in

Attentat Nice : le témoignage poignant de Hanane, la fille de la défunte Fatima Charrihi

« On ne veut plus de vous ici ». Ces mots très durs et mortifiants, prononcés par un passant aveuglé par la haine au point de ne pouvoir concevoir que des familles musulmanes aient été, elles aussi, cruellement endeuillées par la tuerie de Nice, tourmenteront longtemps la fille éplorée de la défunte Fatima Charrihi, 62 ans, disparue tragiquement sur la Promenade des Anglais.

Hanane, 27 ans, qui se trouvait en banlieue parisienne, loin de sa mère tendrement aimée, lorsque l’effroyable drame s’est produit et l'annonce de sa mort l’a anéantie, a confié son immense peine et sa douleur indicible dans la vidéo ci-dessous, mais aussi son inquiétude face à la nouvelle flambée d’islamophobie qui embrase les esprits, à Nice et ailleurs, niant la trentaine de victimes musulmanes, ainsi que la souffrance de leurs proches.

Critiquant amèrement « une sécurité bidon », la jeune femme éprouvée appuie également là où le bât blesse, exigeant que les responsabilités soient clairement établies. Une exigence d’autant plus impérieuse et légitime que l’ex-maire de Nice à droite toute, devenu président de la région PACA, le très sarkozyste Christian Estrosi, se gargarisait, après l’attentat contre Charlie Hebdo, des 1 250 caméras de vidéosurveillance qui quadrillaient sa bonne ville, en faisant une citadelle prétendument imprenable même par les frères Kouachi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire le Coran autrement ? (partie 2 sur 2)

La Fontaine et ses sources orientales