hausse des prix des matières premières. Les manifestants commémoraient aussi l’anniversaire du “Mouvement du 20 février”, l’équivalent du Printemps arabe marocain, pour réclamer plus de démocratie.

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. La hausse des prix n’a rien à voir avec le 20 février et la demande d’un changement politique. On met toujours les crises comme déclencheur de “révolutions”. Mais la réalité c’est que il ya toujours une récupération politique propre à chaque crise économique.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Islamisme : dans les secrets de la “stratégie Al Capone”

Mohammed Mrabet, l’écrivain qui ne savait ni lire ni écrire